Le nouveau positionnement de la droite au conseil général de Loire Atlantique doit interpeller toute la gauche
Communiqué de presse de UDB

Publié le 15/09/04 13:38 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

OBJET : COMMUNIQUE DE PRESSSE

Le 13/9/2004, à Vannes, les conseillers généraux UMP, UDF, et divers droite des 5 départements bretons ont participé à une réunion.

La fédération de Loire-Atlantique de l'U.D.B. se réjouit de constater que la droite de Loire-Atlantique s'affiche dorénavant bretonne.

Mais il est dommage que les trois éminents représentants de l'opposition au conseil général de Loire-Atlantique, présents le 13 septembre à Vannes, dont l'ancien président du conseil général, n'aient pas manifesté le même engagement avant leur défaite du printemps. Avec Jacques Chirac à l'Elysée, Jean-Pierre Raffarin à Matignon, Jean-Louis Debré à l'Assemblée nationale et Christian Poncelet au Sénat,

nul doute qu'une démarche officielle de leur part aurait permis d'obtenir l'organisation d'une consultation de la population de Loire-Atlantique sur la réunification administrative de la Bretagne comme la Constitution le permet depuis 2003 sous condition d'un accord du Gouvernement et du Parlement,

Le nouveau positionnement de la droite au conseil général doit interpeller toute la gauche, à commencer parmi ses composantes celle qui dirige aujourd'hui la Loire-Atlantique.

La balle est clairement dans le camp de la gauche qui dirige la Loire-Atlantique. Soit, elle se laisse doubler, soit, elle reprend la main. En tout état de cause, son inaction dans le processus de réunification n'aurait aucune excuse. D'autant moins que la nouvelle majorité de gauche du Conseil régional de Bretagne a montré sa disponibilité en inscrivant la réunification administrative de la Bretagne parmi les compétences d'une de ses commissions, la commission

de l'aménagement du territoire.

Pierre EVEN

Secrétaire fédéral,

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.