-- musique --

Le deuxième album de RUZ REOR : "Nouvelle cuvée"

Chronique de Culture et Celtie (porte parole Gérard Simon) publié le 25/02/19 10:42

lbum "Nouvelle cuvée" - Cercle Circassien - Extrait de 01:02. CD RUZ REOR - Coop Breizh

Leur premier album « Pladenn Galet », en breton, « disque dur », paru en mars 2014, avait, déjà retenu notre attention, puisqu’il figure, depuis cette date, sur nos pages en ligne, au sein de notre rubrique « CD A RETENIR » (Voir) (voir le site) .

46913_1.jpgJaquette CD RUZ REOR "Nouvelle cuvée" - Coop Breizh

A ce jour, pour la publication de leur deuxième opus, nous avons le plaisir de porter ce nouvel enregistrement discographique, cette fois, distribué par Coop Breizh, à la UNE de Culture et celtie, l’e-MAGazine.

« Nouvelle cuvée », tel est le nom donné à ce programme de plus de 53 minutes de musique et de danse, avec grand soin, distillées, puis « vieillies en fest-noz » par les talentueux musiciens finistériens de RUZ REOR, formation qui a fêté, en 2018… ses « 15 ans d’âge ! ». Tous ces « labels » sont mentionnés et certifiés sur la jaquette !

Faisons, d’entrée, les présentations :

Richard LE GOC est au saxophone, Alain LE GREVELLEC, à l’accordéon diatonique, Alain PENSEC, aux bombarde, biniou, whistle, Nicolas CARIOU, à la batterie, caisse claire écossaise et percussions,

Jean-Charles GUILLEMOT, à la basse, Dominique LE POCHAT et Nicolas GAILLARD, aux guitares.

Jean-Louis ESVAN, à la guitare électrique et Josselin DUBOIS, à la caisse claire écossaise, viennent, pour cet album, renforcer l’effectif de base sus-décrit.

Avec une efficace rythmique, batterie, basse et guitare, la structure instrumentale, énumérée, ci-dessus, laisse, d’entrée, entrevoir des arrangements oscillants entre folk, jazz et, parfois, même, revêtant quelques couleurs pop-rock (Piste 6 :

« Mazurka »), voire blues (Introduction de la « Gavotte du Bas Léon », en plage 9) sur les solides fondations d’une musique à danser traditionnelle, celtique, bretonne, explorant une grande variété de terroirs qui s’étendent du Pays Gallo, au Bas Léon.

Le répertoire présenté sur le site officiel de RUZ REOR ne recense pas moins de 30 styles de danses !

En 2003, à Bannalec, commune finistérienne du pays de Quimperlé, la création des RUZ REOR, est avant tout, née d’une belle histoire d’amitié entre quatre gaillards, dont trois accordéonistes diatonistes : Gus ANDRE, décédé en mai 2006, André LE MEN, la même année, sortant, et, plus que jamais, présent, Alain LE GREVELLEC, associés au guitariste, Dominique LE POCHAT. Ces quatre « fondateurs » sont, alors, très vite, rejoints, à la bombarde, par Alain PENSEC, ancien sonneur des bagadoù de Bannalec, Quimper et Quimperlé et Jean-Yves DUPUIS, violoniste qui, en 2009, quittera l’aventure, faisant place à l'arrivée de Jean-Charles GUILLEMOT, à la basse, et de Nicolas CARIOU, à la batterie et aux percussions, duo rythmique de choc qui va générer un nouvel essor et de nouvelles couleurs musicales pour le groupe.

2017 est une date marquante pour la formation, puisque RUZ REOR est invité, par le Festival de Cornouaille de Quimper et An Tour Tan, à animer le cyber fest-noz, un considérable événement vécu in situ et retransmis, en direct, par Internet, dans le monde entier. Un fest-noz international réunissant plus de 265 000 internautes et danseurs !

C’est une sacrée vitrine pour RUZ REOR qui assure, déjà, à l’année, une bonne trentaine de festoù-noz, en Bretagne et hors Armorique.

Côté discographique, contredisant le scepticisme de certains disquaires, le premier album a rencontré un véritable succès, nécessitant plusieurs rééditions. Indiscutablement, le public qu’il soit « dansant » et/ou « écoutant », « en redemandait ».

L’idée d’enregistrer un deuxième opus s’est, peu à peu, précisée, posant le problème du budget nécessaire à sa réalisation technique.

Pour produire ce deuxième CD, les RUZ REOR ont, alors, fait appel au financement participatif, via une plateforme en ligne, levée de fonds honorée par une soixantaine de fidèles aficionados du groupe. Ils ont bénéficié, aussi, du sponsoring local d’une banque, d’un grand distributeur d’un bien connu restaurateur-crêpier et d’un hôtelier de Pont-Aven, dont les logos figurent au verso de la jaquette.

Désirant réaliser un disque, certes, qui se danse, mais qui s’écoute aussi, souhaitant obtenir un son qui ressemblerait dans l’énergie, mais également dans une certaine simplicité, au style et à la couleur, notamment, scénique de la formation, RUZ REOR a choisi d’enregistrer et mixer avec Jean-Louis ESVAN, du studio lorientais LOVELY Records (voir le site) .

Il est à noter, comme le précise la jaquette, que les enregistrements ont été effectués au TRANSVERSAL_STUDIO_de_Vannes (voir le site) , à l’auditorium de Languidic et au local du Bagad Brieg (voir le site) .

Le mastering a été réalisé, à Guipavas, par VOCATIONS RECORDS (voir le site) .

Musicalement, il fallait, alors, travailler de nouveaux morceaux, dont quelques compositions que le groupe avait, auparavant, pu tester en public, lors des festoù-noz.

De l’An Dro au Tamm Kreiz, en passant par la Gavotte des Montagnes, comme par la Scottish, 12 instrumentaux à danser ont été, au final, gravés sur la galette argentée qui propose, ainsi un éventail musical très riche et varié en matière d’interprétations instrumentales.

Le saxophone apparaît, dès les deux premiers morceaux « Laridé 8 » et « An Dro », comme la clé de voûte de l’édifice. Ce n’est, sans doute, pas par hasard que ces compositions du saxophoniste Richard LE GOC ont été choisies, en ouverture de l’opus.

Le son de ce cuivre est, sans nul doute, une spécifique et identifiable signature pour le groupe. Tout au long du programme, très largement présent, celui-ci n’écrase, toutefois, absolument pas, les autres instruments, bien au contraire. Il les met, parfaitement, en valeur, en répondant ou en fusionnant avec l’accordéon, la bombarde, la basse, batterie et percussions.

Nous sommes en présence d’une belle harmonie instrumentale et d’une rythmique efficace.

Côté cordes, rendez-vous en plage 6. En introduction d’une superbe Mazurka, une élégante et cristalline guitare acoustique vous emportera, petit à petit, vers le persistant et sensuel jeu du cuivre, avant que toute la formation, accordéon et bombarde en figures de proue, sur une rythmique bien affirmée, explose crescendo, suivie d’une belle ligne de guitare électrique, très rock, s’introduisant, derrière la partie de biniou koz, en venant finaliser ce magnifique 3 temps, l’une des deux plus longues plages de cet album.

Pour sa part, la rythmique, basse, batterie, percussions, s’exprimera, plus largement, dans le Ton Double Gavotte Montagne (plage 5) ou, en plage 11, au cours du Cercle Circassien.

Brillants biniou, bombarde et caisse claire écossaise, apportent, bien évidemment, avec maestria, la couleur, bretonne, celtique attendue.

Surprenant, amusant et artistiquement édifiant, ce « Gymnaska » qui clôture le programme ».

Apparue, au début du XXème siècle, en pays vannetais, puis très vite, adoptée, avec des figures différentes, en Sud Cornouaille, cette danse structurée rythmiquement en 6 temps (comme l'Hanter Dro et certains Laridés), est proposée, ici, par RUZ REOR, dans, un tout premier temps, au travers de sa forme originelle traditionnelle d’accompagnement, en couple bombarde et binioù Kozh, comme lu sur un vinyle qui « gratte », son, lui-même, repiqué sur une bande magnétique qui semble, tout à coup, se vriller pour faire place à une interprétation contemporaine et pêchue, conforme à tout ce que nous avons entendu, jusqu’à présent.

Puis, après un modérato, « ça jazze à mort », le saxo s’envole, la batterie se déchaine.

RUZ REOR nous démontre, ainsi, sa capacité à porter, plus loin, encore, les structures traditionnelles vers le swing d’autres sphères musicales.

Une très belle et intéressante signature finale qui laisse augurer des lendemains novateurs.

Nous vous l’avions mentionné, antérieurement dans cette chronique, RUZ REOR désirait produire « un disque qui se danse et… s’écoute », l'objectif est, vraiment, atteint !

« À écouter sans modération, peut provoquer des mouvements incontrôlables des bras et des jambes ».

Voici une recommandation et un avertissement que les RUZ REOR ont précisés sur la première de couverture de leur jaquette aux couleurs de feu et au graphisme ébouriffé, signé de Nicolas CARIOU, illustration qui traduit, tout à fait, l’incandescence et l’énergie de cet enregistrement, tout en puissance et en mouvement.

Cet album doit, sans réserve aucune, trouver toute sa place au sein de votre discothèque bretonne, celtique et, plus encore, sur votre platine de lecture...

A écouter à bon volume pour en percevoir, à la fois, puissance, plans sonores, richesse et remarquable osmose instrumentale.

Les RUZ REOR ont, indiscutablement réussi leur tannique et onctueuse « Nouvelle cuvée », il n’y a plus qu’à la savourer… en remettant, sans lassitude, la tournée !

Yec’hed mat !

Gérard SIMON

Illustration sonore de la page : RUZ REOR - Album «Nouvelle cuvée» - Cercle Circassien - Extrait de 01:02.

Site Internet de RUZ REOR : (Voir) (voir le site)

D'autres extraits sonores sur Culture et celtie, l'e-MAGazine : (Voir) (voir le site)

Les titres du CD « Nouvelle cuvée »

01 - Laridé 8 - (Comp : 1. Richard Le Goc / 2. Richard Le Goc - Arrangements : Ruz Reor) - 05:00

02 - An Dro - (Comp : 1. Richard Le Goc / 2. Richard Le Goc - Arrangements : Ruz Reor) - 04:57

03 - Ton simple gavotte montagne (Comp : Traditionnel - Arrangements : Ruz Reor) - 04:41

04 - Tamm Kreiz (Comp : Traditionnel - Arrangements : Ruz Reor) - 02:03

05 - Ton double gavotte montagne (Comp : Ttraditionnel - Arrangements : Ruz Reor) - 05:15

06 - Mazurlra (Comp : inconnu - Arrangements : Ruz Reor) - 05:18

07 - Gavotte du Cap (Comp : 1.Traditionnel / 2.Traditionnel / 3. Julien Alain - Arrangements : Ruz Reor) - 04:04

08 - Maraichine (Comp : 1.Traditionnel / 2.Yann Dour / 3. Yann Dour - Arrangements : Ruz Reor) - 03:32

09 - Gavotte Bas Léon (Comp : Traditionnel - Arrangements : Ruz Reor) - 05:31

10 - Jenkka (Scotiish) (Comp : Traditionnel irlandais - Arrangements : Ruz Reor) - 04:42

11 - Cercle Circassien (Comp :1. Alain Pensec / 2. Yves Leblanc - Arrangements : Ruz Reor) - 04:50

12 - Gymnaska (Comp : Traditionnel - Arrangements : Ruz Reor) - 03:54

Durée totale : 53:53

CD «Nouvelle cuvée»

Parution : 16 novembre 2018

Référence : 6128442

Distribué par : COOP BREIZH - (Voir) (voir le site)

© Culture et Celtie

©agence bretagne presse

mailbox imprimer
logo
« Culture et Celtie… le magazine »
C'est le magazine en ligne des événements celtiques et artistiques en Presqu'île guérandaise et, d'ailleurs... Des 5 départements bretons... à la Celtie !

Vos commentaires :

L'auteur a décidé de ne pas autoriser les commentaires pour cet article.