Le bilan de la fête des Brodeuses de Pont-l'Abbé

-- Cultures --

Compte rendu
Par Eric An Eost

Publié le 31/10/14 11:06 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

L'association fête des Brodeuses qui succède au comité du même nom tenait son assemblée générale vendredi soir dans la salle d'honneur de la mairie de Pont-L'Abbé. En l'absence du maire, ses adjoints Anne TINCQ et Bernard LE FLOC'H ,président du service public administratif culturel accueillaient l'assemblée.

Dans son introduction, avant les remerciements d'usage, Bernard LE FLOC'H soulignait « la fête des Brodeuses est le premier grand rendez-vous de l'été culturel breton ; sa pérennité, nous la devons à mon sens à ses valeurs principales, sa formule immuable du dimanche est un atout, sa convivialité alliée à son site exceptionnel, sa capacité à écouter les groupes ainsi que son caractère populaire et familial... »

Dans son rapport moral qu'il présente sans doute pour la dernière fois, le président MOURRAIN retraçait les points forts de cette semaine de fêtes. Il détaillait chaque événement se réjouissant que cette 60ème édition de la fête des Brodeuses ait été une grande réussite. « La nouveauté d'un chapiteau sur la place des Carmes a contribué à rapprocher la fête du centre ville donnant à cette édition une ambiance de festival... Les absents ont eu tort ! Le cyber fest-noz a lui aussi conquis son public.»

Le trésorier Guy FAOU annonçait en dépenses 222.583 euros sur un total de recettes de 219.016 euros, soit un résultat de – 3.567 euros.

En conclusion le président Gérard MOURRAIN annonçait que la 61ème édition se tiendra du

10 au 13 juillet 2015.

mailbox imprimer

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 8 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.