Le militant breton arrêté le 24 janvier a été libéré mais mis en examen
Dépêche

Publié le 28/01/17 14:30 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le militant breton dont nous avions annoncé l'arrestation ( voir l'article ) a bien été libéré à Paris hier soir à 18 heures mais mis sous contrôle judiciaire. Il est rentré à Quimper cette nuit avec son avocat. Par contre tout n'est pas fini car le militant a été mis en examen pour "association de malfaiteurs terroristes" si on en croit une information parue en premier dans le journal Le Télégramme.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

D'après Le Parisien, la police présume qu'il est "le leader d’Argad Résistance Bretonne". Argad (qui signifie "à l'attaque" ou "le combat" en breton) nous avait adressé une interview en 2012 dont les questions avaient été rédigées par la personne qui avait écrit les réponses ( voir l'article ). D'après ce texte, Argad ne semble pas du tout être une entreprise terroriste. Argad y est défini comme un mouvement non-violent, non-hiérarchisé et non organisé, proposant principalement une campagne de slogans peints ou affichés sur les murs à la manière de ce que fait Ai'ta avec les panneaux de signalisation non bilingues. Le texte spécifiait bien que n'importe qui pouvait écrire et signer Argad. Ce fut le cas dans l'affaire de la bombe déposée par des inconnus devant la perception de Lanmeur le 19 décembre 2013, une affaire qui a été saisie par la police anti-terroriste et qui aurait conduit à l'interpellation des deux militants le 24 janvier.

Des questions restent posées : un individu - et rien ne prouve que ce soit le militant breton en question, la présomption d'innocence s'applique - qui lance l'idée d'une signature comme Argad, sans même créer une organisation, peut-il être tenu comme responsable de délits, et pire d'attentats à la bombe, si le slogan qu'il a créé est repris par d'autres dans des actions illégales ? Un slogan écrit sur un mur justifie-t-il une arrestation et une mise en examen ?

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1554 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.