Le Maxi Banque Populaire V pulvérise le Record SNSM en 11 h 48 mn et 30 s

-- Sport --

Communiqué de presse de Team Banque Populaire
Porte-parole: Virginie Bouchet

Publié le 20/06/11 16:19 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Communiqué de presse 15 heures

Partis de Saint-Nazaire dimanche à 19 heures, Loïck Peyron et ses hommes viennent de faire tomber de façon vertigineuse le temps de référence du Record SNSM en avalant littéralement le double aller retour entre la ville de départ et Sainte-Marine, en 11 h 48 mn et 30 s, à la vitesse moyenne de 30,51 nœuds. En coupant la ligne d'arrivée devant le port ligérien, ce matin à 6 h 48 min et 30 sec, ils améliorent de 40 %, soit près de huit heures, le chrono établit en 2010 par Gitana 11. Pour sa première participation à une épreuve «ouverte», le Maxi Trimaran Banque Populaire V vient donc marquer ce rendez-vous du sceau de sa puissance et de son immense potentiel.

Conçu et taillé pour la chasse aux records, jamais le grand trimaran n'avait encore pris le départ d'une compétition, à plus forte raison d'une course rassemblant professionnels et plaisanciers pour une même cause, celle des sauveteurs en mer. Au moment du coup de canon, à 19 heures, le plus gros des voiliers prenait son envol avec à la baguette un Loïck Peyron aux aguets : «Nous avons vécu un bien joli Record SNSM. Il y a d'abord eu un départ un peu compliqué au milieu d'une flotte nombreuse. Avec une grosse machine comme ça, sans moteur, on se sent un peu limite. C'est pour cela que nous sommes partis extrêmement prudemment. Il nous fallait accepter de partir derrière, parce que c'était aussi le meilleur moyen de finir devant. Ensuite, nous sommes passés à l'attaque, avec un équipage exceptionnel et un magnifique navire, une vraie machine à records avec une sensation de protection totale. Je pense d'ailleurs que ce n'est pas seulement une sensation : Banque Populaire V, qui est très haut sur l'eau et très bien protégé est mille fois plus sécurisant que beaucoup de monocoques de course».

Le temps d'une nuit...

Avec une vitesse moyenne de 30,51 nœuds et des pointes à plus de 40 nœuds, Loïck Peyron et ses équipiers n'auront pris le large que le temps d'une nuit, bouclant les 360 milles du parcours en moins de douze heures et faisant voler en éclats le temps de référence : «C'est vraiment sympa de partager des moments comme ça avec un équipage qui est très impressionnant. Mais ce n'est vraiment pas une surprise. Les belles choses qui se faisaient de l'intérieur se voyaient déjà de l'extérieur. Un équipage a besoin d'un tempo et on sert à ça, nous les skippers».

Dès demain, le Team Banque Populaire sera de retour aux navigations tests. Le 14 août prochain, c'est sur un rendez-vous majeur de la course au large, un des volets les plus historiques qui soit, que les marins se retrouveront à l'occasion de la Rolex Fastnet Race... un nouveau chapitre qui viendra enrichir l'histoire du Maxi Banque Populaire V.  

Voir aussi :
mailbox imprimer