Le Grand Menhir de Beg Meil est toujours couché... Pétition en ligne

-- Patrimoine --

Dépêche
Par Maryvonne Cadiou

Publié le 22/07/10 17:48 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

ABP vous donnait des détails le 29 octobre 2009 sur ce menhir – classé monument historique – de la pointe du Sémaphore à Beg Meil, abattu par les Allemands pendant la dernière guerre, qui n'en finit pas de ne pas se relever... (voir notre article)

Les défenseurs du Grand Menhir de Beg Meil avaient mis sur leur site Fouesnant-Les-Ormeaux un appel à le relever, auquel ont répondu 120-130 sympathisants en comptant les signatures groupées.

Ils reviennent à la charge avec, sur leur site, un texte de recherches approfondies (voir ci-dessous) et une pétition en ligne : (voir le site) . Le site de la pétition recommande : Vous devez cliquer sur le mail que vous venez de recevoir pour comptabiliser cette signature. Si vous ne recevez pas le mail, vérifiez dans vos «courriers indésirables» ou «spam».

Un signataire de l'appel premier avait fait remarquer qu'il faudrait s'adresser « à l'Archéologue Départemental, Michel Le Goffic, qui pourra y affecter quelqu'un de ses services [pour d'éventuelles fouilles complémentaires], mais cela prendra sûrement un certain temps (c'est une question de crédits pour payer le chercheur) ».

Bonne intention, mais cela n'empêche pas que pour trouver des sous, il faut les chercher et quoi de plus motivant pour l'archéologue départemental que l'appui d'une bonne pétition signée par des milliers et des milliers d'entre nous ?

Tous compléments d'informations par : webmaster [at] fouesnant-les-ormeaux.fr 

---------------------------------------------

Copie – avec autorisation – du texte récent mis sur (voir le site) dont la suite est sur ce très beau site élaboré avec passion par Nicole Le Page et son fils Arnaud. Une étonnante enquête sur les menhirs de Beg Meil et de la baie de La Forêt-Fouesnant avec photos.

Le menhir du Sémaphore de Beg-Meil à Fouesnant-les-Glénan

Ce colosse de pierre estimé à 5,50 m de haut s'élevait jadis à la pointe de Beg-Meil tout près du sémaphore. Surplombant l'océan, sa face maritime fut blanchie à la chaux pour servir d'amer aux marins. On imagine bien à quel point ce site fut enchanteur pour les promeneurs. A son sommet, une cavité à section carrée laisse penser qu'il fut à un moment donné christianisé. Le menhir fut classé monument historique le 26 avril 1930.

Pendant la 2e guerre, alors que les Allemands édifiaient leur fameux mur de l'Atlantique, Beg-Meil vit apparaître dans le paysage ce système de défense : blockhaus équipés de pièces d'artillerie, barbelés, hérissons, tétraèdres, mines anti-chars… Malheureusement, le menhir ne cadrait pas avec ce dispositif militaire. Il fut considéré comme une gêne pour le tir des mitrailleuses et peut-être même comme une menace par sa fonction d'amer. Il fut abattu…  

Jean-René Canevet, dans le remarquable ouvrage (couverture ci-contre) évoque succinctement ce fait de guerre qui serait intervenu en février 1942. 

Les circonstances de ce sacrilège sont obscures ; une recherche approfondie dans les archives de la guerre nous permettrait peut-être d'en savoir plus...

En décembre 1948, une délibération du conseil municipal permet de lancer une souscription pour financer les travaux de relèvement du Menhir de Beg Meil mais rien ne se fera… 

Aujourd'hui, il repose toujours sur le gazon aseptisé d'une propriété, à l'endroit même où il est tombé il y a plus de 60 ans…... (Arnaud Le Page).

---------------------------------------------


Maryvonne Cadiou


Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1712 lectures.
mailbox imprimer