Le courage et la dignité des Catalans honorés à Carhaix

-- Europe --

Chronique de Kerne Multimédia
Porte-parole: Fanny Chauffin

Publié le 29/10/17 22:00 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

A 17h30 ce dimanche, ils étaient nombreux à rendre hommage au peuple catalan. Après le discours de Fulub Kere, un poème a été dit en catalan, breton, puis français, composé par Gael Roblin, et puis la guitare de Soig Siberil a accompagné les chanteurs entonnant « l'estaca» en trois langues aussi.

«800 blessés au soir des élections... Comment, dans une Europe qui se présente au monde comme un défenseur des droits de l'homme pouvons-nous tolérer un tel déferlement répressif ? Les Catalans ont montré pendant ces journées une dignité et un courage qui forcent l'admiration».

Le Catalan présent, ému du soutien breton, raconte ses élections catalanes : il est resté treize heures dans le bureau de vote, la peur au ventre. Rentré à la maison, il voit sa petite fille de six ans venir à sa rencontre, elle avait vu les images des affrontements à la télévision. Elle vient l'embrasser et lui dit «Papa, j'avais peur que les hommes en noir te fassent du mal». Et il a pleuré, tout simplement.

Que les hommes en noir ne viennent pas balayer ce formidable espoir de démocratie et de changement de société qu'incarne la Catalogne, c'est tout ce qu'on peut souhaiter à ce peuple d'Europe...

Voir aussi :
mailbox imprimer