Le Choeur du Canto de retour de Crimée!
Communiqué de presse de Yvonne Le Doaré

Publié le 8/05/13 23:42 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
30069_2.jpg
les choristes profitèrent des instants libres pour répéter, ici à l'aéroport de Kiev, où l'attente fut longue pour le transfert vers Simféropol.

Epuisés, mais HEUREUX ! Les membres du Choeur du Canto viennent de vivre une expérience inoubliable en Ukraine, invités par le choeur d'Etat de la République Autonome de Crimée. Ce groupe a été reçu à plusieurs reprises déjà en Bretagne, où ils ont donné de nombreux concerts à Quimper, Pont-Croix, Plouhinec, Guipavas....Lors de leur dernière visite à Quimper en novembre dernier, une première répétition commune avec le Choeur du Canto avait eu lieu pour préparer les concerts prévus en Ukraine, ce printemps. Le choeur professionnel de Crimée découvrait alors l'oeuvre et la trouvèrent magnifique. Ensemble, les Choeurs de Crimée et le Choeur du Canto viennent de créer cet évènement exceptionnel celui de chanter le Canto General de Pablo Neruda sur la musique de Mikis Theodorakis en Crimée.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Cette année 2013 marque les 40 ans de la mort de Pablo Neruda . Pour cet anniversaire, une exposition internationale d’oeuvres d’artistes peintres a été réalisée avec l’aide de Pablo Picasso qui fût l’ami du poète. Les finistériens ont eu la chance de pouvoir admirer en février dernier cette très belle exposition au Conseil général, car Quimper eu le privilège d’être l’une de ses premières étapes. Tout au long de cette année elle sillonnera le monde. A cette occasion, le choeur du Canto a approfondi ses liens avec Tito Gonzalez, commissaire de l’exposition. Celui-ci a rejoint le groupe en Crimée et a apporté une dimension supplémentaire à la présentation générale de l’oeuvre de Pablo Neruda lors de conférences de presse organisée avant les concerts, à l’université de Simféropol devant de nombreux étudiants et aux publics de Sébastopol et de Yalta.

60 choristes et quelques accompagnateurs sont donc partis le 19 avril dernier de tout le Finistère. A Paris les ont rejoints une dizaine d'autres choristes,la pianiste Marion Laurent du Mans, un choriste d'Agen et un couple de Montpellier ayant déjà « l'expérience du Canto general » que Jean Golgevit , chef du choeur, essaime à travers toute la France depuis déjà de nombreuses années ! C'est donc un groupe de passionnés qui partait diffuser l'oeuvre du poète chilien.

Le Canto General cette oeuvre gigantesque, éblouissante, composée de nombreux poèmes fut mise en musique par Mikis Theodorakis. Les cinq poèmes choisis et le Requiem de Mikis Theodorakis composé pour son ami Pablo Neruda ont une fois de plus ému, parfois aux larmes, le public. Les deux choeurs réunis ont largement été ovationnés à la fin des deux concerts donnés au Centre de la Culture et des Arts de Sébastopol et au Théâtre Tchekhov de Yalta.

Il faut saluer la performance des deux solistes et du joueur de bouzouki, venus de Paris rejoindre le groupe, déjà présents aux concerts donnés au Théâtre de Cornouaille à Quimper, les 1er et 2 mars derniers. Rachel Guilloux mezzo-soprano, Jean-Christophe Grégoire, baryton et Dimitris Mastroglogliou. En plus du piano et du bouzouki, l'orchestre était composé d'une contrebasse, une guitare électrique et de trois percussions, cinq musiciens criméens invités par Igor Mikhailevskiy, chef fondateur du Choeur de Crimée.

Cette semaine fut par ailleurs l'occasion de la découverte d'un pays et d'un univers inconnu de la plupart, d'un environnement où l'on ressent encore l'empreinte de l'ex-empire soviétique . En effet, si la partie continentale de l'Ukraine tend à rejoindre l'Europe au plus vite, l'on ressent encore en Crimée une forte empreinte de la période soviétique. De fait 60% de la population y est effectivement russe.

Entre les répétitions et les concerts, les visites touristiques ont aidé le groupe à mieux appréhender l'histoire de l'Europe, en s'emmêlant parfois, tant l'histoire de la Crimée est complexe et s'y sont croisées de très nombreuses civilisations, avec alliance et mésalliance d'une guerre à l'autre… Le groupe a ainsi visité divers palaces à Yalta, dont celui de Livadia, où furent signés les fameux accords de Yalta , A Sébastopol, ils ont pu visiter le musée Panorama illustrant la Guerre de Crimée , puis Chersonèse, vestige premier de la ville, construite par les Grecs, devenue ensuite berceau de l'orthodoxie russe. La visite du Palais des Khans , à Bachtchissaraï, l'une des dernières principautés issues du khanat de la « Horde d'Or », les mena encore dans un autre monde, musulman cette fois, faisant penser davantage à la Turquie, plongeant ici dans le monde Tatare .

Il était impossible d'oublier la visite des caves du tsar Nicolas II, impressionnantes, qui fonctionnent toujours et qui sont aujourd'hui entreprise d'état, où les choristes eurent plaisir à goûter le vin local « Massandra ».

Puis, lors d'une réception officielle, en l'honneur du Choeur breton et honorée de la présence de la Ministre de la Culture, aux chants bretons du Choeur du Canto a répondu l'hommage surprise du Choeur de Crimée interprétant une récente composition de Jean Golgevit préparée secrètement. Cet après-midi festif a permis au groupe de découvrir la richesse du folklore ukrainien à travers chants et danses traditionnels abondamment colorés, entrecoupés de belles illustrations de virtuosité instrumentale, suivi d'une séance d'apprentissage à la danse ukrainienne...

De leur côté, les Criméens ont pu découvrir quelques saveurs bretonnes apportées par le choeur, généreusement offertes par des entreprises finistériennes; Hénaff, Chancerelle, les Gavottes et Bretagne Gâteaux .

Les choristes du Canto ont pu savourer eux-mêmes les très nombreuses spécialités ukrainiennes et goûter à la vodka.

Pour finir ce voyage en beauté, une dernière journée libre à Kiev, la capitale, a permis de visiter La Laure , cet ensemble monumental d'églises aux coupoles dorées, dans un environnement printanier d'arbres fruitiers en fleurs, et par un heureux hasard du calendrier, jour des Rameaux de l'église orthodoxe qui offrit l'opportunité à certains d'entendre les envolées de cloches des dizaines d'églises de Kiev et de savourer encore une fois de merveilleux chants religieux russes. D'autres visitèrent les catacombes de la Laure basse , tandis que certains préférèrent parcourir les grandes avenues de la ville, la Place de l'Indépendance où eurent lieu les grandes manifestations de la Révolution Orange, ou d'autres encore remonter la rue pavée du Petit Montmartre de Kiev, la rue St-Andreï.

Ces quelques jours ont permis aux membres de l'association de mieux se connaître et de renforcer ou de sceller ainsi de belles amitiés.

Gageons que ce voyage n'est que le début d'une nouvelle et grande aventure. Le Choeur de Crimée sera à nouveau fin novembre à Quimper pour un concert à la Cathédrale où il chantera Les Vêpres de Rachmaninov.

Et déjà, une nouvelle rencontre est prévue. Les deux choeurs chanteront ensemble le Canto General le 30 novembre , à la salle de l'Alizé, à Guipavas.

Pour conclure, laissons la parole à deux voyageurs :

« Chanter le Canto à Yalta ... une chance pleine d'espoir d'avoir pu joindre nos voix à celles des jeunes chanteurs du Choeur de Crimée, sur cette terre chargée de l''Histoire d'une liberté toujours à conquérir ». Jean, choriste

« Un grand merci pour ce voyage remarquable... par son envergure, la grande émotion des coeurs, solistes et musiciens, les amitiés exprimées, les sites historiques visités... ne pensez pas que ce genre d'opportunité se présente plusieurs fois dans une vie....l'expression d'une grande passion et l'art de la faire partager. » Ronan

Yvonne le Doaré,

choriste et collaboratrice de Marie-aline Demortain

Les Chemins de la voix

54bis, Rue de Douarnenez

QUIMPER29000 (voir le site) chemins.voix at gmail.com

Tél : 02 98 52 93 45 ou 06 75 37 70 44

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2181 lectures.
Yvonne Le Doaré, photographe freelance Pour photos haute définition ,contacter: yvonneledoare at sfr.fr www.jingoo.com/yvonne-le-doare/
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.