Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Photo Corse Matin
Photo Corse Matin
- Chronique -
Yvan Colonna : ils ont réussi à en faire un martyr
On a appris aujourd’hui le décès du nationaliste corse Yvan Colonna à l’âge de 61 ans
Philippe Argouarch pour ABP le 22/03/22 12:36
Yvon Colonna de retour en Corse :
Réalisation : Alta Frequenza
(1 196 vues)
54728_2.jpg
le dernier message d’Yvan Colonna

On a appris aujourd’hui le décès du nationaliste corse Yvan Colonna à l’âge de 61 ans, alors qu’il avait été hospitalisé à Marseille suite à une sauvage agression le 3 mars dernier par un islamiste aussi incarcéré. L’agression a été filmée par les caméras de surveillance pendant 9 minutes avant que les gardiens interviennent. Des images du meurtre avaient été diffusées par France 3 Corse mais ont été retirées à la demande de la famille.

Yvan Colonna dont la mère était une Bretonne de Laz, et dont le père était un député socialiste, a toujours nié avoir assassiné le député Erignac mais a toutefois été condamné à perpétuité pour cet acte suite à trois procès baignés d’irrégularités ( voir l'article )

Il était en prison à Arles loin des siens. Pasqua et Chevènement avaient fait en sorte que les détenus corses ne soient pas incarcérés en Corse et, bien sûr, sans statut politique, ils se sont retrouvés avec des prisonniers de droit commun, voire des Jihadistes.

Son assassin est un Jihadiste français, né au Cameroun, condamné à neuf ans de prison pour être parti faire le Jihad en Afghanistan. Arrêté par les Américains, il avait été remis à la justice française. Cet individu extrêmement violent, ayant déjà agressé des détenus et des gardiens de nombreuses fois, avait été laissé sans surveillance dans la salle de musculation où se trouvait l’indépendantiste corse.

Ce laxisme de la part des responsables de cette prison, voire du Garde des Sceaux, soulève de nombreuses questions dans la presse et une colère qui ne cesse de monter au sein de la jeunesse corse. La Corse du coup rentre dans la campagne des présidentielles avec fracas alors qu’elle en avait été écartée.

Document PDF 54728-derniermessagecolonna.jpg la dernière déclaration d’Yvan Colonna. Source :
Voir aussi :
1  2  
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 12 commentaires
Naon-e-dad Le Mardi 22 mars 2022 12:01
Lazhet eo bet an hini a oa e vamm eus Laz (Penn-a-Bed), hervez pennad an ABP.
Comment se fait-il qu’il n’ait jamais été établi – prudemment ou clairement, tous les médias sont sur la même position - que l’homme qui vient de finir ses jours dans une geôle continentale, était l’auteur des faits incriminés…à savoir l’assassinat d’un Préfet ? Sa culpabilité n’ayant pas été formellement établie, celle-ci relève d’une décision de justice. Certes, l’affaire est grave, nul n’en disconvient – et une autre famille est dans la douleur - mais le désir régalien peut-il suffire à décider de tout, et en particulier de la réalité des faits ?
.
Que penser de la justice française, peut-être un peu trop « française », dans cette affaire régalienne ? Et si le berger corse, assassiné devant des caméras de surveillance par un djihadiste sans foi ni loi, n’était pas l’auteur recherché, alors cela veut-il dire que le véritable auteur court toujours, nimbé dans l’épais brouillard de silence ?
Question, question, goulenn, goulenn…
(1) 

Alan-Erwan Coraud Le Mardi 22 mars 2022 13:06
Libérable depuis 2021
Lui et ses compatriotes Jamais transférés en Corse
Pensée aussi pour le Dct Jean GROIx mort en prison suite à une cabale politicienne crapuleuse comme l’Etat français sait organiser
Colère justifiée
(1) 

Rafig e BZH Le Mardi 22 mars 2022 13:12
Oui, qui joue avec qui à ce jeux dangereux avec des morts ?
Cette équipe ministérielle et le président Macron sont des amateurs et font pire que les précédents sur le "dossier Corse".
Promettant l'autonomie dans un France jacobine, prolongeant la double peine des prisonniers corse sur le continent ...
Alors qu'il suffit d'avoir de l'esprit démocratique et de justice pour apaiser les choses et régler les contentieux avec l'Ile Corse.
Et pour nous bretons, c'est carrément l'ignorance de notre injustice de séparation administrative, de nos langues à sauver ...
Sans parler de l'Alsace qui a carrément disparue en 2015 et qui peine à faire comprendre à ce gouvernement l'intérêt pour la France de son retour comme région de pleine exercice.
Pas besoin de chars ni de bombardiers pour détruire un pays, laissez faire les républicains français.
(0) 

Yannig Coraud Le Mardi 22 mars 2022 17:41
La république bananière française, une, indivisible et monolingue est totalement responsable de l'assasinat d'Yvan Colonna .
Comme pour les fédéralistes girondins au temps de la terreur nationaliste française il reste aujourd'hui des intégristes capables de tout .
Dalc'homp soñj ...
(0) 

Michel bernard Le Mardi 22 mars 2022 19:55
La mort de cet homme, coupable ou pas de l 'assassinat d un fonctionnaire n 'est pas a l' honneur de l 'Etat qui l 'a persécuté au dela de sa peine et a fait souffrir sa famille.
(1) 

Penn Kaled Le Mardi 22 mars 2022 23:19
Yannig les girondins n'étaient pas fédéralistes ,ce sont les montagnards qui les ont accusés de fédéralisme comme prétexte pour les éliminer .Beaucoup de ces girondins bourgeois de province ont été auparavant membres du club des jacobins ,républicains de la première heure , alors que certains jacobins à l'origine restaient royalistes, ces girondins ont quasiment tous voté la mort du roi Au début de la révolution il y a eu un courant que l'on peut considérer comme fédéraliste ,c'est l'association bretonne du marquis de la Rouérie
Il semblerait que le gouvernement français ait anticipé la mort de Colonna ,c'est une des explications de cette prompte intervention de Darmanin en Corse ,et des promesses concernant l'autonomie en contradiction totale avec les idées de ce personnage initiateur de la loi sur les séparatismes ,tout cela pour tenter d'éteindre l'incendie .
(0) 

Thomas Le Mercredi 23 mars 2022 01:37
@Naon-e-dad
Qu'est qui vous étonne. En mars 2000, un attentat a eu lieu en Bretagne et la justice française a fait une mascarade pendant quatre ans pour un résultat navrant,...aucun coupable.
Un pur procès politique.
On peut citer aussi l'affaire de tarnac ou du rainbow warrioir et bien d'autres.
La raison d'état et surtout des intérêts économiques des différents groupes le composent ont des ramifications incongrus.
(2) 

Naon-e-dad Le Mercredi 23 mars 2022 15:33
@Thomas
.
Globalement vous avez raison (bien que je n'aie pas forcément suivi certaines affaires ou que j'aie pu oublier certaines choses).
.
Mon premier post voulait aussi attirer l'attention sur les fake-news (fausses informations) trop souvent alléguées comme un prétexte fallacieux pour écarter une réaction gênante. Hier encore, j'entendais un journaliste, pourtant particulièrement sérieux, gloser sur le fait qu’aujourd'hui encore des gens n'étaient pas convaincus de la culpabilité du condamné corse, sauvagement assassiné. Ce journaliste (que j'apprécie par ailleurs) laissait entendre qu'il se trouvait des gens assez naïfs pour se laisser prendre aux sirènes du complotisme.
.
A quoi je répondrais volontiers à ce monsieur (si je l''avais en face de moi):
COMPLOTISTE NE SUIS, AMATEUR DE FAKES-NEWS NE SUIS, et tutti quanti...
.
Mais il est clair que la raison d'Etat (en France) est parfois dévoyée. Donc je n'ai pas d'avis sur la décision de justice rendue. Je constate seulement que les médias mainstream dans leur ensemble (au moins ceux que j'écoute ou consultent) se montrent prudents ou sur la réserve . Ils auraient pu rappeler - c'est leur rôle et leur métier - les quelques éléments décisifs et incontestables (s'il y en a ) qui ont conduit à la décision de justice. Or c'est le silence qui règne. Pourquoi?
.
Sioulded zo, dre ar mediaoù bras, hirio c'hoazh, war ar poenchoù o deus kaset an den d'an toullbac'h, pa selaouer oute. d'an nebeutañ. Perak'ta?
(1) 

Pierre Robes Le Jeudi 24 mars 2022 14:38
Il semblerait qu'il y avait eu des altercations entre l'independandiste corse yvan colonna et son meurtrier plusieurs jours auparavant, hors on les laissa ensemble dans la salle de sport sans surveillance !
Infos député à la tv, cnews
(0) 

Pierre Robes Le Vendredi 25 mars 2022 13:00
Le cousin d'yvan Colonna, Goazech, affirme que c'était le plus Breton.
(Info le telegramme)
(0) 

Rafig Le Vendredi 25 mars 2022 13:11
On verra bien si le djiadiste, meurtrier d'Yvan Colonna, (condamnée 9 fois, je crois) va bénéficier d'une remise de peine pour "service rendu à la Nation" ?.
Raison d'Etat : dans une démocratie il n'y a pas de "raison d'Etat". Le forces de l'ordre agissent dans le cadre stricte des lois prisent pas des assemblées d'élus-es.
Une vraie démocratie est assez forte pour concevoir différents courants de pensées politiques : jacobins, fédéralistes, royalistes, régionalistes ... ce que l'on ne voit pas du tout dans les 12 listes présente aux présidentielles : que des nationalistes et jacobins voir staliniens.
(3) 

Thomas Le Samedi 26 mars 2022 01:23
@Naon-e-dad
«outrage à magistrat» et «discrédit jeté sur une décision de justice». La première infraction est passible de deux ans d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende. La seconde est punie de six mois de prison et 7 500 euros d'amende.
Le journaliste a t'il vraiment le choix ? Remettre en cause une décision de justice et donc par extension, le corps des magistrats d'un état de droit n'est'il pas une forme de complot ? ;)
Le gros soucis reste qu'il s'agit d'un traitement succinct de l'information car pour rappeler l'ensemble des éléments relatifs à cette affaire et ba il faudrait une bonne après midi.
Rien que sur les témoignages, d'abord on dit que c'est colonna après on dit que c'est pas lui mais on veut pas dire qui c'est.
L'omerta corse et républicaine a des raisons, mettre tout sur la table peut avoir des conséquences fâcheuses aussi bien pour les corses que pour l'ensemble des citoyens de la république.
@Rafig
Il y aura toujours une raison d'état car "Les États n'ont pas d'amis, ils n'ont que des intérêts". Ces/Ses intérêts sont représentés par les différentes communautés qui composent le peuple. Certains personnes sont par exemple idéologiquement contre l'élevage et l'abattage des animaux domestiques ce qui va poser un problème à 400k personnes qui bossent de ça mais aussi à d'autres états(exemple:les anglais qui en achètent pas mal).
On peut prendre aussi un exemple opposé avec la pêche où là les anglais ont une ressource importante (les licences) qu'ils peuvent échanger contre par exemple des poulets.
Ces mêmes communautés peuvent par le biais des élus(lobby) ou en manifestant (pouvoir de la rue) faire avancer leurs intérêts.
Ainsi la démocratie n'existe pas car dans tous les peuples il y a des communautés d'intérêts différentes (exemple: ceux qui préfèrent boire des bières et ceux qui prèférent faire des heures supplémentaires, les cigales contre les fourmis; pain au chocolat ou chocolatine; etc)
Comment concevez vous une adéquation entre des jacobins(oligarchie) et des royalistes(monarchie) qu'importe leur religion ?
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons