Le Parti Breton est inquiet à propos de l'état de l'industrie bretonne

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti Breton
Porte-parole: Yves Pelle

Publié le 24/02/13 23:16 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le Parti Breton est très préoccupé par la dégradation structurelle de l'économie industrielle bretonne. Il prône un changement radical d'attitude face à la passivité du pouvoir socialiste en place.

Voir aussi :
Le Parti Breton a pour but de rassembler, d'unir et d'organiser tous les bretons et amis de la Bretagne décidés à réveiller la conscience nationale du Peuple Breton afin que celui-ci se dote enfin des structures politiques, économiques, sociales et culturelles lui permettant d'assurer en tant qu'entité internationalement reconnue, son avenir et son épanouissement dans le cadre d'une Europe des Peuples et de la Solidarité
Vos 4 commentaires
Pierre CAMARET
Lundi 25 février 2013

Nous sommes parfaitement en phase . Tout est bon dans ce que Yves PELLE .
Le probleme a resoudre est : comment arriver a ce "pouvoir Breton ".
Des que nous l'aurons , NON tout ne sera pas resolu , mais nous serons dans la bonne Direction .

eugène Le Tollec
Lundi 25 février 2013

Au Parti Breton
l'état économique de la Bretagne n'est pas que le résultat d'une gestion socialiste,il est le résultat de la gestion de la France Doite et gauche confondues,diktats après diktats,décisions d'état après décisions d'état servilement applquées par des préfets ,présidents de région et de conseils généraux! sous les conseils soit disants éclairés d'organisme de recommandations(voir toutes les contraintesadministratives ,toutes les barrièresémises par de multiples décideurs de "bureau".
Rappelez vous toutes les filières"à démarrer"( hydrolien - algues - micro algues - resserrement de la navale dans toute son économie- aqua culture - filière agricole (ancienne culture) - exportation de nos savoir-faire);
ET SURTOUT ne plus parler de socialisme et assimilé,ni de droite "socialisée".
Je rappelle aux décideurs économiques bretons que dans vos actions d'intelligence économique,vous ne devez raisonner que "Breton",votre puissance d'impact est aussi bonne que celle de France ,sinon meilleure.
Devons nous figurer dans la triste classe de la croissance "zero".
Parti Breton faites que tout cela change( je ne peux plus voter pour de l'incapacité"à faire".
Comme le dit Pierre Camaret ,tout tient dans le pouvoir breton,actuellement dans son vecteur économique( l'économie draine le politique et construit le social),nous sommes dans un triangle du feu.

eugène Le Tollec
Lundi 25 février 2013

Le pouvoir breton
Des priorités planifiés à partir d\'une base ,la réunification
Des objectifs secondaires remontant les jalonnements par niveau de priorité.
Un binôme décisionnel (l\'économie liée à la politique.
Un ciment ,l\'état \"d\'être breton\".
Une foi ,\"celle qui nous a fait\" ;
Un outil de devenir :le VOTE.
Et ça bretons vous le pouvez!
Montrons l\'exemple à la France

Gérard GAUTIER
Mardi 26 février 2013

Il est peut-être bon de rappeler la prise de position d'élus du Conseil Régional "favorables" à l'écotaxe.
C'est sur ABP (voir le site)
Bretagne 27/10/08 16:50 par Groupe des Élu-e-s Vert-e-s au Conseil régional de Bretagne
Lors de l'examen du projet de loi « Grenelle 1 », les députés ont adopté dans la nuit de mercredi à jeudi le principe d'une « éco-redevance » sur les poids lourds.
Partisans de cette taxe écologique, les Verts se sont réjouis de cette mesure. Il faut rappeler à l'instar du journaliste Guillaume Duval que « La France est à la fois un des pays développés où les impôts et cotisations sociales pèsent le plus lourd dans le PIB et un de ceux où les écotaxes sont les plus faibles ». On s'alarme sur l'absence de solutions alternatives. Or, l'écotaxe a justement vocation à favoriser la mise en place d'alternatives.
Autant je suis pour le respect de l'environnement autant je souhaite que ne soient pas oubliées les conséquences, en terme d'emplois et d'augmentation de coûts pour les consommateurs.
De plus, aujourd'hui, l'abattement qui était prévu vient d'être mis à mal par la mise en place du dispositif du mode de perception de cette écotaxe.
En effet cela "va conduire à priver les entreprises qui font appel à un transporteur, du bénéfice du taux minoré, tandis que les transporteurs vont prélever une taxe supérieure à celle qu'ils vont acquitter effectivement"
Ceci est sous la plume de Dominique de LEGGE, sénateur et conseiller régional, dans "7 JOURS" de RENNES.
Dommage que l'on ne l'ait pas entendu beaucoup lorsque le problème a été d'actualité en 2008?
Cette nouvelle mesure "usine à gaz" n'a pas d'autre objectif, en fait, que de participer à l'affaiblissement de l'économie bretonne.

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 8 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.