Le faux traité de 1532

Suite à un article de France3 Bretagne le 4 août 1532 : le jour où la France et la Bretagne s'unissent paru le 4 août dans la catégorie anniversaire historique, et présentant un édit du roi de France, comme une "union" librement consentie, OMEB a décidé de repasser la vidéo du Dr. Melennec démontrant l'invalidité juridique du soi-disant traité de 1532. Certes les images de cette vidéo réalisée en 2007 par ABP sont de mauvaise qualité mais le son est tout à fait audible.

L'édit de 1532 (source Archives Nationales) 42 42818_1.jpg L'édit de 1532 (source Archives Nationales)

©agence bretagne presse

.
Cet article a fait l'objet de 1126 lectures.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

OMEB

L'Observatoire des Médias en Bretagne est basé à Rennes. Il est composé d'un collectif de plusieurs journalistes.

Vos commentaires :

Jiler
Dimanche 6 août 2017

Merci à Philippe Argouarc'h, à l'OMB et au DR Melennec de transmettre au plus grand nombre cette terrible vérité : le traité de 1532 n'existe pas ! !

Il reste maintenant aux partis bretons à convaincre les électeurs, en s'occupant de leurs réels problèmes, en évitant les rêveries et les effets de mode.

Les partis bretons doivent d'abord faire la révolution culturelle qu'ils n'ont pas encore faite !

Léon-Paul Creton
Lundi 7 août 2017

Gilles Delahaye et l’OMEB ont fait le travail et donner la réponse qu’il fallait face aux relayeurs de faux, de mensonges, des truquages et forfaits sur lesquels s’est, et se bâti l’histoire de l’hexagone. Et celle de la Bretagne…en négatif !

Mais disposons-nous des moyens de large diffusion d’une importance équivalente dans ce pays autoproclamé des droits de l’ Homme ? Qui permette de répondre très largement d’établir et de faire connaître la réalité de l’Histoire ? De rétablir les vérités historiques tronquées par cet état à l’encontre de la Bretagne ? Et de faire connaître l’Histoire réelle de ces temps qui a engendré la situation catastrophique économique, politique et culturelle de la Bretagne ?

Les, successeurs d’Alain Decaux et le Stéphane Bern de la petite lucarne (vison étriquée) continuent de déverser les clichés de la propagande royale-jacobine , « photoshopés » de leurs défauts, de leurs tares et de leurs crimes. Ils se gardent bien de rectifier quoi que ce soit…

Qu’est-ce que je peux regretter que le Docteur Melennec _pour ne citer que lui_ ne puisse disposer d’une TV équivalente pour faire connaître la vérité historique aux Bretons essentiellement !

Quand aux Français s’ils se contentent des dorures et paillettes, des illusions, des mensonges de leur état et de ceux qui le servent, nous ne sommes plus obligés de nous en accommoder (plutôt de les supporter), nous ne sommes pas des latins !!!

Dr LE MEE
Lundi 7 août 2017

Le plus adéquat ne serait-il pas d'envoyer cette vidéo, à moins que ce ne soit déja fait, à Fr3 Bretagne ?

Par ailleurs, en qualité de président de l'AFB-EKB, je signale à jiler que nous serions ravi d'enregistrer son adhésion et de faire notre ses propositions. En attendant je l'invite à prendre connaissance du programme bilingue en 10 points de l'AFB-EKB.

A greiz kalon.

Didier Lebars
Lundi 7 août 2017

J'ai regardé cette video (quelques mots sont inaudibles). Melennec est brillant. L'analyse historique, juridique est incontestable.

Ensuite la question cynique : à quoi servent les armées et les guerres ? Sinon appliquer les nouvelles lois du plus fort.

Si on regarde ces derniers siècles, des annexions suivies de propagande, réécriture de l'histoire, déplacement de population, on va retrouver ce mécanisme avec tout les empires. (Chine, Russie, Turquie ... France ).

Bien après l'annexion de la Bretagne, les colons partent à la conquêtes de l'Ouest, les lois indiennes ne peuvent même pas avoir ce débat, elles sont inexistantes en regard des lois européennes.

Maintenant ce genre de révélation, la diffusion par internet, va poser un problème de cohésion nationale à ceux qui auront magouillé un peu trop.

Jacques
Mardi 8 août 2017

Ce qui est regrettable, c'est que nos historiens bretons, universitaires, possédant une connaissance encyclopédique sur l'histoire de Bretagne et donc sur ce qui s'est passé et les conséquences qui perdurent aujourd'hui pour cacher la chose voir pour trouver une solution définitive à cette question (le Grand Ouest et la disparition de la Bretagne tout comme l'Alsace à officiellement disparue dans le Grand Est), ces historiens bretons se taisent, voir dans leur grande majorité laisse entendre à qui le souhaite que la chose avait une certaine logique....

Ils ont une excuse toute construite : on ne fait pas de politique...

La France devra regarder son passé, mais la Bretagne devra faire une introspective sur elle-même pour accepter cette attitude plus que contestables de ses universitaires.

Car actuellement, le maintient de la population dans l'ignorance provient plus des Bretons eux-mêmes que des Français...

Et le silence des Bretons maintient très certainement chez les Français (les dirigeants) le fantasme de devoir achever le travail.

Ce silence de nos universitaires, pour n'importe quel peuple c'est certainement plus difficile à appréhender car elle porte une responsabilité complice certaine...

M. Melennec était une exception dans ce paysage.

Écrire un commentaire :

Combien font 0 multiplié par 2 ?

Publicités et partenariat