Le Bro Gozh hué pour la première fois de son histoire

-- Politique --

Chronique
Par Philippe Argouarch

Publié le 4/12/17 10:45 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le Bro Gozh ma Zadoù, le Vieux Pays de mes Pères, a été hué pour la première fois de son histoire le dimanche 26 novembre, alors que se terminait le rassemblement devant la statue de Jean Paul II à Ploërmel.

La Cour Constitutionnelle a en effet demandé que la croix qui surplombe la statue soit démontée au nom de la laïcité. Une décision qui, certes, est conforme à la Constitution, mais qui est absurde en Bretagne vu l'étendue du patrimoine religieux constitué de milliers de calvaires un peu partout sur des lieux publics.

Sans oublier que les fondements-mêmes de la Bretagne sont enracinés dans un christianisme celtique comme le montre la toponymie de nos villages, un héritage commémoré aujourd'hui par la Vallée des Saints. Si on devait appliquer à la lettre la laïcité française en Bretagne, il faudrait alors débaptiser un tiers de nos villages et même des villes comme Saint-Malo, Saint-Brieuc ou Saint-Nazaire, car les villes étant des espaces publics, elles ne pourraient porter le noms de saints. Nous demande-t-on de renier nos origines au nom de la laïcité ?

Les militants bretons étaient donc venus nombreux le 26 novembre. Il brandissaient des gwenn-ha-du alors que des militants du Front National venus aussi en nombre, brandissaient des drapeaux tricolores. À la fin du rassemblement, les Bretons ont entonné le Bro Gozh ma Zadoù, l'hymne national breton. Ils ont alors été hués par des militants du FN, qui eux, ont entonné la Marseillaise. Encore une fois, comme nous l'avons rapporté sur ABP, le FN est un parti anti-Bretagne et anti-breton. Il l'est ouvertement, alors que le PS l'était par derrière et maniait habilement la langue de bois. Le FN dit tout haut ce que les autres partis jacobins - y compris En Marche - pensent mais ne vous disent pas car ils ont toujours besoin de vos voix pour les élections.

D'abord ils vous ignorent, ensuite ils vous huent, ensuite ils vous combattent et enfin, vous gagnez.__Gandhi

Cet article a fait l'objet de 3883 lectures.
mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir son mur