Le Conseil d’État a confirmé l’injonction de retirer la croix surplombant la statue du pape Jean Paul II
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 29/10/17 11:26 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
43448_1.png
photo Les informations du Pays Gallo.

Après onze ans de procédure, le Conseil d’État a confirmé l’injonction de retirer la croix surplombant la statue du pape Jean Paul II, érigée sur une place de la commune de Ploërmel. La décision de la plus haute juridiction administrative française s'appuie sur la loi de séparation des Églises et de l’État. La ville de Ploërmel a six mois pour procéder à la modification. La statue en elle-même n’est pas remise en cause.

La ligue des Droits de l'Homme de Ploërmel s'est félicitée dans un communiqué de cette décision mais un mouvement de contestation est apparu sur les réseaux sociaux sous #MontreTaCroix.

En ce qui concerne le pape Jean-Paul II dont nous ne remettrons pas en cause ici l'oeuvre remarquable, il serait irresponsable de ne pas rappeler que par décret en 2002, il a fusionné les 4 diocèses de la Bretagne administrative et les 5 des Pays de la Loire, en une seule province ecclésiastique sous l'autorité de l'archevêque de Rennes, niant par là, l'identité propre et l'histoire même de la Bretagne. L'Église catholique est en effet la première institution à avoir créé un "Grand-ouest", préparant le terrain pour l'estocade finale de l'État qui nous prépare un "Grand-ouest" administratif. Ceci étant dit l'usage de la langue bretonne est autorisé dans la liturgie depuis Vatican II.

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 7 commentaires
Luigi Barsagli
2017-10-29 23:31:05
Le découpage des Archevêchés n'est pas toujours identique dans les regroupements par rapport aux nouvelles Régions (exemple de la Franche-Comté avec la Lorraine ou de la Champagne avec la Picardie), mais effectivement il y a des accointances entre les deux, surtout on peut rappeler que l'Eglise Romaine a été la première à créer une Bretagne à 4 départements au XIXème siècle (Archevêché de Rennes) MAIS il faut rappeler aussi (pour être complet et honnête) que cet Archevêché de Rennes avait remplacé (par "scission") l'Archevêché de Tours d'Ancien Régime dans lequel la Bretagne toute entière était incorporée/rattachée...cet Archevêché de Rennes aussi imparfait soit-il à l'époque était un progrès par rapport à la situation antérieure.
(0) 
Jacques
2017-10-30 01:37:27
Il semble que les militants de la "Libre pensée" qui ont initiés la démarche ne soient en tout et pour tout que 2 personnes.
Sauf erreur, la problématique est que la statue se situe sur un site public (de la commune).
Les Bretons qui ont tous quittés les églises depuis 30-40 ans en ayant parfois l'impression qu'il s'agit d'une preuve de modernisme devraient savoir que la Bretagne est le territoire d'Europe disposant du plus grand nombre de monuments religieux au km² (autant sinon plus que l'Italie).
Malheureusement les Bretons, qui ne connaissent pas leur histoire, ont le sentiment que leurs ancêtres étaient des archaïques (ce qui pourrait à leurs yeux expliquer cela).
Mais si les Bretons connaissaient leur histoire ils sauraient que pour avoir une telle densité de monuments religieux il faut que la population dispose d'un niveau réel de richesse et ce n'est pas une société d'archaïques qui devint riche (surtout à l'époque).
En fait, cela fait plus de 15 siècles que les Bretons posent des croix, construisent des églises, des chapelles...
Il est facile de comprendre que cette opposition est avant tout une atteinte à notre identité.
La libre pensée est une secte laïque pour laquelle la Bretagne et l'identité bretonne représente un concentré de tout ce qu'ils détestent.
Il est raisonnable de s'interroger comment 2 personnes peuvent parvenir à un tel résultat en s'opposant à une population sous le couvert (encore une fois) d'une prétendue légalité.
Quand à l'église romaine (sa hiérarchie) a depuis toujours eu un différent avec les Bretons (se souvenir que l'écrasante majorité de nos saints ne sont pas reconnus par Rome).
En fait, la hiérarchie de l'église romaine a depuis toujours favoriser la politique à ses brebis...
Que les Bretons (l'une des nations les plus chrétiennes d'Europe) a déserté ses églises en moins de 40 ans ne semble pas lui poser la moindre inquiétude... l'important est d'être accepté par la République...
Il est intéressant de constater que si les Bretons ont quitté les églises, ils financent largement la Vallée des Saints (l'un des plus grands projets religieux actuellement en Europe) et parviennent à faire vivre la tradition plusieurs fois millénaire des pardons (car datant de l'époque pré-chrétienne)...
Historiquement, les Bretons étaient chrétiens de tradition celtique (n'ayant rien contre Rome mais sans être intimement lié).
A cette période, les branches chrétiennes non romaines n'étaient pas des exceptions : Les Géorgiens, les Arméniens, les Coptes, les Araméens, etc...
Pour permettre le mariage de Louis XII à d'Anne de Bretagne, Rome avait déjà permis son divorce avec au passage un accord sur la propriété de territoires du nord de l'Italie... Aujourd'hui, c'est l'application du Grand-Ouest avant même l'administration de la République...
Je connais nombres de Bretons qui ont le cœur gros quand on leur évoque la hiérarchie de l'église romaine.
D'autres tiennent a rappeler cette branche celtique et à se dire que les Bretons pour rester chrétien n'ont pas nécessairement besoin de Rome (pas sûr que Dieu préfère la hiérarchie à la sincérité des valeurs..)
Jean-Paul II s'était battu pour la liberté des Polonais mais peut-être qu'au nom de la hiérarchie romaine tous les hommes ne sont pas égaux... lui qui pourtant avait été si bien accueilli par les Bretons en 1996.
Il faut garder la croix et pardonner à Jean-Paul II par charité chrétienne...
(0) 
Lhéritier Jakez
2017-10-30 11:48:06
Je suis breton,athée,agnostique etc..
Il y a suffisamment de constructions religieuses en Bretagne et ailleurs ,qui coûtent très chers en entretien,aux contribuables non croyants.
Toute construction est soumise à un permis de construire,avec de nombreuses règles à respecter.
N'en rajoutons pas.
D'autre part lorsqu'on constate les désastres historiques liés aux intégrismes religieux accompagnant les armées dans de drôles de campagnes colonialiste,et les désastres engendrées par les fanatismes religieux,je souhaite que l'on arrête ces provocations publiques.
Et que l'on réhabilite les menhirs,fontaines,qui ont été christianisés,après des gravages,sculptures et couchage des alignements de menhirs par les catholiques lors de leurs arrivées en Bretagne
(0) 
Reun Allain
2017-10-30 12:09:19
@Jacques. Comme nous sommes sur le sujet de la "Pensée", je pense aussi comme vous, que pour ce qui concerne la représentativité de la « Libre Pensée » dans le Morbihan, les membres font bien la paire. Avec la dépose des cabines téléphoniques publiques ils auront de plus en plus de mal à organiser leurs assemblées générales mais soyons rassurés, les confessionnaux abandonnés pourront être recyclés comme salles de réunion pour ce grand mouvement d’élévation de la Pensée.
En ce sens ils sont assez proches d’un autre mouvement aussi fondamentaliste mais salafiste celui-là qui fut un temps choqué par les croix vertes de nos pharmacies. Ne soyons pas inquiets pour l’avenir lorsque le Conseil d’Etat aura statué sur les sort de nos officines, la nature ayant horreur de vide elle pourront librement arborer le Croissant vert comme il en est du Croissant rouge et plus personne ne sera choqué par l’occupation des lieux publics par des croix subversives étrangères à nos traditions républicaines.
Il leur faudra aussi penser à traiter le cas des calvaires bretons encore que les Libres Penseurs en auraient beaucoup à apprendre d’édiles locaux. Les Penseurs du Morbihan pourraient par exemple s’inspirer des Aménageurs en Finistère en observant comment à Plougastel-Daoulas ils ont réussi à masquer le célèbre calvaire érigé en 1602 avec deux Blockhaus commerciaux beaucoup plus avant-garagistes que ce monument tourné vers une pensée dépassée.
Soyons fiers de nos(*) gardiens du temple jacobin qui n’avaient rien trouvé à redire au prénom « Jihad », les tribunaux inspirés par une loi du 2 Thermidor s’auto-saisissent de nos mauvais accents et donc du tilde sur le n du prénom Fañch, , il leur fallait bien s’occuper des Bretons, sinon à quoi serviraient-ils ?
(*) C'est une façon de parler, s'il y en a qui veulent en adopter, qu'ils ne se gênent pour nous en débarrasser !
(0) 
Jacques
2017-10-30 14:32:45
@ Lhéritier Jakez
D'accord avec vous : il convient d'entretenir l'existant surtout quand nous possédons le patrimoine qui est le notre.
Quand au reste, il est possible de comprendre votre position "athée"... maintenant, ce n'est pas une raison fermer les yeux sur la "libre pensée"...
En Bretagne, ce n'est pas au conseil d'état français de décider sur les questions religieuses des Bretons, ni à 2 illuminés sectaires...
Vous devez le savoir que la nature a horreur du vide et que la religion/spiritualité est le propre de l'homme.
Et justement dans la société "Républicaine", les nouvelles religions se développent tant par la conversion que par un certain esprit de tolérance envers la nouveauté surtout quand elle s'oppose à l'établi... (D'ailleurs, la République ne se présentait-elle pas comme une religion à ses débuts et encore de nos jours... )
Pour illustrer : Il n'y a pas eu beaucoup de motivation dans le mouvement breton pour condamner la vidéo d'un Iman breton (?) qui expliquait sa compréhension du viol vis à vis de femmes non voilées... (pour une société dont l'égalité homme-femme est plusieurs fois millénaire, ce nouveau progressisme breton est des plus intéressants...)
Et j'espère que vous savez que cette nouvelle religion en Bretagne dispose d'un comportement vers les athées autre que celui de retourner les menhirs...
Un comportement qui vous fera sans aucun doute relativiser vos affirmations d'intégrismes dans le sens ou vous semblez l'utiliser... d'autant qu'elle assume totalement sa démarche colonialiste...
D'ailleurs, je doute personnellement de ce "retournage de menhir" (on trouvera toujours un exemple), simplement par le fait que la religion chrétienne a été intégrée à l'identité bretonne au point que 16-17 siècles plus tard nombre de pratiques de l'ancienne religion restent présentes dans le christianisme breton (une spécificité que l'on ne retrouve pas ailleurs en Europe à ce niveau). J'évoquais les pardons, les saints mais aussi le culte des fontaines, également la Samain (Halloween) que nombre de Bretons pensent être importés d'Amérique, alors que leurs grands parents la fêtaient sur une base morale sans aucun doute plus humaine que ce truc à monstres tel qu'on nous le présente aujourd'hui... mais aussi le personnage de Marie (la mère) qui est généralement remplacé en Bretagne par celui de Anne (la grand mère)... etc...
Mais bon encore une fois, les Bretons ne connaissent pas leur histoire ni leur identité... et à cela la religion n'y est pour rien... bien plus la laïcité... qui en Bretagne commence à fatiguer beaucoup de monde même des athées déclarés...
Je vous évoquais cette nouvelle religion en Bretagne mais il faut savoir qu'elle n'est pas la seule à se développer... toujours ce vide créé...
Et il convient de se rendre compte que la situation actuelle de la Bretagne en terme de religion est très récente (40 ans) et que le demi-milliards d'Européens avec lesquels nous vivons sont loin de partager notre vision des choses. Or ni nos ancêtres, ni nos voisins européens ne sont des intégristes usant de la religion comme provocation...
Donc, réhabilitons de préférence les monuments... OUI!
Mais ne réécrivons pas l'histoire... et donc réhabilitons également la foi de nos anciens...
(0) 
Reun Allain
2017-10-30 18:18:22
@Jacques. Comme nous sommes sur le sujet de la "Pensée", je pense aussi comme vous, que pour ce qui concerne la représentativité de la « Libre Pensée » dans le Morbihan, les membres font bien la paire. Avec la dépose des cabines téléphoniques publiques ils auront de plus en plus de mal à organiser leurs assemblées générales mais soyons rassurés, les confessionnaux abandonnés pourront être recyclés comme salles de réunion pour ce grand mouvement d’élévation de la Pensée.
En ce sens ils sont assez proches d’un autre mouvement aussi fondamentaliste mais salafiste celui-là qui fut un temps choqué par les croix vertes de nos pharmacies. Ne soyons pas inquiets pour l’avenir lorsque le Conseil d’Etat aura statué sur les sort de nos officines, la nature ayant horreur de vide elle pourront librement arborer le Croissant vert comme il en est du Croissant rouge et plus personne ne sera choqué par l’occupation des lieux publics par des croix subversives étrangères à nos traditions républicaines.
Il leur faudra aussi penser à traiter le cas des calvaires bretons encore que les Libres Penseurs en auraient beaucoup à apprendre d’édiles locaux. Les Penseurs du Morbihan pourraient par exemple s’inspirer des Aménageurs en Finistère en observant comment à Plougastel-Daoulas ils ont réussi à masquer le célèbre calvaire érigé en 1602 avec deux Blockhaus commerciaux beaucoup plus avant-garagistes que ce monument tourné vers une pensée dépassée.
Soyons fiers de nos(*) gardiens du temple jacobin qui n’avaient rien trouvé à redire au prénom « Jihad », les tribunaux inspirés par une loi du 2 Thermidor s’auto-saisissent de nos mauvais accents et donc du tilde sur le n du prénom Fañch, , il leur fallait bien s’occuper des Bretons, sinon à quoi serviraient-ils ?
(*) C'est une façon de parler, s'il y en a qui veulent en adopter, qu'ils ne se gênent pour nous en débarrasser !
(0) 
Jef de Plo
2017-10-31 18:40:50
Parler de la statue de JPII à Ploermel sans en connaître l'historique, comme certains le font ici me semble bien hasardeux. Catholique pratiquant j'ai toujours milité pour que cette statue ne soit pas érigée à Ploermel.
Rappellez-vous il s'agit d' un "cadeau" fait au maire de l'époque à Paul Anselin par un certain Zurab Tsereteli qui n'est pas franchement un enfant de choeur (cf wiki) ... Un sculteur richissime proche du pouvoir russe faisant un don d'un statue à Ploermel, tous les soupçons sont permis et notamment on peut interroger son lien avec Paul Anselin, nommé de nombreuses fois dans "l'Angola gate" (trafic d'arme). Condamné en première instance à l'inégilbilité, il sera ensuite blanchit. Bref, le financement de la statue ne s'est pas fait avec l'argent et la conviction des croyants; il est d'une nature plus qu'obscure... Paul Anselin et Tsereteli partagent une même conviction : la haine du communisme. Ils voient plus dans JPII le catalyseur de la fin du communisme en URSS que le leader catholique. Dans ce contexte, comment cautionner l'érection de cette statue ? Les frères de La Mennais avaient à l'époque décliné la proposition de la recevoir dans leur communauté. De plus quelle image désuète elle véhicule! Celle de la chrétienté dominatrice bien éloignée même de la philosophie de JPII lui-même et de la doctrine de l'Eglise.
Mais pas franchement étonnant quand on en connaît les initiateurs plus autocrates que démocrates!
Donc, non pas de statue à Ploermel et pour une fois (seulement!) merci à la libre pensée.
Cette statue
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.