Le centre E. Leclerc de Pont-l’Abbé adopte la Zoé 100% électrique de Renault

-- Economie --

Compte rendu
Par Eric An Eost

Publié le 18/12/12 18:13 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Patrick Bellec, PDG du centre Leclerc Pont-l'Abbé, accueillait ce matin le directeur général délégué de Renault Carlos Tavares, ainsi que Michel-Edouard Leclerc, président du groupe éponyme, venus lui remettre les clés des 10 premières Renault Zoé 100% électriques ! Ces véhicules, sortis de la chaîne de fabrication de l'usine de Flins vendredi soir, seront mis à disposition des employés du magasin de Pont-l'Abbé. Les Zoé du centre E. Leclerc de Pont-l'Abbé sont une avant-première mondiale. Par ailleurs, Leclerc et Renault se sont associés dans un partenariat visant à promouvoir la mobilité électrique dans les régions.

On sait que les Leclerc jouent les pionniers depuis maintes décennies, c'est aussi le cas de Patrick Bellec depuis qu'il est en charge de ce centre commercial du pays bigouden depuis 1995, en tant que directeur, puis comme patron depuis 2002. Lauréat 2012 du Trophée du Développement durable Ouest-France/Produit en Bretagne, qui distingue des entreprises qui font preuve d'innovation et montrent leur volonté de contribuer au développement de leur territoire, Patrick Bellec, l'homme aux cent idées par jour, va encore faire parler de lui, (et pas qu'à Landerneau), pour cette initiative que toutes les grandes enseignes vont s'empresser de suivre. Mais est-ce aussi facile ? …

« Oui » d'après le décidément très astucieux Michel-Edouard Leclerc, par une réforme très simple. Et qui ferait bouger les choses grâce au privé. N'y a-t-il pas urgence en effet ? Alors que le plan Borloo prévoyait 75 000 points de recharge publics et 900 000 bornes privées en 2015, il y a actuellement moins de 2 500 bornes de rechargement en France.

Interviewé sur place, Michel-Edouard Leclerc martèle que « développer rapidement les bornes, c'est possible ! ». En effet 2ème distributeur français de carburants et de fioul domestique avec 13% de parts de marché, E. Leclerc reverse des millions d'euros via sa société pétrolière pour lutter contre le réchauffement climatique (ce dispositif d'Etat des Certificats d'Économies d'Énergie oblige tous les fournisseurs de carburants à réaliser ou à inciter à la réalisation d'économies d'énergie). Les Centres E. Leclerc cofinancent ainsi la rénovation des habitations des particuliers.

M.E.L : « Jusqu'à aujourd'hui, le coût d'installation d'une borne électrique est plus que conséquent. En effet, en plus de l'achat des bornes, il faut aussi faire tous les travaux de VRD (creusement de tranchées, tirage des câbles, aménagement éventuel de l'armoire électrique, etc.). Une solution pourrait être apportée très rapidement par le gouvernement. Il suffirait de modifier la législation pour faire en sorte que les bornes électriques deviennent éligibles à la production de certificats d'économie d'énergie (au même titre que l'installation d'une pompe à chaleur, ou l'isolation thermique des bâtiments). Le 30 octobre dernier, j'ai écrit au ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, pour lui suggérer cette réforme destinée à soutenir la voiture électrique. Une mesure qui, rappelons-le, ne coûterait pas un euro au budget de l'Etat ! J'ai repris ma plume hier pour insister auprès du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault et de la ministre de l'Environnement, Delphine Batho. Si le gouvernement prenait rapidement des mesures en ce sens, il ne fait aucun doute que, dans la foulée, tous les distributeurs français équiperaient également leurs stations-services et leurs parkings. »

Ci-dessous les engagements de Patrick Bellec, qui l'ont conduit à l'obtention du Trophée Produit en Bretagne-Ouest France 2012 pour le développement durable.

• Un INGENIEUR QUALITE pour conduire la démarche de développement durable

• Un CENTRE DE TRI : 900 tonnes de déchets triés par an dans 37 circuits distincts dont un composteur qui avale 150 tonnes de déchets organiques (terreau à disposition d'un producteur qui fournit des pommes de terre au magasin)

• 2 000 m2 de PANNEAUX SOLAIRES avec des lampadaires autonomes (éoliens et solaires) pour une baisse de 25% de la facture énergétique

• RECUPERATEUR D'EAUX DE PLUIE muni d'une citerne de 300 m3 qui approvisionne la jardinerie de 3600 m2 (éco construction)

• 14 points de RECHARGE POUR LES VOITURES ELECTRIQUES. Puisque les clients ne s'en servent pas encore, Patrick Bellec a commandé une dizaine de voitures électriques de fonction pour son personnel

• Parc d'une trentaine de VELOS ELECTRIQUES à disposition du personnel

• Embauche d'un CADRE POUR LA PREVENTION DES ACCIDENTS DU TRAVAIL et visite hebdomadaire d'un kinésithérapeute pour faire de la prévention de posture

• PAS DE CREDIT REVOLVING proposé aux clients et 25% des bénéfices du magasin sont reversés au personnel (règle d'or de tous les adhérents du mouvement Leclerc)

• ALLIANCES AVEC LES PRODUCTEURS LOCAUX (Les Alliances locales du mouvement Leclerc)

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1455 lectures.
mailbox imprimer

Vos commentaires :

L'auteur a décidé de ne pas autoriser les commentaires pour cet article.