Le Parti Breton demande au Parti Socialiste de condamner les propos de Jacques Auxiette et de respecter le processus démocratique de la réunification de la Bretagne

-- Politique --

lettre ouverte de Parti breton
Porte-parole: Gérard Olliéric

Publié le 24/02/09 3:34 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le Parti Breton tient à dénoncer la cacophonie, voire l'indifférence ou l'hostilité, du Parti Socialiste vis à vis de la réunification administrative de la Bretagne. Si Jean-Yves Le Drian, président de la Région administrative Bretagne et Patrick Mareschal, président du Conseil général de Loire-Atlantique, tous les deux membres éminents du Parti Socialiste, ont exprimé d'une façon claire leur désir de réunification et agi dans ce sens, bon nombre d'élus socialistes font la sourde-oreille et placent leur intérêt personnel ou celui de leur parti avant les intérêts de la Bretagne ou tout simplement avant l'intérêt général de la France. Marilyse Lebranchu, par exemple, n'a même pas signé la déclaration du 19 février 2009 des élus bretons à l'Assemblée nationale pour la réunification. D'autres élus socialistes, qui avaient confirmé à l'association "Bretagne Réunie" leur soutien à la réunification, se sont abstenus ou n'ont toujours pas signé.

Le Parti Breton dénonce les propos haineux et déplacés de Jacques Auxiette, président socialiste de la Région dite des Pays-de-la-Loire, qui ose dire sur France 3 : "Il s'agit d'une annexion des temps modernes, voire d'une certaine forme de colonisation" à propos du retour politique et administratif de la Loire-Atlantique au sein de la Bretagne. Ceci est d'autant plus scandaleux qu'il est engagé, dans sa région artificielle des Pays-de-la-Loire, dans une politique de propagande effrénée afin d'y construire une identité tout aussi artificielle, aux frais des contribuables. Une politique qui elle, est assimilable à un projet de colonisation et de lavage de cerveaux, par une obsession de "ligérisation" d'une partie du territoire breton.

Le Parti Breton demande au Parti Socialiste de condamner les propos anti-démocratiques et méprisants de Jacques Auxiette.

Par ailleurs, le Parti Breton déplore la motion ambiguë adoptée par la mairie socialiste de Rennes lors du débat du 27 janvier où seuls les intérêts de la ville de Rennes comme capitale et de vagues projets de participation aux débats sont envisagés, alors que Caroline Ollivro du Modem avait proposé une motion soutenant la réunification. Le Parti Breton déplore tout autant les propos anti-démocratiques du maire de Nantes Jean-Marc Ayrault, toujours contraires aux vœux majoritaires de réunification des habitants de la ville qu'il représente.


Afin de sortir de cette cacophonie et reconnaissant que la transparence et la clarté des positions sont la base d'une société démocratique, le Parti Breton demande que les instances du Parti Socialiste prennent une position officielle sur la réunification. Le politologue Romain Pasquier de Rennes a bien posé l'enjeu du Parti Socialiste face à la réunification : "Réunification : la gauche bretonne a rendez-vous avec l'Histoire" (2).

Pour le Parti Breton, il reste au Parti Socialiste à faire la preuve qu'il est un parti authentiquement démocratique et non pas un appareil vide de sens qui s'accroche uniquement au maintien d'élus en place quels que soient les prix économique et culturel à payer pour le développement de la Bretagne et pour les valeurs prônées par la démocratie française.

Pour le Parti Breton, le président, Gérard Olliéric

(1) Voir son interview sur France 3 « Il s'agit d'une annexion des temps modernes » (voir le site) . Video en marge droite.

(2) Voir son article (voir le site)

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1685 lectures.
mailbox imprimer
Le Parti Breton a pour but de rassembler, d'unir et d'organiser tous les bretons et amis de la Bretagne décidés à réveiller la conscience nationale du Peuple Breton afin que celui-ci se dote enfin des structures politiques, économiques, sociales et culturelles lui permettant d'assurer en tant qu'entité internationalement reconnue, son avenir et son épanouissement dans le cadre d'une Europe des Peuples et de la Solidarité
Vos 8 commentaires
Julian Bonnet
Mardi 31 août 2010

Bravo au parti breton pour sa juste analyse des choses et sa légitime demande faite au parti socialiste. La cacophonie à gauche à assez duré comme ça. S'ils ne bougent pas, on pourra dire qu'ils auront trahit leurs électeurs et les sympathisants bretons de leur parti.

Yves-Alain LE GOFF
Mardi 31 août 2010

Il y a plus d'un Breton qui a le coeur à gauche qui ne votera plus une seule fois pour le Parti socialiste avec les propos méprisants qu'ont régulièrement Ayrault, Auxiette et Batteux au sujet de la légitime réunification de la Bretagne.
Le Parti socialiste est en train de rater un virage historique pour notre région.

Philippe Conan
Mardi 31 août 2010

Je viens de voir une dépêche de l'AFP, signalant que le PS montait au créneau contre la réforme territoriale, donc loin de condamner Auxiette, ils lui emboitent le pas.. Il est plus que temps de dire à ces messieurs que nos votes seront désormais comptés, et qu'ils ne devront plus rien attendre de nous, car il y a trop longtemps que nous attendons qu'ils prennent en compte nos demandes. Il faudra sans doute ne compter que sur nous même pour arriver à nos fins.
A galon.

Denez Leroy
Mardi 31 août 2010

Hé oui... merci au Parti Breton de le signaler.... mais que l'on ne prennent plus les bretons pour ce qu'ils n'ont jamais été.... Que tous ces partis aux fondations bien francaises et jacobines sont et restent comme ils l'ont toujours été, c'est a dire contre notre réunification dès le moment ou cela devient evident... que les bretons s 'en souviennent aux elections... et votent pour des partis essentiellement bretons! cordialement

Laorans Le Pérennec
Mardi 31 août 2010

L'interrogation du Parti Breton au P.S est légitime, et je la partage. Je m'interroge sur la position de l'UDB, Parti que j'ai longtemps apprécié, qui a malheureusement bien perdu de son influence et de ses convictions, depuis qu'elle a été anesthésiée et manipulée par le Parti Socialiste. Comme quoi notre salut viendra de notre bulletin de vote sans équivoque pour un vrai parti au service de la Bretagne. Pour ma part, mon choix est fait, et j'espère que le Parti Breton sera présent aux Européennes.

Stéphane Dubois
Mardi 31 août 2010

Au lieu de voter pour le PS et ses alliés, les bretons feraient bien de voter pour le PB. C'est l'enseignement qu'il faut tirer de cette histoire.

jan michel
Mardi 31 août 2010

...l'Union fait la force : agissons pour que l'UDB revienne avec les Bretons (sans le PS français).

PY Pétillon
Mardi 31 août 2010

Il n'y a rien à attendre du PS ni des partis français en général qu'on se le dise ! Depuis le temps qu'on se fait trimbaler, dommage pour mes pôtes de l'UDB, à pas choisir le choix se fait sans eux et à leurs détriments... A quand un LKP à la bretonne réunissant les politiques au sens large, les syndicats (c'est dommage qu'ils soient tous français... à part SLB),les cultureux et le milieux économique (rien à attendre des grands capitaines d'industries bretons à mon avis...) ? Le front commun c'est pas pour demain et la Bretagne en crève.

ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.