Le nouveau site Progammes Européens en Bretagne complice du révisionisme
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 15/02/11 12:43 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Tout le monde sait qu'il y a une Bretagne historique à 5 départements et une région administrative Bretagne à 4 départements. Mais la préfecture qui vient de lancer, avec le soutien de la Datar, un site d'information sur les investissements européens en Région Bretagne (voir le site) – par ailleurs une très bonne initiative – semble l'oublier facilement en intitulant le site "Programme européens en Bretagne" au lieu de "Programme européens en région Bretagne". En cela elle se fait complice des révisionnistes qui veulent faire oublier que, jusqu'à l'arrêté ministériel du 28 novembre 1956, la Bretagne avait cinq départements et avait ces frontières depuis 1000 ans.

Le site de la région Bretagne a depuis quelque temps modifié sa terminologie et titre sur son site web : "Bretagne.fr le site de la région Bretagne" (voir le site) .

Le site de la préfecture régionale, contrairement à la région, continue à entretenir la confusion en titrant son site web : "Portail de l'État en Bretagne" au lieu de "Portail de l'État en région Bretagne".

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1169 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.