Le Parti fédéraliste européen pour un souverainisme européen !

-- Politique --

Depeche de Parti Fédéraliste Européen - section Bretagne/Breizh
Porte-parole: J-J PAGE

Publié le 15/12/16 8:24 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

A l'occasion de son assemblée générale du 10 décembre 2016, à Versailles, le Parti fédéraliste européen (PFE) a fait le constat d'une défaite de la « mondialisation heureuse » et du rejet du politiquement correct qui verrouille l'expression politique.

Une autre Europe est possible dans le cadre renouvelé d'une « Fédération européenne » qui donne un nouvel élan à une construction politique de l'Europe.

Une Europe démocratique et puissante se doit de défendre les citoyens et la civilisation européenne dans un projet politique collectif, et cesser de n'être qu'une simple zone de libre échange sans frontières.

La défense des identités, des cultures et des langues régionales d'Europe implique la mise en place d'un « souverainisme européen ».

Cette Europe politique, resserrée, dans un premier temps, autour d'un noyau dur d'États fédérés, devra se doter de cinq compétences : Budget, monnaie, défense, frontières, affaires étrangères.

Le PFE a investi son président, Yves Gernigon, en tant que candidat à l'élection présidentielle de 2017.

Des candidatures aux élections législatives de juin 2017 sont déjà en préparation.

En ce qui concerne la Bretagne, la section bretonne du PFE (PFE-BZH) aura des candidats dans les cinq départements bretons dans le cadre d'un rapprochement avec des régionalistes.

Jean-Jacques Page, vice-président

Voir aussi :
mailbox imprimer
Le Parti Fédéraliste Européen, c'est un même programme dans toute l'Europe. Pour une Union Européenne fédérale plus forte et qui nous protège. Au delà du clivage droite/gauche. Le PFE-BZH est la section PFE en Bretagne/Breizh.

Vos commentaires :

Lheritier Jakez
Jeudi 15 décembre 2016

Votre carte Nos régions au 21 ème siècle me parait très bizarre concernant la Bretagne englobée avec le Val de Loire?

L'apparition des euro régions est très positive.

Et l'organisation politique des pays celtiques serait aussi à développer.

Pour les élections: UNIONS BRETONNES mais surtout préparer d'abord sérieusement les municipales,2020,

Loïc. L
Jeudi 15 décembre 2016

@ l'auteur de l'article

"La défense des identités, des cultures et des langues régionales d'Europe"

Qu'entendez vous par " langues régionales". Parce que au sein de l'europe, le français est une langue regionale. Y a t'il une réelle et explicite volonté de défendre les langues telles que le breton ( parmi d'autres).

La branche bretonne de ce mouvement existe elle parce qu'il y a cette volonté ou existe t'elle afin que ce mouvement aille dans ce sens si cette volonté n'est pas explicite? Merci.

Lheritier Jakez
Vendredi 16 décembre 2016

Affreuse cette carte Bretagne Val de Loire ?

Pour une fédération inter celtique?etc..

j-J PAGE
Samedi 17 décembre 2016

La volonté du PFE est explicite. Le projet est clair d'aboutir à terme à une Europe des régions. Bien sûr il faudra d'abord une fédération d'Etats à 9 ou 10. Le PFE prend en considération l'ensemble des langues régionales d'Europe et retient l'Anglais comme langue commune. La section PFE-BZH est dans la ligne du Parti, d'ailleurs organisé sur les 5 départements Breton. Le PFE a pour ancrage les régions historiques.

J-J PAGE
Samedi 17 décembre 2016

La carte ne propose nullement une fusion Bzh-Val de Loire. Il manque juste les couleurs qui sont bien différentes entre les deux régions...

Lheritier Jakez
Dimanche 18 décembre 2016

Bien pour le commentaire, mais Il faudrait que vous améliorez ,alors, la présentation de la carte.

Pouvez vous aussi penser à une carte d'euro régions inter celtique?

Euro régions avec les pays Rhénan,Catalan,Basque:c'est bien.

Pour la Bretagne ,Kornow,Ireland,Cymru,l'Ecosse ,la Galice,les Asturies,etc un projet institutionnel serait bien aussi

Loïc. L
Dimanche 18 décembre 2016

@Jean Jacques Page

La réponse est claire.

Et qu'une langue soit commune à toute l'Europe (du coup l'anglais) tout en enseignant les langues comme le breton dans une plus grande ampleur est parfait. Respect et développement des langues tout en ayant une union, c'est top.

Les réticences Franco-republicaines seront énormes, gigantesques, vertigineuses...

Je vous souhaite du courage et du succès dans votre démarche.

Le Mahre
Lundi 19 décembre 2016

C'est une bonne approche, qui entame le caractère psycho-rigide des Etats-Nations - pour la plupart cristallisés aux 19ème et 20ème - par la reconnaissance politique de la réalité vivante d'un certain nombre d'Euro-Régions touchant notre aire occidentale française.

Ainsi ces régions autoritairement scindées redeviennent-elles les ponts qu'elles n'auraient jamais dû cesser d'être.

Si par ailleurs la Bretagne est reconstituée sur la seule base acceptable qui est celle de son périmètre historique, d'une ancienneté exceptionnelle en Europe et dans le monde car millénaire (ce qui vous crée inévitablement, nous le savons ici, des solidarités, un sentiment d'appartenance et une personnalité persistantes malgré toutes les tentatives d'effacement ou de réduction au minimum deux fois séculaires), nous espérons tous évidemment sans être à même de l'apprécier pour chacune, qu'il en soit de même pour les autres régions.

Tout ceci passe évidemment par une relance d'un projet européen actuellement dans le marasme et devrait même en être un des principaux éléments constitutifs. Mais ce n'est pas de la tarte que d'ébrécher le concept politique sacro-saint d'Etat-Nation, concept qui est pourtant déjà largement mis à mal par la mondialisation et les grands fauves économiques sans frontières.

Enfin, s'il était possible à J.J. Page de re-publier à l'occasion une carte plus nette, je suis convaincu que beaucoup d'entre nous se feraient un plaisir de diffuser ce projet dynamique dans une France et une UE au contraire particulièrement statiques sur ces sujets.

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 8 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.