Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Le choeur de la chapelle Saint Egarec. Au centre sa statue. À gauche Saint Étienne ; à droite Saint Yves.
Le choeur de la chapelle Saint Egarec. Au centre sa statue. À gauche Saint Étienne ; à droite Saint Yves.
Le père Christophe Prigent curé de l'ensemble paroissial Lesneven-Le Folgoët officie sous la tente devant la porte de l'église.
Le père Christophe Prigent curé de l'ensemble paroissial Lesneven-Le Folgoët officie sous la tente devant la porte de l'église.
Gilbert Balcou à la cornemuse et Luc Le Menn à la bombarde du bagad Bro Even.
Gilbert Balcou à la cornemuse et Luc Le Menn à la bombarde du bagad Bro Even.
La statue de Saint Egarec.
La statue de Saint Egarec.
La statue de Saint Étienne.
La statue de Saint Étienne.
La statue de Saint Yves.
La statue de Saint Yves.
Vitraux de An Tad Maner (le père Maunoir) et Sant Brevalar.
Vitraux de An Tad Maner (le père Maunoir) et Sant Brevalar.
Vitraux de Sant Eneour et Sant Goulc'hen.
Vitraux de Sant Eneour et Sant Goulc'hen.
Vitraux de Sant Herve et Sant Even.
Vitraux de Sant Herve et Sant Even.
Vitraux de Sant Fracan ha Sant Guenole (son fils) et Sant Dider. Saint Fracan est aussi nommé Saint Fragan et serait venu du Pays de Galles au Ve siècle.
Vitraux de Sant Fracan ha Sant Guenole (son fils) et Sant Dider. Saint Fracan est aussi nommé Saint Fragan et serait venu du Pays de Galles au Ve siècle.
Vitraux de Santez Azenor et Santez Wentroc.
Vitraux de Santez Azenor et Santez Wentroc.
Vitraux de Sant Sezni et Dom Mikeal Nobletz (le père Michel Le Nobletz).
Vitraux de Sant Sezni et Dom Mikeal Nobletz (le père Michel Le Nobletz).
Signature des vitraux : MAUMEJEAN-Fres PARIS-HENDAYE.
Signature des vitraux : MAUMEJEAN-Fres PARIS-HENDAYE.
Le stand de la loterie.
Le stand de la loterie.
Devant la buvette. Le sonneur de cornemuse Gilbert Balcou. Claude Le Menn cravate noire. Au centre Yann Jestin cravate écossaise.
Devant la buvette. Le sonneur de cornemuse Gilbert Balcou. Claude Le Menn cravate noire. Au centre Yann Jestin cravate écossaise.
- Dépêche -
Le pardon de Saint Egarec à Lesneven, un pardon « à l'échelle humaine » dans la plus jeune chapelle de Bretagne
C'est le dimanche de la Trinité que se déroule le pardon de Saint Egarec à Lesneven. Cette année donc, il eut lieu en prolongement de la fête du Bro Gozh. Construite en 1936 grâce au chanoine Calvez, la chapelle remplaça l'ancien oratoire de Saint Egarec dont il ne restait pratiquement rien – un toit de chaume en ruines et la statue de Saint Egarec en bois polychrome, maintenant au dessus du choeur.
Maryvonne Cadiou pour ABP le 31/05/10 19:03

C'est le dimanche de la Trinité que se déroule le pardon de Saint Egarec à Lesneven.

Cette année, il eut donc lieu en prolongement de la fête du Bro Gozh, terminée en apothéose, pour 2010, par le concert des chorales bretonnes la veille, dans l'église de Lesneven.


La plus jeune chapelle de Bretagne

Ne croyez pas qu'elle date de ces dernières années... Elle a été construite avant-guerre, et en granit massif, non en béton, comme certains le regrettent pour tant d'églises de l'après-guerre.

La chapelle Saint Egarec, non loin du bourg, sur la route de Brignogan, est « la plus jeune chapelle de Bretagne » selon Adrien Abernot, originaire du Drennec, président de l'Association « Les Amis de Saint Egarec » créée en 1977 pour restaurer la chapelle, alors en piteux état. L'association ne comprend qu'une quinzaine de membres et Adrien Abernot aimerait bien la voir s'étoffer. Appel est lancé...

Construite en 1936 grâce au chanoine Hervé Calvez (1), inaugurée l'année suivante, la chapelle remplaça l'ancien oratoire de Saint Egarec dont il ne restait pratiquement rien – un toit de chaume en ruines et la statue de Saint Egarec en bois polychrome, maintenant au dessus du choeur.

« Les travaux commencèrent en 1977 » raconte Adrien Abernot. « Les vitraux étaient détruits, les chenaux de même, la chapelle prenait eau de toutes parts. Ce furent de gros travaux pris en charge par la municipalité. Les statues avaient été données à la commune en 1936, celle de Saint Egarec, de l'ancien oratoire, les autres provenant de l'ancienne église Saint Louis de Brest, mises ainsi providentiellement à l'abri avant les bombardements. Les vitraux ont été restaurés par l'atelier Le Bihan de Kemper. En 2010 nous devrions voir la fin des travaux» (2).


La messe

Ce jour-là, pas de messe à l'église de Lesneven. On rapporta que quelques personnes attendaient dépitées, devant l'église fermée... La messe, dite par Christophe Prigent, curé de l'ensemble paroissial Lesneven-Le Folgoët, eut lieu dans deux tentes installées sur l'herbe du placître de la chapelle, dans son prolongement, car, non seulement elle est la plus jeune de Bretagne, mais aussi une des plus petites (environ 25 m sur 10), trop petite pour l'assistance de ce jour de pardon – un pardon à l'échelle humaine, comme le précisa à ABP Claude Le Menn adjoint à la Culture de Lesneven, présent au pardon comme Yann Jestin, adjoint au maire de Lesneven et président d'Askol, l'association des Élus bretons pour la Démocratie. Un stand de loterie, une buvette, une tente pour le café complètent l'installation du pardon. Pas de crêpes car pas d'électricité pour les pilligs... Un fil trop long depuis la chapelle, occasionnerait des pertes en ligne...

Saint Egarec est invoqué pour les maladies des oreilles et la surdité, comme le précisa M. le curé au cours de son sermon. Il déclara aussi « Nous connaissons la devise de la Bretagne “Plutôt la mort que la souillure”, la devise de la France “Liberté, Égalité, Fraternité”, mais connaissions-nous celle de l'Europe ? “L'Unité dans la diversité”. C'est une belle devise qui peut nous aider à entrer sur un chemin privilégié. Nous fêterons cette année les 65 ans depuis la fin de la deuxième guerre mondiale. Les SS avaient, gravée sur leurs ceinturons la devise “Gott mit Uns”. Ils croyaient en Dieu, mais un dieu qu'ils s'étaient fabriqué... »

Deux sonneurs du Bagad Bro Even, Gilbert Balcou à la cornemuse et Luc Le Menn à la bombarde, soulignèrent la messe de notes bretonnes et celtiques, avec Amazing Grace, puis un cantique, et à la sortie le Bro Gozh Ma Zadoù qu'ils jouèrent ensuite de nouveau, avec plaisir et bonne volonté devant le camion-buvette, à la demande des clients.


Les échanges avec une famille bretonnante de Lesneven

Beaucoup de bretonnants et bretonnantes au pardon, qui rassembla presque 150 personnes. Un couple de Lesneven (3), qui a l'habitude d'héberger des stagiaires pour des stages de breton (4) organisés localement par Hervé Lossec (5), Ploudanielien de Lesneven, raconte avec un plaisir évident, en offrant café et gâteaux à ABP, comment il contribue activement aux stages, par exemple en recherchant, pour la visite en breton de leur jardin, le nom breton de leurs fleurs et légumes... Il apprécie énormément toutes les pièces de Strollad ar Vro Bagan, admire Goulc'han Kervella, son créateur, fondateur en outre du musée des goémoniers de Plougerne. Bientôt ils durent partir pour être à temps à la présentation par Goulc'han Kervella, au Folgoët, du prochain spectacle de sa troupe. ABP devant rentrer à Nantes, a dû décliner l'offre de déjeuner chez eux. L'accueil tout au long des trois derniers jours de la fête du Bro Gozh a été magnifique et généreux. Ce dernier contact si riche et chaleureux avec des gens de Lesneven en est la preuve.

Il y a une vraie fierté de la langue bretonne et une grande solidarité pour la transmettre, dans ce coin du Léon.


(1) Le chanoine Hervé Calvez, auteur de Les Grands saints bretons. Grenoble, Arthaud, 1936, fut le curé et historien de Lesneven.

(2) Les vitraux : 6 paires, signés Mauméjean Frères – Paris – Hendaye. L'atelier Jean-Pierre Le Bihan de Kemper est une entreprise artisanale fondée en 1791 : (voir le site)

(3) Lesneven a signé la charte Ya d'ar brezhoneg en 2007. La même année, 20,4 % des enfants de la commune étaient inscrits dans les classes primaires bilingues. Il y a une filière bilingue de la sixième à la terminale au Collège-Lycée Saint-François - Notre-Dame de la ville. Elle est jumelée avec Carmarthen au Pays de Galles depuis 1982.

(4) Chaque printemps et chaque été depuis 2004, Ti ar Vro Bro Leon organise un stage de breton B & B : « Bevañ e Brezhoneg », Vivre en breton – mais également, jeu de mot sur « Bod ha Boued », Bed and Breakfast – en immersion dans des familles bretonnantes du pays.

(5) Hervé Lossec, président de Ti Ar Vro Bro Leon (voir le site) en breton et (voir le site) en français, est bien connu du côté de Lesneven pour l’animation des veillées en breton. Il a signé plusieurs articles sur les bretonismes dans la revue Ar Men. Il est aussi écrivain, tant en langue bretonne qu’en français. Les éditions Emgleo Breiz de Brest le publient en breton, dans leur orthographe non unifiée, qui n'est pas celle de l'enseignement contemporain du breton, mais comme nous l'a fait remarquer Hervé Lossec dans un commentaire ci-dessous : « Je n'écris qu'en breton “peurunvan” ».

Maryvonne Cadiou. Naoned/Nantes

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2775 lectures.
Correspondante ABP depuis février 2007.
Voir tous les articles de de Maryvonne Cadiou
Vos 3 commentaires
Hervé Lossec Le Mardi 31 août 2010 23:27
Bonjour, Merci à votre correspondante d'avoir mentionné les activités de Ti Ar Vro dans son article. Une petite précision me concernant (note 5): Quelques uns de mes ouvrages ont été publiés par Emgleo breiz en ecriture non-unifée (uniquementpuisque c'est leur choix). Mais je n'écris qu'en breton " peurunvan" c'est-à-dire celui qui est enseigné dans les écoles d'aujourd'hui. Témoins mon dernier roman paru chez TES (maison d'édition en breton pour l'académie de Rennes)et mes différentes nouvelles publiées par le journal YA!. D'autres ouvrages (2) vont paraître bientôt, destinés aux collégiens, après concours d'écriture. Je suis, par ailleurs, membre actif du "Comité des Sages de la langue bretonne" auprès de l'académie de Rennes.La mention " publié dans l'orthographe non unifiée..." me discrédite donc un peit peu, en 1ère lecture. Merci de rectifier, si possible. Hervé Lossec
(0) 

ndjock ebondje yannick Le Dimanche 23 août 2015 15:18
bjr mon pere comment es vous allez yannick depuis le cameroun
(0) 

Maryvonne Cadiou Le Dimanche 23 août 2015 17:58
Nous avons mis en ligne ce sympathique bonjour reçu ce jour, qui nous indique qu'il y a au moins un Breton au Cameroun, ou un Africain au prénom breton, et qu'il lit ABP !
@Yannick
Ne recevant pas l'adresse courriel de l'expéditeur, je vous réponds ici.
Il y a peu d'espoir que votre ami le voie...
Vous devriez chercher l'adresse courriel de la mairie du bourg et leur demander s'ils connaissent le curé, et s'ils veulent bien vous donner son adresse courriel en leur expliquant pourquoi !
Joignez le lien url de l'article, dans la fenêtre en haut de page.
Bonne chance
Cordialement
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons