Le 25e anniversaire du jumelage Lannion-Caerphilly célébré au Pays de Galles

-- International --

Dépêche
Par Hubert Chémereau

Publié le 6/08/16 16:25 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Du 22 au 27 juillet, le Comité de jumelage Lannion-Caerphilly/Ploubezre-Llanbradach a organisé un voyage « famille » qui a permis à 44 personnes de Lannion/Ploubezre et des environs de retrouver leurs cousins gallois. Ce séjour a été l’occasion de célébrer le 25e anniversaire du jumelage entre Lannion et Caerphilly (au Nord de Cardiff) et pour certains, de retrouver des amis de longue date.

Le lendemain de son arrivée à Caerphilly, la délégation bretonne a été officiellement reçue au Twyn Community Center en présence du Maire de Caerphilly, du Comité Gallois et des familles d’accueil. Cette petite cérémonie a donné lieu à un échange de cadeaux et à l’inauguration d’une plaque commémorative posée sur un bâtiment voisin par Phil Bevan, élu municipal et de comté et ancien maire, et Jean-Jacques Monnier, l'historien breton de Lannion. Le Gallois et le Breton ont été parmi les initiateurs à l’origine des pourparlers entre les deux villes dès 1989 et mobilisés dans cette coopération depuis.

Cette première journée s’est poursuivie avec la visite de la petite ville d’Abergavenny, située au pied du parc national des « Brecon Beacons », avec son château, son musée chargé d’histoire, ses rues piétonnes animées.

Le dimanche a vu le traditionnel tournoi de boules pour la remise en jeu du trophée et un temps d’amitié et de découverte avec les familles d’accueil.

Le lundi était certainement la journée la plus chargée avec tout d’abord la découverte d’un parc à Comeston qui comprenait la visite d’un village médiéval et une randonnée autour d’un lac. Le président du comité, Alain Rahyer, détaille : « l’après-midi, ce fut « la visite surprise du Royal Mint », secret bien gardé jusqu'au bout par les hôtes gallois. En effet, cette usine, récemment ouverte au public, appartient au Trésor britannique et fabrique les pièces de monnaie du Royaume Uni et de bien d’autres pays du monde, par exemple les euros irlandais ! Elle fournit 900 emplois situés dans le sud de la Rhondda Valley, à l’Ouest de Cardiff ».

La dernière journée, celle du mardi, préparée par le Comité breton, avait pour but de faire connaître plusieurs cités historiques du Somerset sur le chemin du retour vers Plymouth, notamment Wells et sa magnifique cathédrale et Glastonbury et son abbaye, cité qui accumule les étrangetés, célèbre pour ses références à la légende arthurienne.

Les soirées du samedi et du lundi ont été organisées respectivement par les deux cités jumelées au Llanbradach Community Centre puis au château de Caerphilly, exceptionnellement pavoisé du drapeau breton quatre jours et non plus du seul dragon rouge. La place centrale était également pavoisée de deux Gwenn ha du. Toutes les villes bretonnes ne font pas de tels efforts !

L’échange a allié divertissement et découverte culturelle. La première a permis au groupe de Bretons de découvrir et de s’initier à des danses traditionnelles galloises autour d’un buffet. La seconde, dans le cadre solennel de la grande salle de réception du château, a donné lieu à un dîner de gala avec un concert de la célèbre chorale masculine de l’Aber Valley, qui avait marqué le jumelage à Lannion en 1991 et qui vient d’enchanter par deux fois le festival interceltique de Lorient.

Ces soirées du 25e anniversaire ont permis aux 120 convives un partage de culture et d’amitié dans une ambiance fraternelle et pleine de convivialité.

Comme le rappelle Jean-Jacques Monnier : « Le Brexit n’est pas une bonne nouvelle pour tous ceux qui ont œuvré au rapprochement entre Gallois et Bretons et entre les peuples en général ».

Début octobre, les participants bretons à ce voyage se retrouveront pour échanger leurs impressions et leurs réflexions. À l’été 2017, ce sera au tour des Gallois de rendre visite aux Trégorrois. Des échanges associatifs inédits ont été envisagés ainsi que la pérennité de tous les échanges en cours. 25 ans d’un jumelage au service de la population et des associations…

Voir aussi :

mailbox imprimer
Hubert Chémereau est correspondant de l'ABP à Saint-Nazaire. Il est historien et auteur d'articles dans ArMen, Chasse Marée, Place Publique (édition de Nantes).

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 1 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.