Le Bro Gozh hué pour la première fois de son histoire

Des drapeaux différents, des hymnes nationaux différents, des nations différentes.
Des drapeaux différents, des hymnes nationaux différents, des nations différentes.

Le Bro Gozh ma Zadoù, le Vieux Pays de mes Pères, a été hué pour la première fois de son histoire le dimanche 26 novembre, alors que se terminait le rassemblement devant la statue de Jean Paul II à Ploërmel.

La Cour Constitutionnelle a en effet demandé que la croix qui surplombe la statue soit démontée au nom de la laïcité. Une décision qui, certes, est conforme à la Constitution, mais qui est absurde en Bretagne vu l'étendue du patrimoine religieux constitué de milliers de calvaires un peu partout sur des lieux publics.

Sans oublier que les fondements-mêmes de la Bretagne sont enracinés dans un christianisme celtique comme le montre la toponymie de nos villages, un héritage commémoré aujourd'hui par la Vallée des Saints. Si on devait appliquer à la lettre la laïcité française en Bretagne, il faudrait alors débaptiser un tiers de nos villages et même des villes comme Saint-Malo, Saint-Brieuc ou Saint-Nazaire, car les villes étant des espaces publics, elles ne pourraient porter le noms de saints. Nous demande-t-on de renier nos origines au nom de la laïcité ?

Les militants bretons étaient donc venus nombreux le 26 novembre. Il brandissaient des gwenn-ha-du alors que des militants du Front National venus aussi en nombre, brandissaient des drapeaux tricolores. À la fin du rassemblement, les Bretons ont entonné le Bro Gozh ma Zadoù, l'hymne national breton. Ils ont alors été hués par des militants du FN, qui eux, ont entonné la Marseillaise. Encore une fois, comme nous l'avons rapporté sur ABP, le FN est un parti anti-Bretagne et anti-breton. Il l'est ouvertement, alors que le PS l'était par derrière et maniait habilement la langue de bois. Le FN dit tout haut ce que les autres partis jacobins - y compris En Marche - pensent mais ne vous disent pas car ils ont toujours besoin de vos voix pour les élections.

D'abord ils vous ignorent, ensuite ils vous huent, ensuite ils vous combattent et enfin, vous gagnez.__Gandhi

©agence bretagne presse

.
Cet article a fait l'objet de 3079 lectures.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003

Vos commentaires :

laou ar spazher
Lundi 4 decembre 2017

J'étais à Ploermel et en effet c'est très clair que nous avons des amis et des ennemis partout en tout lieux et en tout temps, encore faudrait-il définir les concepts. En politique il faut faire avec ses amis, ses alliés, ses partenaires, ses adversaires et enfin ses ennemis. Faute de réflexion certains mélangent tout et s'étonnent après de leur vocation à l'échec perpétuel.Nous ne choisissons pas toujours nos ennemis mais eux nous choisissent , il faudrait déjà leur faire comprendre que nous les reconnaissons comme tel et que nous en tirons les conclusions qui s'imposent. Karomp hor gwir vro.

AF
Lundi 4 decembre 2017

J'ai été scandalisée de voir les vidéos sur lesquelles le Bro gozh était hué par les militants FN. Je leur ai fait part de mon mécontentement et je pense que cela mériterait des excuses et une réparation.

CEPENDANT, ne racontez pas n'importe quoi ! Comment osez-vous écrire "hué pour la première fois de son histoire" ? Avez-vous mené une enquête de terrain ? Soyons sérieux, les jacobins n'ont pas attendu le FN pour se moquer des bretons. Depuis sa création, le Bro gozh a forcément été déjà hué. J'ai moi-même été témoin d'une autre occasion, par des militants d'extrême-gauche...

Jacques
Lundi 4 decembre 2017

Philippe, les militants bretons que vous évoquez étaient majoritairement ADSAV!

Je sais que vous ne les aimez pas, mais vous citez néanmoins le FN...

Donc, vous savez parler des partis français mais pas des partis bretons.... en cela vous procédez exactement comme TEBEO qui dans son reportage a évoqué et interviewé les leaders présents du FN et de La France Debout mais a passé sous silence l'unique parti breton présent (qui était pourtant au moins aussi nombreux que les militants FN et surtout qui chantaient plus fort pour faire taire cette Marseillaise)...

On dira pour se justifier que ADSAV est à l'extrême droite, mais les partis jacobins d'extrême droite sont-ils plus politiquement correct pour les journalistes bretons?

Quel est le critère de sélection ou d'exclusion... Que certains sont français et d'autres bretons, que certains passent à la TV française et d'autres sont exclus des médias bretons?

Je suis choqué et je ne suis pas d'accord, d'autant plus qu'il y a quelques jours Talamoni qui était interviewé par les médiats français à exprimé sont soutient aux nationalistes qui évoquaient la possibilité de monter une opération militaire (donc possiblement avec des dégât humain) pour libérer des prisonniers politiques... (soutient à l'idée de les libérer, refus de condamner le principe d'une opération militaire).

Une fois encore, les Bretons se distinguent de tout ce que l'on voit ailleurs en Europe....

Faut pas s'étonner que c'est nous qui perdons quand tous les autres gagnent...!

Les Corses nous démontrent parfaitement que les principaux adversaires des Bretons sont les Bretons eux-même...

Les jacobins c'est l'excuse facile pour nos erreurs!

Ronan Le Gall
Lundi 4 decembre 2017

les militants d'Adsav!, accompagnés par de simples militants bretons (j'entends pas là non encarté dans un parti quel qu'il soit) ont entonné le Bro Gozh. l'organisateur de la manifestation nous a même passé son micro afin que le chant ait plus de voix. Des militants du Front national nous ont effectivement alors hués et ont entamé la marseillaise, hymne d'une république coupeuse de têtes, responsable de la destruction de clochers et qui ordonna des assassinats de prêtres. Il est néanmoins dommage de ne pas souligner que des élus du Conseil régional étaient présentS, arborant leurs écharpes du CR et qu'aucun n'a protesté.
J'ai eu des copies de courriels qui leurs ont été adressées par des gens scandalisés par leur attitude. Gilles Pennelle dément alors que la vidéo de Breizh info est très claire. La meilleure réponse vient surement de Gauthier Bouchet "Bonjour. Il me semble que notre Marseillaise a été huée puis couverte par un chant breton. De toute manière la Bretagne est en France, et nous y chantons la Marseillaise"

Pascal Lafargue
Lundi 4 decembre 2017

"Si on devait appliquer à la lettre la laïcité française en Bretagne, il faudrait alors débaptiser un tiers de nos villages et même des villes comme [...]." La loi de 1905 est trop mal connue, en effet cette dernière n'est pas rétroactive, donc les monuments historiques antérieurs à 1905 ne sont nullement menacés puisque c'est de cela dont il est question ici. Et puis Jean-Paul II n'avait rien a voir avec le christianisme celtique...

Non, ce qui me choque ici c'est que des individus pronant la haine et le rejet de l'autre osent sans complexe se revendiquer d'une religion pour laquelle l'amour de l'autre est l'un des piliers.

spered dieub
Lundi 4 decembre 2017

Au vu de la tournure des évènements, la dite libre pensée ne doit plus savoir à quel saint se vouer ,vu que le discours d'un parti politique qu'elle devrait en principe détester ? rejoint ses idées anti bretonnes .

Pascal quand vous dites

( Non, ce qui me choque ici c'est que des individus pronant la haine et le rejet de l'autre osent sans complexe se revendiquer d'une religion pour laquelle l'amour de l'autre est l'un des piliers.) sur le fond vous avez raison ,seulement l'histoire de la religion catholique est loin d'être exemplaire dans ce domaine .Elle a été complice de crimes contre l'humanité dans l'un des plus grands génocides commis dans l'histoire de l'humanité ,à savoir celui des amérindiens notamment celui commis par les espagnols ,les indiens n'étaient même pas considérés comme des sous hommes , mais carrément comme des animaux ,il y a même eu un colloque au vatican pour déterminer si l'on pouvait les classer comme humains .Malgré tout un missionnaire a sauvé l'honneur De Lascasas il me semble .Les missions, dans le rôle d'idiotes utiles ont souvent anticipées la colonisation et le pillage des ressources des pauvres peuples conquis .Bien sur les derniers papes dont Jean Paul II ont fait acte de repentance mais jamais la chrétienté ne pourra se racheter de toute ses fautes ,et les problèmes liés aujourd'hui aux migrations en sont en partie la conséquence .

Didier Lebars
Mardi 5 decembre 2017

Certes la loi de 1905 est méconnue. Techniquement elle concerne les oeuvres postérieures, elle exclut les cimetières ...

Néanmoins elle fait encore partie d'une loi centralisatrice qui ne tient aucun compte des usages locaux.

Il y a quelques siècles le surplus de richesse généré par l'économie bretonne s'investissait dans des oeuvres artistiques qui culturellement étaient religieuses. Légalement impossible depuis 1905, ce qui établit un controle artistique.

Comme le dit l'article, oeuvres artistiques, religion chrétienne et culture sont entremélés sans qu'on puisse vraiment les distinguer. La vallée des saints ( peut-être sur un terrain privé ? en tout cas d'usage publique) est la continuité de cette histoire.

A Ploermel, c'est une oeuvre (laide ou pas - qui peut juger? ) qui n'est pas en Bretagne par hasard. Le conseil municipal de l'époque n'a fait que continuer cette histoire culturelle.

Alors ce n'est pas seulement les Saint's qu'il faudrait gommer mais aussi les plou ou plo comme pour Ploermel.

Un internaute
Mardi 5 decembre 2017

Depuis l'arrivée de Marine Le Pen, le Front National a changé de ligne politique pour se rapprocher idéologiquement de la gauche. Marine a méthodiquement évincé les Régionalistes, les Catholiques Traditionalistes, les Royalistes, etc... Sa ligne politique sur une laïcité "intolérante" se rapproche de la gauche jacobine centralisatrice. Certains franc-maçons (traditionnellement anti-catholique) soutiennent "ouvertement" Marine Le Pen. Étrange non ?

J'ajoute que bon nombre de partisans de la gauche "jacobine" socialistes et laïcards sont ouvertement hostiles au régionalisme et au catholicisme (pas en Bretagne, mais sur Paris c'est flagrant). Le créateur de "l'arbre de la laïcité" (socialiste et athée membre de la "libre pensée") est lui-même un farouche opposant aux écoles en langues bretonnes. Bon nombre de militants d'associations dites "laïques" souhaitent un monopole exclusif de l'état en matière d'éducation, et sont donc hostiles aux écoles privées catholiques ou bretonnes... Nombres de socialistes refusent également de valider la charte européenne sur les langues régionales.

Je m'étonne qu'il n'existe aucun parti politique national ouvertement régionaliste de type "fédéraliste suisse" (à l'exception peut-être des écologistes, mais leur alliance avec les socialistes jacobins centralisateurs et anti-chrétiens les discréditent complètement). La Suisse, c'est le rêve pour moi : démocratie directe, fédéralisme régionaliste, plurilinguisme, etc... En un mot : la LIBERTÉ pour tout le monde :o) Les suisses sont parmi les citoyens les plus heureux au monde, on comprend pourquoi :o) ...

Yann Kerne
Mardi 5 decembre 2017

Que l'on n'appelle plus Marine Le Pen "Marine".

Marine ça fait copine or ce n'est pas du tout une copine c'est une Le Pen facho comme toute la famille de père en fille!!!

Jeannotin
Mercredi 6 decembre 2017

C'est quoi le christianisme celtique ?

P. Argouarch
Mercredi 6 decembre 2017

@ Jeannotin : Wikipédia ? (voir le site)

Jeannotin
Mercredi 6 decembre 2017

J'entends bien, mais en quoi une règle monastique particulière aux Irlandais d'il y a plus de mille fait-elle partie de la culture bretonne contemporaine ? La religion traditionnelle des Bretons est le catholicisme romain.

spered dieub
Mercredi 6 decembre 2017

Intéressant l'article de Wikipédia concernant les chrétientés celtiques

P. Argouarch
Mercredi 6 decembre 2017

@Jeannotin . J'entends bien mais la tradition de l'église celtique n'a pas complètement disparu en Bretagne. La tradition des Pardons par exemple, toujours très vivace, continue la vénération de saints de cette église celtique, des saints souvent fondateurs de nos villes, de nos plous et de nos lann et partie intégrante de notre légendaire. Cette église a marqué à jamais la toponymie de notre territoire et je pense notre spiritualité autant que l'église romaine. En fait ce qui se passe à la Vallée des Saints est tout simplement la résurrection de cette église dans notre espace mental. L'église celtique est aussi réapparue en Bretagne en 1974 à Saint-Dolay dans le Morbihan avec la création d'un monastère qui se réclame de cette tradition et ressuscite ses rites et sa liturgie tout en acceptant une filiation avec l'église orthodoxe. Voir mon interview de son évêque en 2008 (voir le site)

Écrire un commentaire :

Combien font 7 multiplié par 6 ?

Publicités et partenariat