Le N-VA flamand s'opposera à l'extradition de Puigdemont
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 4/11/17 22:22 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Bart de Vewer, le maire d'Anvers et dirigeant de la N-VA (la Nouvelle Alliance Flamande, un parti droite libérale indépendantiste (voir le site) ) l'a dit en termes à peine voilés : Son ami Carles Puigdemont est le bienvenu en Belgique et il fera tout pour l'aider. "Mais nous n'allons laisser tomber aucun ami. Je ne tourne jamais le dos aux amis, même s'ils ont des problèmes", a-t-il ajouté. Bart de Vewer parle le catalan, en plus du basque, du français et du flamand. A noter que le président de l'assemblée nationale belge Siegfried Bracke est aussi de la N-VA (le premier parti belge en fait).

Le ministre de l'Immigration Théo Francken, aussi de la N-VA flamand a, quant à lui, déclaré, que Puigdemont pouvait demander l'asile politique à la Belgique. Le Premier ministre belge, Charles Michel, joue les diplomates pour le moment mais il sait très bien qu'il ne peut pas livrer Puigdemont à Madrid sans provoquer une crise majeure à Bruxelles car le départ des Flamands de son gouvernement d'union entraînerait à nouveau le vide, l'absence d'un gouvernement, ce qu'a déjà connu la Belgique tant il est difficile de faire vivre ensemble des gens qui n'ont rien en commun si ce n'est une partie de leur histoire.

Pendant ce temps on apprend que le Parquet de Bruxelles a reçu la patate chaude, les cinq mandats d'arrêts européens (MAE) adressés par l'Espagne aux autorités judiciaires belges. Si Madrid avait voulu torpiller le gouvernement belge, il n'aurait pas pu faire mieux. Certes, la justice belge est indépendante mais c'est le politique qui aura le dernier mot.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 3 commentaires
Léon-Paul Creton
2017-11-05 08:02:56
Je n’ai jamais douté qu’ils le fassent un jour !
An Dael Breizh au dessus de la mêlée, rate le coche en n’appelant pas à manifester, dans la foulée de leur reconnaissance de l’indépendance de la Catalogne !!!
Je constate aussi que le « bourgmestre » d’Anvers Bart de Vewer parle le flamant bien entendu, mais aussi le français, le basque…et le catalan.
Mais pas le breton qui n’a pas dû l’inspirer. Allez savoir pourquoi ???
(0) 
Léon-Paul Creton
2017-11-05 08:49:55
Au départ mon commentaire était prévu pour la manifestation des basques... Mais ça marche aussi pour le NV-A flamand.
(0) 
lheritier jakez
2017-11-05 13:14:41
En Flandres(Belge) il y a deux tendances politiques.peut on avoir des éclaircissements sur leurs objectifs?
Sinon bien joué stratégiquement par le gouvernement Catalan Républicain(MM Valls,Chévénement et d'autres devraient appuyer l'exclusion sans violence d'une royauté espagnole,dispensière,et inutile)?
Le Gouvernement Catalan plante bien l'avenir de l'Europe et j'attends que le tableau des prises de positions des mouvements bretons soit présenté:
car je remarque des silences très lourds et qui me semblent complices.
Je sais que nous sommes en Loire Atlantique ,pas expert en "news communications ",et derrière le mur de la honte mais j'ai noté que:
Le parti Breton,AFB/EKB,Breizh Europa ont pris positions,mais les autres et clairement:UDB,Troadec et son mouvement,etc??
Ils pourraient au moins s'élever contre les emprisonnements des ministres et responsables Catalans,soutenir le rapprochement des prisonniers politiques basques
Quelles hontes ces silences!
Rappelons nous les internements des Algériens à l'ile d'Aix,à Belle Ile,etc..
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.