Le parlement de Catalogne a voté l'organisation d'un référendum d'auto-détermination
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 27/09/12 23:44 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le Parlement de la Catalogne, une des régions d'Espagne qui a le statut de région autonome, a voté jeudi l'organisation d'un référendum sur l'auto-détermination, avec la perspective potentielle de se séparer du reste de l'Espagne. Le gouvernement central de Madrid a, quant à lui, déclaré que la plus haute juridiction du pays empêcherait un tel projet.

Le Parlement a prévu ce référendum après les élections anticipées du 25 novembre, annoncées mardi deux semaines après le refus du gouvernement central de Madrid d'accorder des pouvoirs spéciaux à la Généralitat en matière fiscale.

Le vote du Parlement de la Catalogne est sans appel : 84 votes pour, 21 votes contre et 25 abstentions. Le 11 septembre, une manifestation pro-indépendance avait rassemblé 1,5 million de personnes à Barcelone. ( voir l'article )

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 8 commentaires
Job LE GAC
2012-09-28 01:05:19
Il y a des gens qui avancent . .. d'autres qui regardent les trains passer . . après ça, on va encore critiquer l'Espagne . . ! ! Au moins, un bout de Démocratie !
(0) 
Juan Perez
2012-09-28 10:22:38
"après ça, on va encore critiquer l'Espagne . . ! !"
Monsieur Le Gac, oui nous allons encore critiquer l'Espagne et vous aussi sans doute si vous en connaissiez les réalités.
Vous avez du lire l'article en diagonale et la mention : " Le gouvernement central de Madrid a, quant à lui, déclaré que la plus haute juridiction du pays empêcherait un tel projet." a du vous échapper.
Où voyez vous de la Démocratie en Espagne,état qui a retoqué le Plan Ibarratxe au Pays Basque il y a quelques années, qui a refusé le dernier statut de reconnaissance de la nation Catalane, et qui une fois de plus va de toute façon empêcher la tenue de ce referendum et le cas échéant en refuser le résultat.
Moi je vois plutôt un forte demande de démocratie au Pays Basque, en Catalogne, et dans d'autre pays de la péninsule mais en Espagne, point. Alors même que le gouvernement cherche à recentraliser les questions de l'enseignement, refuse le processus en cours au Pays Basque et a exprimer par la voix de Rajoy le rejet de la demande populaire affirmée dans la rue par 1,5 millions de personnes en Catalogne.
Faut-il rappeler que la constitution espagnole place l'armée et la garde civile comme garantes de l'unité et de la constitution du Royaume, une armée qui n'a pas été purgée en 1975 lors de la "transition" pas plus qu'en 1982 après la tentative de putch des militaires.
Je ne suis pas sur que la Catalogne arrive à obtenir son indépendance ou quelque forme supplémentaire d'autonomie que ce soit... De toute façon si c'était le cas, il ne faudrait pas une semaine avant que l'armée ne refasse son apparitions dans les rues de Barcelone...
(0) 
Gwendal
2012-09-28 13:28:50
Juan Perez,
Ce n'est peut être pas aussi simple. Envoyer l'armée, ça pourrait empêcher une rébellion mais ... Certains soldats sont catalans, et pourraient déserter, entrainant une possible guerre civile (l'Espagne et la Catalogne y seraient perdant). De plus, comment réagiraient les pays voisins et l'UE au déploiement de l'armée espagnol ?
Soutien ou condamnation ? A mon sens, l'Espagne n'a pas son destin en main, ou ne l'aura plus si elle utilise la force pour maintenir l'unité.
Bref, seul le temps nous le dira.
(0) 
Juan Perez
2012-09-28 15:38:40
Gwendal,
Mon hypothèse d'avenir pour le futur est peut-être effectivement un peu excessive mais elle ne vient pas directement de moi mais du Général Espagnol Jose Mena Aguado, le 6 janvier 2006, a propos d'un sujet pourtant moindre en terme de secession - La langue :
"le fait que dans une région autonome, la connaissance de sa langue propre devienne une obligation est une aspiration démesurée qui obligerait les forces armées à prendre en charge la destinée de cette région."
Je vous laisse imaginer ce que ce général pense alors concernant l'indépendance de la Catalogne...
Heureusement sa date de départ en retraite au 1 avril 2006 le place hors-jeu. Mais rappelons que le Partido Popular (PP) au pouvoir désormais l'avait soutenu à l'époque. De plus de nombreux cadres supérieur de l'armée pensent de même.
De toute façon comme lorsque le TC de Madrid repoussa le Nouveau Statut pour la reconnaissance de la Nation Catalane, posé en 2006 et rejeté par le tribunal en 2010, une partie des catalans, les plus réformistes et légalistes n'oseront sans doute pas poursuivre vers la confrontation.
Je disais bien que "le cas échéant" -sous entendu " si jamais la Catalogne fait malgré tout son référendum et se déclare indépendante" alors oui une intervention de l'armée espagnole est possible. Mais je ne pense pas que de toute façon on en arrive là. Quoique...
(0) 
Juan Perez
2012-09-28 15:46:01
D'ailleurs après consultation des archives média une telle menace a été de nouveau proférée cette fois ci dans un Journal proche de l'extrême-droite par le Colonel Francisco Alamán Castro le 31 Aout dernier...
Pour ce qui veulent le consulter, le nom du média est : "Alerto Digital" (en espagnol).
Désolé pour ce rajout supplémentaire, je n'ai pas trouvé comment modifié mon précedent message.
(0) 
bernard guyader
2012-09-29 12:53:08
Bon dia ..La manifestation traditionnelle du 7 novembre à perpignan pour contester le traité des pyrénées promet d'être superbe .. dans le cadre d'un référendum au sud .... nous serons heureux au nord de leur souhaiter .....Bonne route ....Et la Bretagne !!!!! rien .. sinon une bière!! B.Guyader
(0) 
Patrick Chevin
2012-09-29 20:47:36
Le Pays Catalan, c\\\\\\\\\\\\\\\'est aussi Valence, les baléares et le Roussillon. Manuel Valls pourrait en devenir le président, ça nous ferait des vacances...
(0) 
eugène Le Tollec
2012-09-30 10:46:29
DANS CE COMMUNIQUE
je transpose et parle de la Bretagne
et dis qu'il nous sera très difficile d'obtenir nos revendications (l'état français est verrouillé par son centralisme)
Le problème est aussi ,en Bretagne, d'avoir trop de rêves divisés,aucune unité consolidée
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.