Le Groupe Jean Hénaff reçoit le Prix de l'Usine Alimentaire Durable
Communiqué de presse

Publié le 9/10/19 14:22 -- mis à jour le 10/10/19 08:40

Pour cette 9ème édition, cinq finalistes avaient été pré-sélectionnés par un jury d’experts et de journalistes (Groupe Jean Hénaff, Bonduelle, Danone, Ethiquable et Orangina Suntory France). Soumis aux votes de la communauté des professionnels de l’agro-alimentaire, le Groupe Jean Hénaff a été désigné lauréat du prix, avec 39% des suffrages, pour son engagement dans tous les domaines du développement durable. Sont pris en compte notamment la performance énergétique des process et des bâtiments, l’économie d’eau, la réduction des déchets, l’éco-conception des emballages, la formulation responsable et la responsabilité sociétale.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

Be Good 2030, la démarche structurante des 10 prochaines années

Le développement durable a toujours été dans l’ADN de l’entreprise Jean Hénaff. Avec la démarche Be Good 2030, le Groupe Jean Hénaff inscrit avec méthode, le développement durable au cœur de sa stratégie d’entreprise à horizon 2030. L’objectif est bien de consolider une activité à impact positif, continuer à se projeter et construire un avenir fidèle à ses valeurs initiales.

La démarche Be Good 2030 est une approche complète, qui se construit autour de 5 piliers. Pour chaque pilier, des engagements et des objectifs ont été fixés. Au total, ce sont 14 engagements prioritaires, 36 axes de travail et 72 objectifs mesurables qui seront suivis afin de s’assurer de leur bonne mise en œuvre.

A titre d’exemple, l’objectif est de passer de 84 % de déchets valorisés actuellement sur le site de Pouldreuzic, à un idéal de 100 %. Les achats locaux du site de Pouldreuzic devront pour leur part passer de 76 % à 100 %. Les approvisionnements en viande du groupe sous signe de qualité devront eux aussi tendre vers 100 % en 2030. Ils représentent actuellement 26 % à Pouldreuzic et 100 % chez Kervern.

La stratégie Be Good 2030 se décline aussi sous forme de quatre communautés de progrès. Celles-ci ont été créées avec les partenaires-fournisseurs des principales matières premières utilisées par le groupe : le poisson, grâce à un partenariat noué avec l’armement lorientais APAK fin 2018, les algues dans le cadre de l’activité GlobeXplore, le poivre bio avec la coopérative CEPIBA à Sao Tomé-et-Principe et le porc en vif avec la coopérative Evel’Up. Co-construit avec les 14 éleveurs partenaires, le plan de progrès porc prend des engagements forts, notamment sur le bien-être animal.

Le Groupe Jean Hénaff s’est inspiré des objectifs de développement durable de l’ONU, des engagements mondiaux du Global Compact, de la nouvelle Breizh COP (Conférence of the Parties) de la région Bretagne ou encore de l’Iso 26000 et du label Lucie.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
la rédaction de l'ABP
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.