Le Festival Anne de Bretagne du 4 au 15 juin, à Ancenis
Evenement de Philippe Argouarch

Publié le 2/06/08 15:14 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Comme chaque année à la même époque, l'événement culturel marquant des prochains jours en Loire-Atlantique va être le festival Anne de Bretagne. Cette fois, il va se tenir sur le bord de la Loire à Ancenis, dynamique cité de 7 000 habitants, dont le vieux château-fort rappelle le rôle important qu'elle a joué au cours des siècles dans la défense de la frontière bretonne. Le "Pays d'Ancenis" dont elle est la capitale, rassemble 29 communes et compte 54 450 habitants.

Pourquoi un grand festival breton en Loire-Atlantique ?

C'est la question que se sont posé, en 1994, les fondateurs du festival et la réponse est évidente. Le territoire de ce département appartient historiquement à l'ancien Royaume, puis Duché de Bretagne depuis le IXe siècle; Nantes en a été la ville principale, la résidence des ducs comme en témoigne encore aujourd'hui, leur magnifique château. Se trouvaient également à Nantes de grandes institutions ducales, le Conseil, la cour des Comptes et l'Université de Bretagne.

Le splendide tombeau du dernier duc de la Bretagne indépendante, François II (1435-1488), et de son épouse se trouve dans la cathédrale de Nantes. Par ailleurs, nous connaissons tous l'attachement de la duchesse Anne à sa ville et à son duché.

C'est en juin 1999 que le festival Anne de Bretagne est venu pour la première fois à Ancenis, à l'invitation du député-maire, Édouard Landrain, qui nous a quittés, hélas, en juin 2006. Il aimait redire son bonheur et sa fierté d'être maire d'une ville bretonne. Nous n'oublions pas que ce fut pour beaucoup grâce à Édouard Landrain, alors président de la Commission culture du Conseil général, que l'association organisatrice put obtenir que le festival soit soutenu moralement et financièrement par l'assemblée départementale, ce qui a été le cas depuis sa première édition à Guérande en 1995.

Lors de la première édition du festival à Ancenis, nous avions rappelé l'importance de cette ville dans l'histoire du duché. C'est Aremberge, épouse de Guérech, comte de Nantes, qui fit bâtir le premier château, à la fin du Xe siècle, pour barrer la route aux attaques des comtes d'Anjou contre Nantes. C'est Henri II Plantagenêt, maître de la Bretagne au XIIe siècle, qui augmenta les défenses d'Ancenis, ce qui n'empêcha pas la ville, au siècle suivant, de tomber aux mains de Jean sans Terre, puis de Louis XI, mais Ancenis redevint bretonne et fut l'une des places fortes de la famille de Dreux. En 1488, Louis XI devait assiéger Ancenis en vain, mais la prendre quatre ans plus tard en ayant mobilisé 40 000 hommes. Rendue au duc François II en 1473, Ancenis restera bretonne jusqu'à nos jours, mais son histoire ne fut pas un long fleuve tranquille et elle eut encore à pâtir des guerres de la Ligue et de la Révolution.

Aujourd'hui, dans un environnement paisible, Ancenis est au cœur d'un territoire d'un très grand dynamisme économique mais a conservé le souvenir de son glorieux passé et de ceux qui l'ont marqué, comme Guillaume d'Ancenis, dont on disait en son temps, au XIVe siècle, qu'il était l'un des plus vaillants chevaliers de Bretagne.

Le programme :

Le mercredi 11 juin, à 20 h 30, au cinéma Eden, colloque sur la langue bretonne, animé par le professeur Lukian Kergoat du Département de breton et de celtique à l'Université de Haute Bretagne Rennes 2.

Le jeudi 12 juin, à 20 h 30, au théâtre Quartier Libre, spectacle musical et chorégraphique avec le bagad Ar Poullig Gwenn ainsi que les groupes Olivier de Clisson et Bro Wenrann de Guérande.

Le vendredi 13 juin, à 20 heures, en l'église Saint-Pierre, concert de chant choral avec la participation des chœurs War-Raok, Anna Vreizh, Orvez, Kan ar Vro et les Choralines Korholen.

Le samedi 14 juin, à 14 h 30, visite du château proposée par l'Office du Tourisme d'Ancenis. À 16 heures, dans le théâtre de verdure, concert donné par le groupe Kalfa, à 18 heures, initiation à la danse par le groupe La Javelle, à 21 heures, dans la grande salle de la Charbonnière, grand fest-noz avec Pouevr et Seu, Aelig, Pas de Sept, Mer Geoffroy, Patrick et Hubert, Veuze et accordéon...

Le dimanche 15 juin, à 10 heures, messe bretonne en l'église Saint-Pierre, à 11 heures, place de la Résistance, départ du défilé des Cercles et bagadoù (700 participants), à 14 heures, dans la salle Est de la Charbonnière, concours de chants traditionnels organisé par Dastum 44, à 15 heures, dans le site de la Charbonnière et dans le Théâtre de verdure, festival de danses, chants et musiques.

Du 4 au 15 juin, deux expositions seront proposées : - l'une dans la galerie Rives de Loire sur "les costumes et coiffes de Loire-Atlantique" - l'autre à la Médiathèque sur "les instruments de musique en Bretagne du Moyen Âge au XXIe siècle".

Le premier festival «Anne de Bretagne» s'est déroulé à Guérande en 1995, il s'est déplacé par la suite à Clisson en 1996, Pornic en 1997, Châteaubriant en 1998, Ancenis en 1999, Blain en 2000, Nantes en 2001, Herbignac en 2002, Pornic pour la deuxième fois en 2003.
Le dixième anniversaire de ce festival emblématique de la culture bretonne en Loire-Atlantique a eu lieu en 2004 à Châteaubriant dont le passé breton ainsi que la place de la ville dans l'histoire de Bretagne sont connus. Enfin c'est Pornichet en 2005 qui a accueilli 150 chanteurs, 800 danseurs et musiciens de tout le département et plus de 6500 visiteurs enthousiastes, avant La Turballe en 2006 et Pornic en 2007. (Extrait du site de l'Agence Culturelle Bretonne de Loire-Atlantique Morvan Lebesque à Nantes).

Plus d'infos :
Festival Anne de Bretagne
Association Culturelle Bretonne Sud-Bretagne(fin Juin)
Contact : Jean Cévaër
90, route de la Villès Babin
44 380 Pornichet
Tél. : 02 40 61 80 03.
Programme en [PDF1].
Toutes entrées gratuites.

(voir le site) du Conseil général de Loire-Atlantique ;
(voir le site) de l'ACB-44 ;
(voir le site) du cerle celtique de Saint-Nazaire, un des participants.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Document PDF 10361_1.pdf . Source :
Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1782 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.