Le Comité International pour la sauvegarde de la langue bretonne édite une plaquette en hommage à Yann Fouéré

-- Cultures --

Présentation de livre de Fondation Yann Fouéré
Porte-parole: Rozenn Fouéré

Publié le 20/12/12 10:14 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le Comité International pour la sauvegarde de la langue bretonne vient de faire paraître sous l'égide du Docteur Yvon Peeters une plaquette rendant hommage à Yann Fouéré en trois langues : Breton, Néerlandais, Français. Ce livret de 68 pages est en vente auprès de la Fondation Yann Fouéré au prix de 5€.

SOMMAIRE

Yvo Peeters : Préface

Ph. Argouarch : Interview avec Yann Fouéré 2008

Yvo Peeters : Bibliographie

Yann Fouéré : Vers la troisième Europe Introduction à 'L'Europe aux Cent Drapeaux' (1968)

Rozenn Fouéré: Présentation de la Fondation Yann Fouéré

Le Comité International pour la sauvegarde de la langue bretonne a été fondé à Bruxelles en 1975 par des personnalités de différents pays européens à l'initiative de Henri Lecuyer. Aujourd'hui le Comité est représenté dans une trentaine de pays et régions.

Le Comité des États-Unis, dirigé par Lois Kuter, publie un périodique (BRO NEVEZ) dont déjà 125 numéros sont parus.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Contrairement à l’Écosse ou au Pays de Galles, la Bretagne n’a pas de Bibliothèque Nationale. La Fondation Yann Fouéré a été créée, indépendamment de tout parti politique, dans le but de: - Sauvegarder l’héritage d’archives, livres, publications, collections et documents divers, relatifs à l’histoire de la Bretagne, la plus grande partie provenant des bibliothèques et collections de Yann Fouéré. - Mettre, éventuellement, à la disposition des chercheurs et historiens un fonds documentaire ainsi qu’une bibliothèque d’ouvrages concernant l’histoire de la Bretagne et ses rapports avec l’Europe.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.