Le courrier electronique risque de devenir payant
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 3/02/04 8:28 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Pour lutter contre le spam (l'envoie non sollicité de millions de emails publicitaires), l'entreprise Goodmail Systems propose de faire payer le courrier électronique.

Le coût proposé serait un cent (un centime de dollar). Quelqu'un qui enverrait un million de emails a un centime l'unité devra ainsi payer 10000 euros. De quoi faire réfléchir plus d'un spammeur !

Le New York Times rapporte que l'idée a été reprise par Bill Gates à la Conférence de Davos et est discutée en ce moment entre Microsoft et Yahoo, deux des grands fournisseurs de services de courrier électronique.

L'affranchissement électronique, une sorte de code numérique dans le titre du courrier, serait payé par l'auteur du email au fournisseur d'accès qui distribue le courrier. Une des conséquences serait que l'accès à l'Internet deviendrait entièrement gratuit puisque les fournisseurs seraient payés par la distribution du courrier electronique aux abonnés. Par contre, un service comme les newsletters y compris celle de cette agence de presse, ne pourrait plus être gratuit. Beaucoup disparaitraient. Les newsletters gratuites seraient ainsi limitées aux grosses entreprises et aux services de l’état.

Certains ont proposé de limiter l'affranchissement aux spammeurs, mais comment faire le tri entre un email envoyé a votre mère et celui d'un spammeur? C'est justement ce problème technique sans solution satisfaisante qui a amené Goodmail Systems a proposé cette solution radicale.

ABP

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.