Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Le nouveau CRPE, la langue bretonne aux oubliettes L' UDB dénonce le mépris du gouvernement Sarkozy
Assez de mépris...À la vue du désengagement chronique de l’État en matière d’enseignement de notre langue, l’UDB demande fermement que les Bretons et les élus du Conseil Régional de Bretagne aient les moyens financiers et les pouvoirs de gérer l’enseignement de la langue bretonne à Rennes. Cela dans le cadre des lois sur la décentralisation
Mona Bras pour UDB le 24/11/09 5:35

Le gouvernement a dévoilé, vendredi 13 novembre 2009, la nouvelle maquette du CRPE (Concours de Recrutement des Professeurs des Écoles).

L’enseignement de la langue bretonne purement et simplement oublié par les technocrates du ministère de l’éducation nationale. Aucune trace des épreuves en langue régionale aucune mention du Concours spécial de recrutement et de formation de professeurs des écoles pour l’enseignement bilingue : breton-français. Ce concours avait été obtenu après de longues années de lutte en 2001/2002.

L’UDB ne peut ni comprendre ni accepter un tel mépris de la part du gouvernement de Nicolas Sarkozy. Les fonctionnaires et les élus en charge de ce dossier ont « oublié » les langues régionales. Quoi de plus méprisant que cet oubli ?

Ce n’est que dédain pour les 13000 élèves des classes et des écoles bilingues, Diwan, Div-Yezh et Dihun. Ce n’est que dédain pour leurs familles et leurs enseignants. L’UDB exige du gouvernement et du ministre de l’éducation nationale, Luc Chatel qu’ils mettent les épreuves de langue bretonne et le concours spécial de recrutement de Professeurs des Écoles dans la maquette du nouveau CRPE.

Assez de mépris...À la vue du désengagement chronique de l’État en matière d’enseignement de notre langue, l’UDB demande fermement que les Bretons et les élus du Conseil Régional de Bretagne aient les moyens financiers et les pouvoirs de gérer l’enseignement de la langue bretonne à Rennes. Cela dans le cadre des lois sur la décentralisation.

Les militants UDB seront dans la lutte aux côtés de tous ceux qui veulent que soit respecté le droit du peuple breton à être enseigné dans sa langue. Nous n’avons rien à attendre des gouvernements de Paris, c’est à nous Bretons en Bretagne de forger un avenir à notre langue.

Pour l’Union démocratique bretonne, Hervé Le Gall, responsable des affaires linguistiques

Cet article a fait l'objet de 1293 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons