Le Partit de la Nacion Occitana et le deuxième tour des élections régionales du 13 Décembre 2015

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti de la Nation Occitane
Porte-parole: Jean-Pierre HILAIRE

Publié le 9/12/15 12:57 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le 13 décembre 2015 se déroulera le deuxième tour des élections régionales.

L’examen des résultats du premier tour sur l’ensemble du territoire occitan conduit le Partit de la Nacion Occitana (P.N.O.) à constater l'inquiétante montée en puissance de forces visant à la substitution de l’identité occitane par une identité française ultra-chauvine.

Pas plus qu’au premier tour, aucune des listes restant en concurrence, quelle que soit la région, ne se déclare en faveur de véritables pouvoirs de décision et financiers pour des régions occitanes autonomes et ne relie les préoccupations de la population occitane à l’identité occitane ou à la perte de celle-ci.

Le Partit de la Nacion Occitana appelle les électrices et les électeurs tentés par le Front National à réfléchir aux conséquences catastrophiques de leur vote pour un parti démagogique et ultra chauvin, qui ne résoudra pas leurs problèmes, et à en tirer les conclusions.

Nous ne voulons pas cautionner par un appel au vote la politique et la communication du pouvoir central français et des notables qui sont ses relais en Occitanie : ils sont les principaux responsables de la progression préoccupante du FN en Occitanie.

Le Partit de la Nacion Occitana ne donne donc pas de consignes de vote en Aquitaine Limousin Poitou Charente, en Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, en Auvergne, Drôme-Ardèche avec Rhône Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, et recommande aux électrices et aux électeurs de se déterminer librement par l’abstention, un vote blanc ou nul, ou un vote « de moins mauvais choix » compatible avec nos valeurs humanistes et progressistes.

En Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, le Partit de la Nacion Occitana a participé au premier tour à la candidature « le Bien Commun » de Christophe Cavard. Nous remercions tous ceux et toutes celles qui se sont portés candidats, qui ont participé d'une manière ou d'une autre à la campagne, et bien sûr les électrices et électeurs qui nous ont fait confiance. La campagne de terrain a été très positive. La liste «le Bien Commun » appelle à voter au second tour pour celle issue de la fusion des équipes Delga et Onesta. Le Partit de la Nacion Occitana se désolidarise de cet appel.

Il appelle à préparer les prochaines échéances en débattant des problèmes de fond et en continuant à essayer de convaincre. Le jour viendra où les progressistes autonomistes et indépendantistes occitans seront majoritaires dans les institutions démocratiques et fédérales occitanes.

Voir aussi :
mailbox imprimer
Parti de la Nation Occitane

Vos commentaires :

Jean-Pierre Hilaire
Lundi 14 décembre 2015

Ce raccourci historique n'a aucun sens sinon pour vouloir, par mauvaise foi évidente, faire passer le Parti de la Nation Occitane pour ce qu'il n'est pas et n'a jamais été: un parti d'extrême droite. Pour revenir à l'histoire il faut rappeler que si pendant l'occupation il y a eu des occitanistes pétainistes et collaborateurs, il y a eu aussi des résistants et c'est la même chose en Bretagne.

ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 8 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.