Le jour où le vert devint rosé : municipales à Nantes, Ronan Dantec rejoint la socialiste sortante Johanna Rolland

-- Politique --

Coup de théâtre dans le PPN (paysage politique nantais), Ronan Dantec sénateur vert s’éloigne de EELV et rejoint la liste PS de Johanna Rolland pour les prochaines municipales à Nantes. Il travaillera avec l’équipe municipale (si la maire sortante est réélue) sur l’application de l’accord entre la candidate socialiste et Territoires 44, nouvelle structure (attention, pas un parti !) regroupant divers élus du centre gauche. Cette «structure présentera une liste aux sénatoriales de septembre, car bien sûr, Monsieur Dantec souhaite rester sénateur. Il ne sera donc pas adjoint (de nouveau ceci dans l’hypothèse de la réussite de Johanna Rolland).

Parmi les signataires de cet accord, on trouve aussi Aziliz Gouez membre de Place Publique qui était présente dans la liste de Raphaël Glucksmann, proche du PS, aux Européennes.

Avec ces deux voix jusque là résolument bretonnes, et dans le cadre d’un travail sur les territoires, les militants d'une Bretagne à cinq départements sont convaincus que Johanna Rolland deviendra une ardente défenseure de la réunification de la Bretagne.

mailbox imprimer
didier lefebvre est correspondant abp pour la loire-atlantique.

Vos commentaires :

Philippe LR
Dimanche 13 octobre 2019

M. Dantec aime son poste de Sénateur et ne pense qu'à cela...pendant la Réforme Territoriale, moment de vérité, il n'a pas défendu la Bretagne mais le Grand-Ouest.

Ce monsieur n'a aucune conviction, ce n'est donc guère étonnant qu'il change de camp sans doute pour des raisons bassement matérielles. Il est écolo comme moi je suis artiste-peintre.

Jean Louis Le Corre
Dimanche 13 octobre 2019

DEPUIS QUAND ? Johanna Rolland s'interresse a la Réunification Bretonne ??? Sinon pour essayer de recuperer une partie de l'electorat breton ,bien orphelin avec toutes les divisions constatées ,encore recemment illustrées avec l'echec de la Breizhmanif annuelle sabotée sur Nantes ....

Mme Rolland n'a toujours pas eté foutue d'installer le Gwenn ha Du au fronton de la Mairie de Nantes malgres ses promesses electorales passées et les nombreuses demandes !

Bon maintenant si elle et ses amis "Place publique " prennent des engagements forts et gravés dans le marbre pour la Réunif ...Wait and see ,mais sans trop d'illusions !

Philippe LR
Dimanche 13 octobre 2019

La Mairie de Nantes de J. Rolland non seulement ne fait rien pour la réunification, mais sabote toute les initiatives qui pourraient nous y conduire.

De la basse récupération de personnalités clairement identifiables comme bretonnes par leurs patronymes pour tromper l'électeur et surtout, continuer le travail de démolition de la Bretagne en Loire-Atlantique.

krys44
Dimanche 13 octobre 2019

Simplement et pitoyablement des apparatchiks !

Muichka
Dimanche 13 octobre 2019

Il sera intéressant de voir le comportement de l'UDB, historiquement alliée avec le PS.

Liste commune avec les verts au 1er tour ?

Si oui, au 2nd tour, il n'auront pas beaucoup de sièges.

Ralliement à Johanna, au 1er tour ?

Le Mouvement breton serait ridiculisé.

Johanna a bien joué, avec son "en même temps", jacobine (son avenir national...) et girondine (piquer les voix des Bretons, écolo et anti-écolo (pro EPR, pro aéroport...).

Et le Parti Breton trop absent de Nantes.

Les perdants sont les tenants d'une Bretagne à 5, avec une Assemblée unique, car non !, faudra pas compter sur Dantec.

Caroline Le Douarin
Mercredi 16 octobre 2019

Dantec est entré en Écologie sous l'influence de Mireille Ferri, sa copine de l'époque, mais pas plus convaincu que cela.. ("aucune conviction" dit Philippe LR plus haut. oh oui !). Je l'ai même entendu proférer une énormité, c'était dans la salle festive de l'Erdre, une réunion électorale, au début du tri des déchets

Une bouteille d'huile vide et lavée ira dans le recyclage des verres ; la même mais pas lavée, ira dans la poubelle.

Mais qui se soucie de nettoyer ses bouteilles d'huile vides avant de les jeter ? Je vous demande un peu ?

Comment devient-on sénateur ? Sur quels critères ?

Matthieu
Vendredi 18 octobre 2019

Et maintenant l'UDB qui se rallie.

La révolution est en marche.

Quelqu'un sait dire "dans le cul la balayette" en breton ?

Burban xavier
Vendredi 18 octobre 2019

La question à se poser pour les Nantais(e)s : c'est de se dire que beaucoup de candidat(e)s du PS représentent le passé et la gestion à présent garder son pré carré d'élu(e)s mais quelles idées nouvelles pour la jeunesse et la société en générales sont avancées?

L'exercice du pouvoir les enferme et les a minéralisé(e)s , le raisonnement : c'est l'appareil et ses habitudes avec l'espoir de revenir au plan national . Nous verrons si la stratification de l'électorat dure à Nantes ville de centre gauche/droite depuis des décennies , il est vrai que la ville connait un essor continu sur le plan économique et démographique notoire, des services et installations de qualité . Mais le revers c'est le cout pour les plus jeunes de l'immobilier , le temps perdu dans les transports pour la couronne nantaise .... Que dire de la bétonisation de la métropole à l'instar des banlieues des villes parisiennes ? D'autres problèmes surgissent , bouchons automobiles , pollution de l'air , insécurité galopante ... traduisent la complexité des milieux urbains .

L'avenir nous montrera que les villes moyennes redeviendront attractives face à la rareté des logements premier poste de dépense des ménages , la qualité de la vie sera recherchée pour les enfants et les familles . Les densités de populations dans les métropoles qui captent les activités des régions proches deviennent un problème majeur pour les politiques à venir . Le bien-etre guidera grand nombre d'individus par conséquence . La Bretagne a toujours présentée un équilibre démographique avec son réseau de villes moyennes , celui-ci est rompu depuis peu , la Bretagne orientale se développe vite et à l'ouest breton le vieillissement des populations s'accélère y compris sur les cotes .

Pour les élections municipales , la prime aux sortants vaut donc pour Nantes aussi mais il y a des interrogations sur le plan écologique , sur l'environnement et sans nul doute sur le plan culturel à Nantes , il faut bien réaliser que les 105 000 signataires en faveur de la réunification de la Bretagne ont exprimé un voeu politique qui ne pourra pas rester ignoré pendant cette campagne des municipales 2020 , ces gens n'ont pas disparus , la démocratie directe fait partie des demandes des populations depuis des années , un référendum sera la solution sur la question de la réunification de la Bretagne , le mettre sous le boisseau c'est alimenter la crise démocratique à l'échelon le plus proche des citoyen(ne)s électeurs et d'autres revendications se renforceront enseignement du breton et du gallo viendront complèter ce sujet car l'identité d'un territoire ne se gomme pas sur un coin de table à Paris , car tout ce qui est artificiel finit par disparaitre . C'est une question de temps .

Caroline Le Douarin
Mardi 22 octobre 2019

Il faut se souvenir aussi qu'au sujet du dernier point soulevé par Xavier Burban (très bon exposé) que Madame Rolland avait été présentée comme soutenue par le maire sortant alors, JMA, celui qui n'avait pas hésité à aller voir Balladur et lui faire retirer la Réunification de son dossier...

Elle est donc du même tonneau et ses ouvertures à la culture bretonne, soi-disant, que l'on lit par ci par là, ne sont que du bidon électoral. Il ne faut surtout pas s'y laisser prendre.

Caroline Le Douarin
Mardi 22 octobre 2019

Il y a aussi le coup du drapeau breton sur la mairie de Nantes, qui refait surface en ce temps électoral, tiens donc !

Ce geste avait été promis à l'association Bretagne Réunie dans un premier temps. Celle-ci ne voyant rien venir au bout de quelque temps, s'en inquiéta... et obtint de Mme Rolland la réponse surréaliste que voici "La mairie de Nantes aurait arboré le drapeau breton au cas où la fusion de la Bretagne dans ce Grantouest [ridicule] se serait faite [les termes ne sont pas garantis mais le sens oui], au cas donc où la Bretagne aurait disparu de tous les écrans, radar, presse et autres... Une variété de drap mortuaire en quelque sorte...

Nous ne savons pas encore dans quelles conditions est proposé ce drapeau breton sur la mairie de Nantes actuellement...

André Corlay
Jeudi 24 octobre 2019

Après toutes nos années de manifestations pro-B5 (B5= Bretagne intacte, non amputée de son Pays Nantais), je ne vois pas bien quel argumentaire notre "Johanna" nantaise pourrait trouver pour nous persuader de voter pour elle...et ses compères comme Grosvalet, le président du 44 qui a fait un "bras d'honneur" à notre pétition de 105000 signatures : c'est comme si on faisait confiance à Hollande ou à JMA pour une réunification administrative de la Bretagne, cette

"région" française illégitimement affublée par l'actuel occupant du nom de "Bretagne", notre Nation.

André Corlay
Vendredi 25 octobre 2019

Merci Caroline, et bravo ! de quelle belle manière vous avez damé le pion à toute cette mauvaise foi, à tous ces mensonges auxquels on ne cesse d"assister venant de tous ces personnages dont la raison de vivre semble persister à chercher tous les moyens de nuire à notre si belle Bretagne dont le seul tort est de susciter la jalousie de toutes parts, de par ses habitants qui ne demandent tout simplement qu'à vivre et décider au pays en étant débarrassés des nuisances de cette jacobinie qui les étouffe et dont le modèle nous fait vomir !

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 9 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.