-- Media et Internet --

Le langage SMS en breton c’est à vous de le créer !

Une des caractéristiques de notre époque pressée, c'est le raccourcissement du langage. Le XXIe siècle n'a plus le temps de dire « s'il vous plaît » ou « à plus tard », alors on raccourcit, suivant un trend millénaire de l'évolution des langues.

25164_1.jpg

Tout le monde connaît en français le SVP ou le A+ qui ont envahi le langage courant, les messageries, le portable, facebook ou autre. Mais peu de monde connaît les équivalents en breton. Le groupe Facebook en breton l'a fait !

Finis les LOL, MDR et autres tkt, Ya d'ar brezhoneg sur vos téléphones, messageries, mails, et autres Ipads ! Pour LOL (je rigole) vous direz NAF = n'eo ket fall ou Nag a fent et pour A+ (à plus) vous opterez pour un revigorant KAWA = ken ar wec'h all. Le WTF qui marque votre extrême surprise, vous le remplacerez par un BKA = biskoaz'h kement all.

Vous raccourcirez la langue bretonne aussi : MP = mar plij pour s'il vous plaît, «RKB = rit ke bill pour tkt (t'inquiètes pas). Ou encore PHM = pedit ho mignoned pour « demandez à vos amis ».

Et si votre interlocuteur, breton ou français, vous ennuie décidément, vous avez le choix pour l'envoyer… loin. Tout au moins entre KDZ = Kae da zutal (va siffler) et l'effarant KDGDVGUG = kae da gaoc'hkezeka da Vre gant ur gordenn (va ramasser du crottin de cheval sur la montagne avec une corde).

Ainsi va la langue bretonne, du fin fond des millénaires et des auges en pierre des saints à nos jours, sur la vague du temps, comme la mouette, le Breton reste sur la vague. On n'est pas à la pointe du Vieux Monde pour rien… à la pointe du progrès aussi. A chacun d'ajouter sa petite pierre à la communication en Breton du 3e millénaire… sous cet article ou dans le groupe Facebook.

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1514 lectures.
mailbox imprimer

Étudiant en droit-histoire expatrié en Orléans, passionné par l'histoire et le patrimoine de la Bretagne. S'intéresse aussi à l'économie bretonne et à l'actualité de Loire-Atlantique.

Vos commentaires :

Gwenn M
Lundi 12 mars 2012

What. The. Fuck.

Déjà que la traduction de facebook est discutable (grosse entreprise étasunienne qui espionne vos vies privées, dois-je vous le rappeler ?), je ne trouve pas franchement nécessaire de vouloir bretonniser la décadence orthographique qui a lieu sur internet/téléphones.

Vouloir allier la langue bretonne aux nouvelles technologies est une bonne chose, encourager le kikoololisme en breton ne me paraît en revanche pas très judicieux.

Je saisis le caractère second degré de cet article (du moins, je l\'espère !), mais bon, le langage SMS, ça devrait pas exister, quelque soit la langue utilisée.

Yves Le Gonidec
Lundi 12 mars 2012

AWG : A wir galon

DMD : Demad dit

PGZ : Pellgomz(er)

KAV : Ken A V(ez)o

KAC\'H : ken àr-c\'hoazh

PHP : Pok-ha-pok

Christine Viard
Mercredi 14 mars 2012

Krogit da gomz brezhoneg evit kregiñ !

Tammoù zo bet graet dija ha n'eo ket bet gortozet evit ma vefe berradurioù a seurt gt an dud dija !

Jean-Pierre LB
Jeudi 15 mars 2012

Entièrement d\'accord avec Gwenn M. Personnellement je détruit tout texto qui ne soit pas clair. Avec les forfaits illimités, plus d\'excuse au prix. Personnellement je met même les accents sur mes textos.

Tout échange doit être clair et compréhensible pour celui qui le reçoit.

Pour Facebbok en breton, contre les abbréviations dites SMS !

Bernez G
Samedi 17 mars 2012

que vous le vouliez ou non, que vous aimirez ça ou non, notre époque raccourcit les mots et même les prénoms ... Alors, tant qu\'à faire, autant que le Breton y soit, comme partout d\'ailleurs. kddbwaa. Kae da drein bili war an aod.

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 6 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.