Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Le mauvais choix de l'Inspection Académique du Morbihan
Après leur évacuation par les forces de l'ordre, jeudi soir, sur ordre du sous-préfet du Morbihan, les parents de l'école Georges Brassens de Languidic étaient reçus ce matin par M. Cauturaud, Inspecteur d'Académie du Morbihan. Un rendez-vous pour rien. Celui-ci maintient son refus d'ouverture d'une classe bilingue.
Pierrick Le Feuvre pour Collectif de parents Ecole maternelle Merville Lorient le 23/10/06 16:13

Après leur évacuation par les forces de l'ordre, jeudi soir, sur ordre du sous-préfet du Morbihan, les parents de l'école Georges Brassens de Languidic étaient reçus ce matin par M. Cauturaud, Inspecteur d'Académie du Morbihan. Un rendez-vous pour rien. Celui-ci maintient son refus d'ouverture d'une classe bilingue.

Inutile de reprendre les éléments du dossier déjà largement développés dans ces colonnes. Restent les faits concernant l'enseignement bilingue dans le Morbihan.

- A LANGUIDIC, la troisième classe bilingue, nécessaire au regard de l'effectif de la filière, n'est pas ouverte et depuis la rentrée, les enfants qui ont déjà plusieurs années d'enseignement bilingue, n'ont plus de cours en breton.

- A LORIENT-MERVILLE, le départ de l'enseignante suppléante non payée de son salaire de septembre malgré les promesses faites*, a conduit à affecter la seule remplaçante bilingue disponible du département sur son poste.

Ce bricolage académique empêche tout remplacement bilingue sur d'autres écoles, sauf à déshabiller l'école de Merville pour en rhabiller une autre.

Ce bricolage est le germe d'une nouvelle explosion de mécontentement, inévitable, quand on sait que plusieurs congés maternité s'annoncent pour les prochains mois et qu'il faudra bien remplacer les enseignantes concernées. Sans compter les absences pour maladie, inévitables en hiver.

Aux ordres de M. Gilles de Robien, Ministre de l'Education nationale, l'Inspecteur d'Académie, M. Cauturaud, "n'a pas de budget, ni de personnel compétent disponible" (ce sont ces mots) pour créer le poste demandé !

Concernant le budget, la fable est connue et avait déjà été entendue l'an passé... pour finalement être oubliée avec la création de la première classe bilingue à Lorient-Merville à la rentrée de Toussaint. Il est vrai qu'un deRobienthon était passé par là et que, quand on veut, on peut...

Concernant l'absence de personnel compétent, c'est encore l'histoire de l'arroseur arrosé ! Il existe des enseignants compétents et disponibles qui sont prêts, dès demain, à occuper un poste d'enseignant bilingue pour nos écoles. Mais ils ne veulent pas travailler à mi-temps pour un salaire de misère*. Ils veulent un poste à temps complet et ils ont raison.

M. Cauturaud, entendez la voix de la raison ! Embauchez un enseignant bilingue à temps complet. Il pourra occuper son poste pour moitié sur Languidic (et les parents vous en remercieront !) et pour moitié sur Lorient-Merville (et les parents, moi le premier, vous en remercieront aussi !).

Pourquoi attiser les flammes quand les solutions sont si simples ?

Pour le collectif des parents de Merville

- Jean-Paul Chevrel

Pour l'heure, j'invite tous les bretons attachés à la langue bretonne à continuer de signer la pétition de solidarité avec les parents de Languidic et de Bulat-pestivien (Côtes d'Armor) sur le site internet ouiaubreton (voir le site)

*Les enseignants suppélants n'avaient, ce matin, toujours pas touché leur salaire de septembre.

Cet article a fait l'objet de 1258 lectures.
Collectif de parents pour l'ouverture d'une classe bilingue à l'école maternelle de Lorient Merville
Voir tous les articles de Collectif de parents Ecole maternelle Merville Lorient
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons