Le pôle culturel de Pont-Aven et son musée rénové : un rare fleuron breton de niveau international
Reportage de Philippe Argouarch

Publié le 23/03/16 18:52 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Aucun investissement culturel en Bretagne n'avait eu cette ampleur depuis la restauration du Parlement de Bretagne après son incendie en 1994. La restauration et la modernisation du musée des arts de Pont-Aven furent un énorme projet qui a duré trois ans et qui a coûté 8,2 millions d'euros. Toutes les collectivités ont pioché y compris la Drac, le Conseil régional, le département du Finistère, et des mécènes privés comme les fameuses Galettes de Pont-Aven.

Tout avait commencé en 1864, lorsque un peintre américain du nom de Bacon, tomba amoureux de Pont-Aven. Il fit connaître l'endroit et les artistes commencèrent à débarquer- souvent à l'Hôtel des Voyageurs tenue par une certaine Julia Guillou. L'hôtel recevait peintres anglais, américains et d'un peu partout. Aux murs du restaurant, ils accrochaient leurs tableaux. L'hôtel s'agrandit avec une annexe en 1881 et c'est cette annexe qui devint un musée en 1953. La rénovation a été accomplie par le cabinet d'architecture de l'Ile sous la houlette de Marc Quelen et de la conservatrice Estelle Guille des Buttes-Fresneau. Les locaux ont été agrandis pour y recevoir environ 250 tableaux dont une douzaine de Paul Gauguin et une large collection des peintres de l'École de Pont-Aven (1). Le complexe comprend une boutique, une salle dédiée aux ateliers pédagogiques, trois étages de galeries et un centre de documentation. Au centre un escalier en bois, verre et métal, dessert l’ensemble des trois étages du bâtiment dont la magnifique salle Julia au premier étage dont les boiseries ont été restaurées. Un jardin intérieur en terrasse permet de faire entrer la lumière et de s'asseoir pour se reposer.

Ouverture au public le 26 mars, gratuit jusqu'au 28 et ensuite au tarif de 7euros. www.museepontaven.fr

(1) L'école de Pont-Aven est le nom donné a posteriori au groupe d'artistes très différents qui sont venus régulièrement peindre à Pont-Aven à partir de 1888. À la pension Gloanec autour de Paul Gauguin et à l'Hôtel des Voyageurs gravissait une colonie d'artistes comme Charles Filiger, Meijerde Hann, Claude-Emile Schuffenecker, Armand Séguin, Wtadsstaw Slevinski. (note du Musée)

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1539 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.