-- Politique --

Le nucléaire dans la campagne présidentielle : le grand oublié ?

Chronique de Kerne Multimédia (porte parole Fanny Chauffin) publié le 12/04/17 22:48

Il semblerait que, alors que dans beaucoup de pays, des décisions claires ont été prises, la France danse un pas de deux entre promesses et maintenance d'un parc nucléaire mal en point.

Lors du point presse tenu par l'association Roz Glas étaient réunis des militants qui, par une action citoyenne, ont réussi à attirer l'attention sur les anciennes mines d'uranium de Guilligomarc'h à Pontivy, mais aussi sur celles du Nord Finistère, du Trégor, et de Loire-Atlantique.

L'association travaille régulièrement avec la CRIIRAD, fondée après la désinformation massive qui avait suivi la catastrophe de Tchernobyl.

Le but de ces militants n'a pas changé : maintenir une veille citoyenne pour surveiller la radioactivité présente sur les terrains en France, mais aussi à Fukushima où la désinformation est aussi de mise (peut être puni d'emprisonnement de dix ans un journaliste qui parlerait des choix du gouvernement en matière de politique nucléaire).

En Bretagne, les surveillances de ces militants ont entraîné des mesures très précises sur le terrain, mais aussi par hélicoptère, qui ont confirmé le travail des associatifs.

En fin de ballade qui a suivi le point presse, sur une des mines où un récent effondrement de cinq mètres vient de se produire, la porte-parole de la Fédération Antinucléaire Bretagne nous confiait que seule une politique réfléchie et concertée pourrait sortir la France de l'imbroglio politico-militaro-nucléaire dans laquelle elle s'empêtre de plus en plus, mettant en concurrence les candidats à l'élection et ses actions en tant que présidente, si elle s'était présentée...

Pour aider à une information objective, les adhérents de Roz Glas ont lancé une souscription pour un DG5, un appareil de mesure de la radioactivité qui permet une veille citoyenne de tous les sites miniers de la zone concernée par les mines d'uranium. Ils ont déjà eu le soutien financier du député de la circonscription, Philippe Nugues, d'Eau et Rivières Bretagne et de Sortir du Nucléaire Trégor. Ils ont besoin de 800 euros pour boucler le budget. Pour cela, il suffit d'utiliser la pièce jointe ci-dessous, et d'envoyer sa contribution. Contact de l'association : 02 98 71 74 94

Document PDF 42049-souscription_rg_dg5_v3.odt Bon de souscription à l'achat d'un DG, permettant de mesurer de façon très précise la radioactivité des sites en Bretagne et plus précisément sur les anciens sites miniers bretons. Source : ass. Roz Glas
Voir aussi :
©agence bretagne presse

mailbox imprimer
Docteure en Breton-Celtique à l'Université de Rennes 2 et au groupe Ermine-CRBC, enseignante au lycée Diwan. Autres sites : Tv bro Kemperle et Tvlise Diwan Karaez. Contributrice à l'ABP depuis 2005 : des centaines d'articles, des centaines de vidéos en français, comme en breton.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 8 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.