Le Drian dénonce la mise à mort fiscale des régions
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 25/10/09 9:07 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Au cours de la session du Conseil Régional de Bretagne qui s'est tenue les 22 et 23 octobre à Rennes, le président PS Jean-Yves Le Drian s'en est pris violemment à la "recentralisation brutale" opérée par le gouvernement.

Citant la suppression de la Taxe professionelle, remplacée par des impôts qui ne garantissent plus un minimum d'indépendance fiscale aux régions, Jean-Yves Le Drian a dénoncé la "mise a mort fisale" des régions.

Citant aussi le discours de Saint-Dizier du Président de la république qui accusait les élus locaux d'insouciance fiscale, il a déclaré "ne pas avoir de leçons à recevoir d'un Etat qui présente un déficit public de 140 milliards d'euros."

Voir l'intégralité de son intervention sur abp-tv

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2076 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 4 commentaires
Léon-Paul Creton
2010-08-31 23:27:40
Après un tel discours je me demande pourquoi Mr Le Drian n'a pas profité de ses engagements politiques juvéniles, de ces premières années pour se rendre compte de l'importance du fédéralisme pour la France et par conséquence…pour « toute » la Bretagne. Cette réalité ne peut être _ du moins ne devrait pas avoir été_ une lente et banale prise de conscience chez un vieux militant socialiste, à qui ce serait sans doute faire injure de n'avoir pas saisi instantanément dès sa prime jeunesse, ce qu'était… est !... la valeur de l'autonomie, l'indépendance pour l'individu et une collectivité, ou bien pour une nation encore consciente d'elle-même.
Mieux vaut tard que jamais ! Nous allons regretter le temps perdu et que celui « Des Lumières » n'ait pas éclairé 1981.
(0) 
jean Yves Cloarec
2010-08-31 23:27:40
C'est important que Mr Le Drian ait dit l'essentiel: l'état recentralise à marche forcée. Avec le conseiller territorial, on arrive à une usine à gaz impuissante.
A l'heure ou l'Europe décentralise largement, la France elle recentralise au delà de toute modération. De la folie.
(0) 
michel jan
2010-08-31 23:27:40
...et si la réaction de le Drian , ouvrait - enfin - les yeux de l'UDB !!! ...et si le centralisme français décidait - enfin - l'UDB à rejoindre la Bretagne ! si - enfin - l'UDB rejoingnait les partis politiques Breton !!! Le duo UDB-Parti Breton ferait un bon score aux futures Régionales.
(0) 
henri bideau
2010-08-31 23:27:40
Afin de peser sur les partis politiques se présentant aux régionales de 2010, Bretagne Réunie a le projet d'organiser avant ces élections une grande manifestation à Nantes. Selon moi, voici le slogan à mettre en avant : "SAUVER LES REGIONS, REUNIR LA BRETAGNE" Il fédérerait tous les régionalistes et tous les Bretons, de droite,de gauche et du centre... sauf les partisans de Sarkozy.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.