Le livre de Michel Tréguer sera-t-il saisi ?
Dépêche

Publié le 30/06/10 17:20 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le fils d'un soldat allemand et d'une Bretonne a intenté un procès à Michel Treguer et à son éditeur ( voir l'article ) pour avoir dévoilé, dans leur livre "Avec le temps" (voir le site) le nom et la nationalité de son père.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Michel Tréguer évoque pourtant ce destin avec les mots les plus tendres. On sait aussi que c'est l'enquête de Michel Tréguer qui a permis de découvrir et d'« offrir » à son interlocuteur le nom de son père allemand qu'il avait vainement recherché pendant toute sa vie.

Il serait tout de même extravagant que ce livre, patrimoine et témoignage de la mémoire locale, fasse l'objet d'une mesure de censure sur demande d'un « enfant d'Allemand » particulièrement respecté et bien traité, alors que trente autres publient leur histoire de leur propre initiative dans "Des fleurs sur les cailloux", livre collectif édité par le Vannetais Laurent Guillet. Un livre dans lequel une trentaine d'« enfants d'Allemands », nés pendant ou juste après, la guerre mondiale, racontent leurs vies de gamins "différents". Par ailleurs, dans un film qui vient de sortir, « Les amours secrètes », de Franck Phelizon, Anémone joue la Française Louise, amoureuse d'un soldat allemand en 1942.

La décision du juge est attendue pour le lundi 5 juillet.

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.