Le Pays Basque dénonce la dictature parlementaire de Madrid
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 4/12/03 18:38 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Des centaines de manifestants ont chanté " Vive la Pays Basque Libre!" hier mercredi devant la cour de justice de Bilbao.

A l'interieur, Juan María Atutxa , le porte parole du parlement du pays basque, était audité au sujet de son refus d'interdire le parti basque radical Sozialista Abertzaleak, un parti interdit par le gouvernement espagnol.

Le président du Pays Basque et leader du PNV lui-même, Juan José Ibarretxe, risque aussi la prison pour vouloir organiser un referendum sur la souveraineté du Pays Basque.

Les leaders basques ont accusé le gouvernement de Madrid d'être une " dictature parlementaire" et les juges a sa botte des " fascistes en robe". Ils previennent Madrid que de la prison pour les élus basques du PNV n'aboutirait qu'a une accélération de la procédure inévitable vers l'indépendance du Pays Basque.

Source: El Pais 3/12/2003

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.