photo 1
photo 2
photo 3
photo 4
photo 5

Le parc de sculptures en devenir, sur l'épicentre de la bataille de Saint-Aubin du Cormier, a été démarré en 2003 dans sa pose de menhirs, dont trois lignes frontales définissent les positions de l'armée bretonne et alliée avant l'engagement de cette funeste bataille du 28 juillet 1488, qui allait entraîner la perte d'indépendance de notre pays, la Bretagne.

Toutes les pierres prévues n'ont pas encore été acheminées et placées sur ce lieu chargé d'histoire bretonne, mais déjà l'une d'entre elles vient d'être sculptée par le sculpteur basque Michel Amade ! Venu en résidence sur ce site à Saint-Aubin du Cormier, sur l'invitation de l'association MAB, Musée Archipel Breton, il a d'abord visité le lieu, regardé les pierres longuement, senti ce lieu d'histoire bretonne et européenne où de nombreux basques et gascons sont venus se battre et mourir pour les libertés bretonnes…

Il a enfin choisi une pierre, dans le cromlec'h au nord du terrain de Koad sav Pell, et en fonction de sa forme et de sa matière, de sa texture et de ses différentes tonalités, une idée lui est venue qu'il a dessinée, puis gravée en bas relief… Il a obtenu ainsi une sculpture-gravure onirique tout en finesse et suggestion, qui respecte la pierre, son volume et ses textures. On y voit différents personnages, astres, outils, dans une danse poétique faussement naïve, qui n'est pas sans rappeler les anciennes cultures qui nous ont précédées…

Michel Amade est né en 1962 en Navarre et a débuté la sculpture sur bois et sur pierre en 1996. En parallèle depuis les années 80, il s'intéresse aux traditions basques, aux vieux outils forgés des métiers disparus, et a collecté un véritable fond de musée populaire basque visible en son domicile d'Isturitz, dans la maison «Xanxotea» situé au centre du village, en B.Navarre (64 Pyrénées Atlantiques). Son musée ethnographique rassemble plus de 5000 pièces constituant à ce jour des collections allant de la préhistoire à nos jours, dans les domaines de l'archéologie, de l'outil, du mobilier, de l'art, avec un fond de documentation.

Voir le site : (voir le site)

Michel Amade, passionné et généreux, curieux et attentif, érudit en sa matière basque qu'il connaît dans tous ses aspects, (à commencer par sa langue si ancienne qu'elle explique beaucoup de choses dans son étymologie antérieure aux langues indo-européennes modernes), nous a fait l'honneur d'être le premier sculpteur à intervenir sur les menhirs de Koad Sav Pell.

Nous espérons qu'il soit l'initiateur d'une longue série de sculpteurs de toutes nations, dont au moins celles qui étaient présentes à la bataille de Saint-Aubin du Cormier. Petit à petit, chacun d'entre eux, comme Michel, nous donnera à voir une part des mondes merveilleux qui vivent en eux, en nous aussi spectateurs, comme dans les pierres en miroirs complices…

Pour MAB, le 7 octobre 2012,

Jean-Loup LE CUFF

Note :

Voir également l'article (voir notre article)

Et pour ceux qui ont Facebook, voici un lien sur les photos du week-end « Les Premiers Feux d'Automne », où Michel a achevé sa sculpture devant le public, en compagnie d'autres artistes, peintres, céramistes, musiciens…

(voir le site)

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1055 lectures.
mailbox imprimer

En 2000-2001, notre collectif de défense s'est opposé avec succès au projet profanateur de site départemental d'enfouissement d'ordures ménagères sur la partie nord / nord-est du champ de l'importante bataille européenne et franco-bretonne de 1488, qui entraîna la perte d'indépendance de la Bretagne. Là reposent environ 8.000 hommes de dix nationalités différentes, Anglais, Germains, Français, Flamands, Suisses, Espagnols, Basques, Napolitains, Gascons et de nombreux Bretons…. Cette affaire a mis en lumière méconnaissance et irrespect pour l'Histoire Bretonne, qui n'est toujours pas enseignée dans les écoles des cinq départements de Bretagne.
Aujourd'hui, en pleine construction européenne, et avant que ne repoussent les ronces de l'oubli sur notre histoire plus que millénaire, nous voudri

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 8 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.