Le New-York Times est venu enquêter sur les algues vertes à Douarnenez
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 4/09/10 12:46 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Au mois d'août 2009, c'est un reportage de la BBC qui avait sonné l'alarme au Conseil régional. Tout à coup, il s'était rendu compte des conséquences funestes de la marée verte pour l'industrie du tourisme. Alors que la région dépensait des millions pour améliorer l'image de la Bretagne en France et en Europe, tout pouvait être détruit par un seul reportage de la BBC !

Un an plus tard, c'est l'un des médias les plus importants au monde, le New York Times (NYT), qui est venu enquêter sur les algues vertes. The NYT a envoyé à Douarnenez, Matthew Saltmarsh de l'International Herald Tribune (IHT), l'édition mondiale du NYT basée à Paris.

Cet article qui est intitulé "A Battle Between Economic Mainstays in Brittany" est paru le 21 août 2010 à la fois dans l'IHT et le NYT avec une interview NYT radio de Mathew Saltmarsh : (voir le site)

A noter que ce reportage, négatif pour l'image de la Bretagne, a été lu dans les 140 pays où est distribué le journal en version papier et, dans tous les autres où la version internet est accessible, c'est-à-dire le reste de la planète. La photo de ramassage d'algues vertes mise en ligne sur le Web parle d'elle-même, deviendra-t-elle l'image de la Bretagne ?

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1677 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.