Le 25 mai dernier Bretagne Réunie s’est entretenue avec monsieur Grosvalet président du Conseil général de Loire-Atlantique

-- La réunification --

Communiqué de presse de Bretagne Réunie
Porte-parole: yc difusion communiqués

Publié le 1/06/12 11:47 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le président du GC 44 se réjouit du changement de gouvernement et compte sur ce dernier pour qu'il mette à l'ordre du jour une véritable loi de décentralisation qui permettrait aux régions d'acquérir beaucoup plus de prérogatives et de moyens mais, considère que le redécoupage des « frontières » régionales est de l'initiative du gouvernement tout en reconnaissant que nos régions sont trop petites.

26185_1.jpgMembre de la plateforme de l'Agence des Droits Fondamentaux de l'Union Européenne


Le président Grosvalet reconnaît la Bretagne historique et les avantages du Label « Bretagne » et est déterminé à faire valoir ces particularités et à les défendre (notamment vis-à-vis des Marches de Bretagne ou de tentatives d'extension du Val de Loire).

En ce qui concerne la réunification, le président Grosvalet s'interroge sur les avantages qu'apporterait la réunification considérant que les commissions mixtes, les relations transversales naturelles ou du fait d'associations et organisations avec la région « Bretagne » sont déjà existantes.

Si toutefois les limites territoriales devaient être revues, pour lui, celles-ci n'ont pas à tenir compte de données historiques et culturelles mais d'une multitude d'autres facteurs. Le président du CG 44 estime que cette « question » est du ressort du Gouvernement.

Bretagne Réunie a insisté pour que les élus socialistes prennent en considération les facteurs humains dans ce type de reconstruction administrative.

Bretagne Réunie estime de ce fait, que tout manquement vis à vis de nos concitoyens mettrait à mal les principes démocratiques du fait des très nombreux sondages positifs à l'égard de la réunification, des nombreux vœux municipaux, de la charte des 4.000 élus, des vœux des Conseils généraux du 44 et du 56 et de celui de la région Bretagne.

Bretagne Réunie a aussi souligné le décalage entre le souhait de la population et le conservatisme voire le jacobinisme de certains responsables institutionnels.

A la question posée par Bretagne Réunie, le président du CG a répondu qu'il ne souhaitait pas s'impliquer directement dans la mobilisation des conseillers municipaux socialistes (contrairement au président du CG 56, François Goulard) afin que ceux-ci engagent, au sein de leur conseil, un débat préliminaire au vote d'un vœu en faveur de la réunification.

Il ne s'impliquera pas non plus pour l'émergence de vœux des Conseils généraux du 22, 29 et 35 dont les présidences sont assurées par ses amis politiques laissant chacun libre de son choix.


22 régions 21 sont présidées par le parti socialiste

Bretagne Réunie - Breizh Unvan

BP 49032 44090 Nantes Cedex 1

www.bretagne-reunie.org

contact [at] bretagne-reunie.org

06 82 67 19 46

Voir aussi :

mailbox imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1

Vos commentaires :

Ronan Kerguelen
Vendredi 1 juin 2012

Finalement, il ne s'implique sur rien lol

Ar Vran
Vendredi 1 juin 2012

Résultat des courses : encore un hypocrite qui trouvera n\'importe quel prétexte pour ne pas bouger et surtout ne pas faire de l\'ombre à ces camarades socialistes présidents de régions, présidents de CG et autres bureaucrates fonctionnaires siègeant dans des commissions gracement payés par nos impôts.

Et les politiques continuent de se fiche de nos g.... jusqu\'à quand ils se réveilleront il sera trop tard!

Pierre CAMARET
Samedi 2 juin 2012

Les "politiciens sans c..... ( censure)"genre Mr GROSVALET sont des gens fantastiques : ils peuvent s'exprimer des heures sans rien dire/promettre et trouver au cours d'une phrase, des mots qui font plaisir a leurs opposants... en fait il n'est pas contre la reunification , biensur que non, mais ce n'est pas de sa prerogative. La Bretagne historique a toute sa valeur . Tout cela est reconfortant n'est ce pas.Je vais passer un bon Dimanche

Michel Prigent
Samedi 2 juin 2012

Je sens Pierre Camaret, esprit scientifique, rationnel, pragmatique, formé à l'obligation de résultat en train de bouillir devant la lâcheté et le verbiage stérile propre aux professionnels de la politique.

Je suis comme lui, et si, à contre-coeur et contre nature, je me mèle de politique, c'est poussé par une indignation citoyenne.

La (non) réponse de Grosvalet, le bien-nommé, illustre le constat de Talleyrand disant:

"Au début, je croyais que la politique servait à résoudre les problèmes, je me suis aperçu qu'elle servait surtout à les faire durer".

Pierre CAMARET
Dimanche 3 juin 2012

Et au fait .

Quels sont les resultats de la manifestation Reunification du 2 Juin a Nantes . Je n'ai vu un communique de presse nulle part .

Ar Vran
Lundi 4 juin 2012

Petite réflexion qui me vient à l\'esprit

Connaissant l\'esprit de fierté qui subsiste encore dans la population bretonne, ne serait-il pas plus intéressant au lieu de quémander comme fait l\'emsav pour quelque chose bouge enfin en Bretagne de ne pas avoir peur de traiter les Bretons qui croient dur comme fer que la Bretagne n\'est qu\'une région à 4 départements de \"couards\" ou de \"soumis\". Je vous garantie que cela les fait réfléchir (je l\'ai déjà testé) et ils n\'aiment pas et pire vous répondent de suite (contre toute attente) \" mais alors que faut-il faire pour que cette réunification se réalise ?\"

Pour que cela bouge, il faut créer un rapport de force et alors on verra tous ces politiciens professionnels dire la main sur le coeur qu\'ils sont pour la réunification.

Ce rapport de force ne viendra que si la population bretonne en est convaincue. Mais pour cela, il ne faut pas avoir peur de prendre son bâton de pèlerin et faire prendre conscience à la population bretonne en la désignant nommément qu\'elle est aussi responsable de son propre sort, parce qu\'elle ne s\'est jamais opposée aux décisions de la France la concernant ou pire à toujours choisi des bretons valets de la France pour la représenter à Paris.

eugène Le Tollec
Mardi 5 juin 2012

Ar Vran,,en bretagne,il y a 36 vérités,chacun a sa vérité,ils y sont attachés \"dur comme fer\",deuxième point,ce peuple est tellement versatile qu\'il se soumet à n\'importe quelle philosophien\'importe quel parti. Ce peuplea été imprégné devaleur qui l\'on détruit,il est en état de perpétuelle soumission à une dominance,il n\'est plus lui-même car trop malaxé par les circonstances.

Sera-t-il toujours une terre de réserve? telle que voulue depuis la Révolution et surtout la République!

Ne pourra-t-elle ,jamais revenir dans son état de naissance \"être Bretonne\" et que Bretonne.

En 1793,elle s\'est donné à la révolution ,elle en fût outragée et son insoumission fût éradiquée..jusqu\'en 1941 et après,elle n\'a pas voulu rentrer dans le moule d\'unicité,elle sera puni.

Monsieur,nos élites bretonnes n\'ont rien de breton,il faut arrêter de vouloir parler breton,arrêter de se pencher sur l\'agonisant tel un prête récitant quelques serments(ceci depuis le club \"breton de paris\".

Je ne leur demande que d\'être dans un état intellectuel,celui d\'être breton avant d\'être français,idem pour la décision économique bretonne.

Cette nation a son sort entre ses mains,elle ne bougera pas car trop chloroformée,anéantie,soumise à Paris.

Elle rentre \"au forcep\" dans la matrice républicaine.

Que nous reste-il,le fédéralisme,après une réunification.

Rappelons nous,nous mettons \"au pouvoir\" des gens qui nous ressemblent!

a galon

Pierre CAMARET
Mardi 5 juin 2012

Helas,Eugene Le TOLLEC a entierement raison >

Léon-Paul Creton
Mardi 5 juin 2012

Non, eugène Le Tollec l\'on ne \"rentre pas\" au \"forceps\" dans une matrice! On en \"sort\"! Vous imaginez bien de laquelle ils veulent faire sortir de force les Bretons!

Dans la matrice que vous appelez \"républicaine\", il s\'agit \"d\'emboutissage\". Changez la \"matrice\" et vous aurez un autre produit, celui que représente la \"coqcotte\" minute, ne représente pas vraiment un \"aboutissement\" ultime , je suppose...

\"... il faut arrêter de vouloir parler breton,arrêter de se pencher sur l\'agonisant tel un prête récitant quelques serments(ceci depuis le club «breton de paris». \"

Diriez-vous que c\'est dans cette \"usine parisienne\" que l\'on trouve ce qu\'il y a de plus aboutit en emboutissage de Bretons?

Ar Vran
Mardi 5 juin 2012

@Eugene Le Tollec

Même si j'ai un peu de mal à comprendre le cheminement de votre pensée, je ne pense pas que ce que j'ai écrit soit en contradiction avec ce que vous écrivez. C'est justement en bougeant les f.. des Bretons que cela peut changer et leur faire comprendre que s'ils sont si mal considérés, cela est d'abord de leur faute. Cela n'a rien à voir avec le fait de parler breton, c'est une question de fierté.

Si à l'avenir, ils continuent de se complaire dans cette servitude, tant mieux pour eux mais cela aura été dit. Quant à moi-même, je ne cesserai comme mon surnom l'indique de leur rappeler...

eugène Le Tollec
Mardi 5 juin 2012

@ L.P Créton

Soit j\'ai fait exprès d\'employer le terme \"forceps\" qui extirpe une vie d\'un milieu ,d\'une sphère de vie pour le \"jeter\" dans un milieu hostile et inconnu.

La matrice républicaine,nous a été imposée,soit,mais les credos étaient déviés,les \"emboutissages\" pour l\'âme d\'un peuple trop destructurants,les élites révolutionnaires ont voulu l\'unité ,un seul mole ,un seul schéma d\'individu,une seule union,un seul symbôle,une seule identité( mais qu\'est ce que l\'identité française,ce n\'est que la somme des identités premières ayant formé cette nation,il n\'y aurait jamais eu de France,s\'il n\'y avait pas eu des provinces et desracines multiples( bretons,occitans,basques,normands,alsaciens,etc).

La France avant d\'être une somme sans âme de régions a été et est toujours une somme de provincesdétruites par fait d\'histoire et de centralisme.

La France s\'est faite tranquillementpar hégémonie successive du concept de royauté.

Pour moi ,la révolution a tout cssédans le schéma de devenir de ce peuple de France;Nous sommes dans les derniers soubresauts de l\'obsolescence rvolutionnaire,la matrice républicaine doit être retravaillée.Ce p$ays doit retrouver son élan (apporté par les qualités premières de ses peuples).

La révolution n\'a pas osé détruire une Bretagne historique.

A-t-elle voulu garder ce peuple breton en \"matrice de réserve\".

Pour moi l\'état d\'être breton est une évidence de vie,de ma sphère de vie,je sors du ventre de la Bretagne,la France n\'a été et n\'est qu\'une nourrice (sa mamelle devient de plus en plus stérile),elle se refuse à donner leur liberté à ses enfants les plus fidèles (insoumis mais fidèles).

La reconnaissance des peuples doit être une des plus grandes vertus d\'un état, les peuples sont adultes(qui peut mieux que soi même se gérer).

Le centralisme est entrain de mourir,les girondins ont été sacrifiés ,mais ils sont là en attente de la mort jacobine!

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 6 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.