Le Département de Loire-Atlantique lance un Observatoire des violences faites aux femmes
Communiqué de presse de Conseil général de Loire-Atlantique

Publié le 28/09/16 16:46 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Nantes, le 28 septembre 2016

Le Département lutte contre les violences faites aux femmes

Le Département de Loire-Atlantique, déjà fortement impliqué dans la lutte contre les violences faites aux femmes et leur accompagnement, renforce ses actions par la création d’un Observatoire des violences faites aux femmes pour fédérer tous les acteurs et appuyer des actions concrètes.

Cet Observatoire, lancé officiellement ce mercredi 28 septembre, a pour missions de produire et d’analyser des données statistiques, de valoriser les actions menées dans le Département ou encore de proposer des dispositifs expérimentaux.

Les objectifs de l’observatoire

- Observer, diagnostiquer et analyser notamment les données chiffrées ;

- Mettre en place de nouveaux dispositifs ;

- Travailler en réseau avec les acteurs concernés et échanger les bonnes pratiques ;

- Assurer la coordination des actions de prévention des violences faites aux femmes ;

- Faire connaître l’action du Département dans ce domaine : rendre plus lisibles les actions menées auprès du grand public et des partenaires.

Réunir les acteurs et les intervenants

Créé en lien avec la Commission départementale prévention et lutte contre les violences faites aux femmes (CODEV), cet observatoire réunit pour son lancement les associations Solidaritéfemmes, les CIDFF de Nantes et de Saint-Nazaire (Centre d’Information sur les Droits des Femmes), ADAVI 44 (Association d’Aide aux Victimes d’Infraction), AAE (Association d’Action Éducative), l’association Prévenir et Réparer.

Le Département souhaite associer de nouveaux membres (collectivités, associations…) sur la base du volontariat à cette observatoire.

En Loire-Atlantique, 38.000 femmes sont victimes de violences

Selon les estimations réalisées par le Département, le nombre de victimes en Loire-Atlantique irait de 4.500 pour les seules violences conjugales physiques et/ou sexuelles à 38.000, toutes violences confondues.

La moitié des victimes n’entreprend aucune démarche : pas de consultation médicale, ni de recours aux services sociaux ou à des associations d’aide.

Document PDF 40968-cpobservatoire_lutte_violences_femmes_sept.pdf Communiqué de presse. Observatoire des violences faites aux femmes en Loire-Atlantique. Source : Conseil général de Loire-Atlantique
Voir aussi :

mailbox
imprimer
Le Conseil général de Loire-Atlantique, département de toutes les solidarités.
Hôtel du Département
3 quai Ceineray
BP 94109
44041 Nantes Cedex 1
Tél. 02 40 99 10 00
Fax 02 40 99 11 48.
Vos 2 commentaires
Hoel
2016-09-30 10:28:30
Bonjour,
je propose que le département de Loire-Atlantique lance également un Observatoire de l'oppression culturelle et linguistique.
Vous trouverez des éléments de réflexion sur le blog :
(voir le site)
ainsi que dans le livre "La domination française" :
(voir le site)
(0) 
yann-lukas
2016-10-01 14:33:56
Sous couvert d'un but noble, en l'occurrence les violences faites aux femmes, on trouve les moyens pour embaucher aux frais du contribuables.
Des associations citées ci-dessus reçoivent déjà des aides publiques dans le même but.
On nous parle de simplification, de supprimer des doublons, de supprimer des échelons et on continue de faire exactement l'inverse.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.