Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Le 7 septembre, empêchons ensemble une régression sociale historique
Le 7 septembre, jour du début de l'examen du projet de réforme des retraites au Parlement, l'UDB appelle à montrer que nous ne voulons pas de ce projet de réforme injuste et inacceptable du Gouvernement Sarkozy
Mona Bras pour UDB le 26/08/10 18:03

Pour stopper la démolition organisée du modèle social français, la mobilisation de tous est nécessaire, jeunes et anciens, actifs, chômeurs ou retraités, du public et du privé, car tous sont concernés !

Le 7 septembre, jour du début de l'examen du projet de réforme des retraites au Parlement, l'UDB appelle à montrer que nous ne voulons pas de ce projet de réforme injuste et inacceptable du Gouvernement Sarkozy.

Les fortes mobilisations des manifestations du 24 juin démontraient déjà le refus du report brutal des âges légaux de départ à la retraite à 62 et 67 ans qui pénalise particulièrement les salariés ayant commencé à travailler jeunes et ceux ayant eu des carrières accidentées et incomplètes.

Nous redisons notre refus d'une réforme qui n'apporte pas de réponse sur la pénibilité du travail, qui aggrave les inégalités hommes-femmes, qui n'apporte pas la réponse de justice et d'équité à la répartition injuste des richesses produites par le travail, répartition qui profite au capital, à la finance, aux actionnaires et aux spéculateurs.

Avec l'ensemble des forces progressistes, l'UDB appelle à la mobilisation de l'ensemble des salariés le 7 septembre et soutient les syndicats dans leur juste et difficile combat pour la justice sociale.

Avec l'UDB, retraités : oui, maltraités : non.

Pour l'Union démocratique bretonne,

La porte-parole Mona Bras

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1291 lectures.
Vos 2 commentaires
guillaume lafarie Le Lundi 6 septembre 2010 17:40

Je suis agacé par ces militants breton qui stigmatisent le pouvoir français d'un côté, le jugeant trop centralisateur, trop archaïque, et qui de l'autre sont les plus grands défenseurs de son modèle social. Vous n'êtes en faite que des conservateurs. On vous proposerait d'échanger votre modèle "à la fançaise" contre celui du Pays de Galles vous n'en voudriez pas. Les socialistes nous disent qu'ils vont prendre aux riches pour donner aux pauvres, alors qu'ils prennent à ceux qui bossent et qui gagnent pas grand-chose, pour donner à ceux qui ne font rien et qui touchent les aides sociales. Qui est-ce que l'on va voir encore dans les manifestations ? Les profs. C'est normale, au niverau des retraites, il n'y a pas plus privilégié : une fois à la retraite ils touchent leur ancien salaire en intégralité ! Ils ne veulent pas que ça change. Moi je vais cotiser pour leur payer leur retraite en or alors que la mienne de retraite, je ne la verrai peut-être jamais. Dans les pays anglo-saxons on a moins d'aides sociales, mais on trouve plus facilement du boulot, on donne leur chance aux jeunes et aux gens motivés, et on est obligé de travailler si l'on veut gagner de l'argent.
(0) 

Michel FRANÇOIS Le Jeudi 9 septembre 2010 08:54
Entre 40000 et 80000 profs dans la rue à Nantes hier ? Les profs touchent à la retraite l'équivalent de leur traitement d'activité ? En voilà des nouvelles ! Et les autres sont à l'avenant. Les Américains les moins riches ont voté Obama pour avoir un début de sécurité sociale, et ce sont les sociétés d'assurances qui se sont battues contre. On se demande pourquoi. Restons sérieux.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons