Le Bro Gozh au Stade de France
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 6/05/09 12:03 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

La plus grande incertitude règne au sujet de qui interprétera, live ou enregistré, le Bro Gozh ma Zadoù au Stade de France samedi prochain pour la finale de la coupe de France de football.

Alan Stivell ne semble plus être retenu officiellement mais y croit toujours. Le responsable du bagad de Cesson-Sévigné aurait déclaré qu'il préférait sonner Tri Martolod en accompagnement d'Alan Stivell, et que "le Bro Gozh n'était pas au répertoire de son bagad". Beaucoup font remarquer que qui chantera quoi et quand n'est pas si important puisque que la foule a le droit de chanter ce qu'elle veut. Avant, pendant et après le match.

La seule chose interdite par la loi, est de siffler la Marseillaise. À ce sujet, et sans doute pour ne pas se retrouver dans la situation embarrassante d'un certain match Bastia-Lorient du 12 mai 2002, ni le président de la République, ni le Premier ministre n'assisteront au match.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 4656 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 21 commentaires
Renée Mazé
2010-08-31 23:27:40
C'est le cas de le dire que les Bretons ont les deux pieds dans le même sabot, je regrette.
Choisir des bagadoù sans s'assurer tout de suite qu'ils connaissent le Bro Gozh, on perd une semaine ...
Que cet air ne soit pas au répertoire de TOUS les bagadoù, c'est lamentable...
Qu'une chorale n'ait pas été choisie, d'emblée, pour faire pendant aux chorales galloises lors de leur matchs, est regrettable car elles ont toutes le Bro Gozh à leur répertoire, mais qui le sait au Conseil de la région ??
Ce n'est plus la Breizh Touch ! Il n'y a pas que les bagadoù en Bretagne pour la musique !
Qu'enfin la "permission protocolaire" ait été donnée pour 19 h 30 juste pendant la pub sur les chaînes publiques, à une heure de la marseillaise, ou presque, est un pied de nez des Français qui doivent se réjouir du fiasco de l'entreprise bretonne.
Espérons que sur place le public saura compenser tous ces dérapages !
Nota : En Angleterre pas un spectacle ne se termine sans le "God Save the Queen". Ne serait-ce pas une habitude à lancer et à prendre en Bretagne ? Tous concerts, spectacles, festoù noz devraient se terminer par un Bro Gozh. Ainsi les gens l'apprendraient... enfin.
(0) 
SALAUN Thierry
2010-08-31 23:27:40
il serait sans doute souhaitable que le bagad de cesson ne fasse pas le déplassement, plutôt que faire étalage de son indigence.
(0) 
Janine Cazes
2010-08-31 23:27:40
Merci aux Bretons , à Alan Stivel d'ouvrir la voie ( et la voix ...) aux prochaines finales occitanes , basques , corses ...En occitanie nous sommes prêts pour le Se Canto ... A suivre
(0) 
David Autret
2010-08-31 23:27:40
Tout d'abord, cette histoire de Bagad qui ne sait pas jouer le Bro Gozh, c'est étrange. Pas assez de temps pour l'apprendre? Je n'y crois pas. Je suis un modeste bassiste et une semaine est plus que suffisant pour apprendre une nouvelle musique. Ce qui serait bien, ça serait que si on est contre, on le dise. Ce n'est pas un crime et quand on dit ce qu'on pense, ça fait avancer le shmilblik. Breton grand enemi du Breton, c'est ma grande conviction. Et les Français qui se régalent... Une chose est sure, c'est qu'Alan Stivell ne nous fera pas perdre la face. Le Bro Gozh est magnifique. Mais quelle lacheté de ce Bagad. C'est ridicule! Je suis curieux de voir comment ça va se passer pendant la Marsellaise. Et je vais dire ce que je pense, le chef d'oeuvre de notre grand Glenmor me secoue bien plus. Je ne me considère ni fanatique, ni violent, mais ce chant chanté par son créateur me foudroie chaque fois que je l'écoute.
(0) 
Bruno Le Gras
2010-08-31 23:27:40
je rejoins les précédents commentaires de Renée et Thierry. De fait, j'ai été choque d'entendre ce matin le responsable du bagad de Cesson avouer son incurie et son ignorance, voire de les revendiquer sur les ondes de France Inter. s'il existait un crime de lèse-Bretagne, le bagad de Cesson en serait coupable mais ont ils donc honte d'être bretons ces jeunes du bagad Cesson qui ignorent et renient leur identité? Nos cousins gallois, eux, entonnent tous leur hymne (le nôtre) a chaque déplacement sportif et le connaissent. La Région ne devrait elle pas promouvoir l'apprentissage de notre hymne a tous ses enfants dans le milieu scolaire ainsi que celui de notre langue autre marqueur de l'identité nationale.la fierté de ses origines n'est pas un nationalisme de mauvais aloi mais bien la revendication de ses différences dans un monde qui tend a nous banaliser,a nous standardiser. la fierté de ses origines est ce que l'on peut offrir a l'Autre en échange de sa différence a lui qu'il nous offre en retour en partage. alors, apprenons si ce n'est déjà fait notre hymne et entonnons le tous ce samedi pour ce match historique. Bevet Breizh!
(0) 
N. Le Bleiz
2010-08-31 23:27:40
Je vous trouve très durs avec le Bagad Cesson. Un Bagad est composé d'un pupitre cornemuses jouant sur une octave de façon continue, et d'un pupitre bombardes jouant sur deux octaves (difficilement) mais surtout pas de façon continue (il faut faire des pauses, l'instrument demande du souffle, c'est physique) Arranger et bien interpréter un Bro Gozh en Bagad demande de la virtuosité ! Pour ma part, je salue ce penn soner qui connaît les limites de son groupe et de sa forme artistique, et qui ne va pas au-delà. Je préfère largement que ça se passe ainsi plutôt que de voir un bagad massacré l'hymne, car il est difficile et aura été appris sur le tas. Malheureusement, on voit beaucoup de bagadoù qui n'ont pas cette conscience artistique et qui vont s'essayer à des répertoires et des arrangements difficiles qui ne sont pas de leur niveau. Résultat : ça klaxonne, c'est horrible et cela donne une image folklo ringarde de la musique bretonne. C'est ce que vous voulez voir au Stade de France ?
(0) 
Bernard Gestin
2010-08-31 23:27:40
Pourquoi ne pas financer l'édition d'un mini CD Mp3 avec un feuillet pour les paroles ? Cet outil serait réparti largement dans tous les clubs sportifs et des "répétitions" festives organisées. Le Conseil régional pourrait prendre cette initiative. Attention : la version enregistrée devrait être facile à répéter, "classique".
B Gestin
(0) 
Christian Demeuré-Vallée
2010-08-31 23:27:40
Puisqu'il apparaît que l'hymne national breton sera joué malgré tout, environ 1h30 avant lancement officiel de la soirée, essayons de créer notre propre "protocole breton" en demandant à ce que les deux équipes finalistes soient bien présentes sur la pelouse au moment du Bro Gozh
(0) 
Le Goarnig Kozh
2010-08-31 23:27:40
Félicitations et totale adhésion aux déclarations de bon sens de Renée Mazé Simple rappel face à l'inacceptable : Les successives prises de position à l'égard du Bro Gozh, seul hymne ayant sa place à la rencontre historique Rennes Guingamp, au stade de France, le 9 mai 2009, sont à la fois scandaleuses et déplacées.
Alann Stivell interdit ou finalement accepté … Nous verrons …
Mais si cet hymne avec ou sans ses paroles est relégué une heure trente avant le match et de ce fait naturellement exclu de la transmission télévisée au bénéfice de la publicité ! Pour ne pas dire totalement off, nous rappelons qu'à Belle-Île- en- Terre, lors d'une rencontre de lutte bretonne Pays de Galles-Bretagne, également scandaleuse, à laquelle j'ai assisté, le Bro Gozh qui s'imposait à tous égards, a été écarté, supprimé, au bénéfice des seuls hymnes anglais et français qui n'avaient rien à faire en telle circonstance.
Une partie de l"assistance s'est assise pendant toute la dureée de cette prestation pour protester, dont le champion de Bretagne, Patrig Ar Goarnig.
Association des Etats de Bretagne Le Goarnig Kozh
(0) 
Jerome YARDIN
2010-08-31 23:27:40
Face a l'agitation qui monte et aux commentaires injurieux et blessant qui ont été proféré dans les post précédents, je me dois de répondre, en tant que simple membre du bagad Cesson, au procès que vous nous faites, que je trouve tout bonnement démesuré et injustifié
Tout comme vous, je regrette que le bagad ne puissent interpréter le Bro gozh, mais je regrette d'autant plus que certains en profite pour condamner l'intégralité du groupe, du fait des déclarations d'un seul, qui n'ont nullement été concerté, et qui sont très loin, je vous assure, de faire l'unanimité. Seulement voila, hormis ces déclarations maladroites, il y a des décisions qui ont été prises et qui ne dépendent pas de notre ressort. S'il faut condamner quelqu'un ici, il serait plus judicieux, a mon sens, de s'en prendre aux gros poissons tel que le conseil régional, et la FFF, qui, je vous le rappelle, ont conjointement décidé des conditions du déroulement du protocole.
D'autre pars, je voudrais à présent vous rappeler qu'elle est la vocation première d'un bagad, car je suis profondément blessé, par ce que je viens de lire, Nous ne sommes QUE des ambassadeurs de la culture bretonne qui essayons au mieux de faire vivre par la musique, la passion que nous avons pour notre région. Je voudrais de ce fait m'excuser auprès de Monsieur le Gars, qui lui a une identité forte, de ne pas être suffisamment breton à ses yeux ou suffisemment fier de l'être, Puisqu'il parait évident qu'il y a le vrai breton et le faux , dissident, qui ira se prostituer au stade de France … De plus le bagad Cesson n'est qu'une association d'hommes et de femmes composé d'une cinquantaine de musiciens issues d'horizons différents, qui se rencontrent uniquement pour le plaisir de sonner et de véhiculer notre patrimoine musical. Chacun est donc libre ensuite de militer avec plus ou moins de virulence pour la défense et la sauvegarde de notre culture. Il est donc clair que notre démarche doit rester apolitique et qu'il est impropre de pointer notre lâcheté de ne pas s'engager contre tous « ces salopard qu'ils veulent faire passer au second plan notre identité et nos valeurs. » Pour finir je tiens à m'excuser une nouvelle fois auprès de monsieur Salaun « pour notre indigence ». Nous ferons malheureusement le déplacement, vous en déplaise, et nous ferons notre nécessaire pour véhiculer la seule chose que nous savons faire : Sonner avec nos maigres moyens !!
Ainsi je vous laisse le soin de nous insulter une nouvelle fois de renégat, collabos, comme bon vous semble, mais je vous affirme que nous clamerons malgré tout, haut et fort notre identité, notre culture que nous sommes fier de revendiquer de façon pacifiste et apolitique.
Un Gwen ha Ruz
(0) 
Sébastien Guivarch
2010-08-31 23:27:40
Le Bro Gozh 1h30 avant le match.... On est d'accord , c'est une honte tout simplement. Mais franchement fallait ils s'attendre a autre chose ? La FFF n'est surement pas le seul coupable. Moi ça ne m'étonne pas , car je n'attend plus rien de cet état Jacobin qu'est la france. Elle ne comprend pas que la Marseillaise se fasse sifflé , mais refuse de reconnaître les différentes culture de l'héxagone... Bref , laissons les chanter la guerre ...
(0) 
Pauline Barré
2010-08-31 23:27:40
C'est toujours sur ?
Extrait Info O-F :
"La Fédération française de football a fait son choix parmi les différentes interprétations de l'hymne breton, le Bro Gozh ma zadoù.
C'est la version chantée par le groupe de chants de marins Mouez Port-Rhu de Douarnenez (Finistère), qui sera diffusée samedi soir avant la finale de coupe de France opposant Rennes à Guingamp."
(0) 
JY Le Touze
2010-08-31 23:27:40
Je suis quand même un peu surpris de toutes ces réactions pour le moins énervées . Accuser les bagadoù de toutes les fautes du monde me semble particulièrement ridicule.
Positivons et remarquons que toute cette histoire a permis de faire connaître à un tas de gens l'existence du Bro gozh en tant qu'hymne national breton : c'est déjà ça.
Que la FFF le relègue à une place indigne pour un hymne national n'est guère surprenant.
Mais de là à en faire porter la faute sur les bagadoù me semble pour le moins déplacé.
(0) 
herve calloc'h
2010-08-31 23:27:40
bravo et merci,jerome yarin d'avoir répondu,la déclaration du "représentant"de votre bagad à la radio étant insupportable...continuez à défendre la culture bretonne,tout le monde n'en fait pas autant que vous.il y à juste un décalage entre ceux pour qui la bretagne est encore une nation,et ce match est une (mauvaise et rare) occasion pour nous d'essayer de le montrer,et ceux pour qui c'est juste une région attachante.je ne vois là que des bretons,ni vrais,ni faux,qui devraient pouvoir ajuster leurs points de vue dans les urnes,mais la france s'y connait pour empecher tout débat sur le régionalisme.que la marseillaise de samedi soir va etre dure à supporter,elle qui electrisait les volontaires de 1792 pour défendre leurs libertés!
(0) 
Renée Mazé
2010-08-31 23:27:40
Bien sûr que cette focalisation contre un bagad est regrettable. Mais justifiée, vues nos sensibilités bretonnes à fleur de peau (ne devrais-je pas écrire susceptibilités ?).
C'est juste la partie émergée de l'iceberg qui a révélé d'un coup les carences de la BAS.
On n'est plus au temps du festival des cornemuses à Brest et du défilé des 1000 sonneurs aux fêtes de Cornouaille à Kemper.
Les bagadoù sortent de Bretagne maintenant avec grande médiatisation parfois, et en plus d'être musiciens, devraient avoir quelques airs bretons de base classiques à leur répertoire, la preuve... La BAS devrait y veiller pour qu'ils soient de dignes ambassadeurs de la culture bretonne quand nécessaire. De là à leur demander aussi des connaissances en culture générale bretonne, langue et histoire, pourquoi pas ? Une épreuve orale à organiser en marge du concours de Lorient ?
Pour mémoire, au Festival de Cornouaille ceci est exigé des candidates reines depuis pas mal d'années. Elles ne sont plus uniquement de jolis minois sous une coiffe.
(0) 
David Autret
2010-08-31 23:27:40
Deuxième tentative de revenir sur mes propos. Aprés avoir lu le post de N Le Bleiz, j´ai réalisé que j´y êtait allé un peu fort sur le Bagad Cisson-Sevigné. Si c´est vraiment pour un motif artistique qu´ils ne vont pas jouer, je me dois de faire mes excuses aux membres de ce Bagad. La lecture de tous ces commentaires a d´ailleurs considérablement fait avancer mon schmilblik. Mon coté Breton "écorché vif" est intense quand un êvènement me rappelle que je n´ai pas de nation. Quoi qu´il arrive, je suis d´accord avec d´autres sur le fait que le Bro gozh a gagné beaucoup de projection.
(0) 
Jean Jacques QUILLIEN
2010-08-31 23:27:40
Si l'hymne national breton est joué ou chanté 1h30 avant le début du match, la seule solution est que le public le chante spontanément juste avant le début du match, lorsque les deux équipes bretonnes seront sur la pelouse du stade, avant ou après la Marseillaise, à un moment où la retransmission télévisée aura commencé. Il suffit que quelques groupes de spectateurs le chantent, aidés éventuellement pas des porte-voix, et distribuent des photocopies des paroles du bro goz aux autres spectateurs près d'eux qui ne les connaissent pas. Le conseil général de Bretagne va distribuer des milliers de gwen ha du dans le stade. Pourquoi ne pas distribuer aussi le texte de l'hymne national breton aux entrées du stade. La FF ne peux pas empêcher les bretons de chanter leur hymne.
(0) 
Renée Mazé
2010-08-31 23:27:40
Le truc génial serait aussi que les spectateurs aient l'idée de se lever en masse et d'entonner le "O Breizh, ma bro me gar ma bro" du refrain à chaque but marqué ! Souhaitons-leur de marquer beaucoup de buts ! !
(0) 
Yannig Bichon
2010-08-31 23:27:40
Les supporters devraient le chanter tout au long du match, entrecoupé de leurs encouragements pour leur équipe respective. Ils pourraient aussi le faire au moment où les joueurs monteraient dans la tribune présidentielle chercher leur récompense, et surtout le faire gronder au moment où le capitaine de l'équipe gagnante lève le trophée, et lorsqu'il y aurait le tour du terrain. Les occasions ne manquent pas.
Aux Bretons présents au stade de profiter de l'occasion...
(0) 
herve leray
2010-08-31 23:27:40
Beaucoup ici prennent leur militantisme pour la norme en Bretagne ! Revenez sur terre . Personne ou presque ne connait le Bro Gozh en Bretagne, et la Marseillaise a été chantée de façon assez spectaculaire par le public ce soir .
Les supporteurs de foot bretons ne vont pas se transformer en nationalistes bretons.
(0) 
Henri Raoul
2010-08-31 23:27:40
Membre du groupe de chants de marins Mouez Port Rhu de Douarnenez, j'ai contacté la FFF, le mardi 28 avril pour leur proposer l'interprétation du Bro gozh avant la finale, pensant que chant avait toute sa place dans cette enceinte, à l'instar de l'hymne gallois avant le God save the Queen. Disposant d'une maquette de CD enregistrée par le groupe en 2004, celle-ci a été retenue, le jeudi 07 mai. Le groupe www.groupemouez.free.fr vient d'enregistrer un single avec l'interprétation du SDF, disponible le 13 juin.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.