Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Le combat déterminé et courageux des 13 électriciens polonais de Saint Nazaire a payé mais au prix d’une lutte très éprouvante moralement et physiquement
Le combat déterminé et courageux des 13 électriciens polonais a payé mais au prix d’une lutte très éprouvante moralement et physiquement avec une grève de la faim et pour certains face à l’inertie des pouvoirs publics, des Chantiers de l’Atlantique et du sous traitant Gestal, sans parler de l’attitude scandaleuse de la société Kliper, jusqu’à une grève de la soif.
Jakez Castrec pour UDB le 9/08/05 23:45

Unvaniezh Demokratel Breizh Union Démocratique Bretonne

Membre de la fédération Régions et Peuples Solidaires

Membre du Parti Démocratique des Peuples d’Europe – Alliance Libre Européenne

Communiqué de presse : Bretagne

Lannion, le 3 août 2005

SANT-NAZER, TRAWALC’H

Le combat déterminé et courageux des 13 électriciens polonais a payé mais au prix d’une lutte très éprouvante moralement et physiquement avec une grève de la faim et pour certains face à l’inertie des pouvoirs publics, des Chantiers de l’Atlantique et du sous traitant Gestal, sans parler de l’attitude scandaleuse de la société Kliper, jusqu’à une grève de la soif.

Pour l’union démocratique bretonne (UDB) il est urgent que dans ses prochains appels d’offres les chantiers de l’Atlantique à coté des aspects techniques et économiques prennent en compte dans les contrats l’aspect social avec une charte de qualité qui garantisse les droits des travailleurs étrangers.

Une fois de plus (après les travailleurs portugais sous-traitants de France-Télécom, les salariés de Irish-Ferries, …) cela démontre l’urgence à mettre en place l’Europe politique et sociale qui est la seule solution pour résoudre dans un premier temps les problèmes de droit au travail à l’intérieur de l’Europe et ensuite devenir une référence pour les autres pays du monde. Revenir à une vision franco-française qui ne dépasse pas les limites de notre hexagone c’est favoriser les conflits transfrontaliers où les salariés ne pourront être que perdants et se replier sur soit avec un égoïsme national. A moins d’envisager de vivre en autarcie il est utopique de croire que la France seule fera mieux que l’Europe.

En attendant nous saluons le soutien moral et matériel des Nazairiens aux travailleurs polonais qui s’inscrit dans la longue tradition de solidarité du peuple breton au sud comme au nord de la Bretagne (pour mémoire celle-ci s’était déjà vivement exprimée à la fin des années 90 dans le conflit qui opposait des marins russes avec l’armateur du Baltisky bloqué dans le port de Tréguier).

Dominique Lehaut,

Porte-parole délégué aux affaires sociales / E karg eus an aferioù sokial

(contacts : DL ehaut [at] wanadoo.fr; 02 96 37 18 90 ; 06 80 31 59 66)

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons