L’aventurier Guirec boucle une double transatlantique à la rame ébouriffante !

-- Mer --

Reportage de Région Bretagne
Porte-parole:

Publié le 1/10/21 22:31 -- mis à jour le 02/10/21 08:03

Le jeune navigateur aventurier breton Guirec Soudée a fait une entrée triomphale ce vendredi dans le port de Brest à bord de son rameur monotype et le Gwen ha du hissé haut. Il l’a rêvé, il l’a fait : après sa traversée d’Est en Ouest jusqu’aux Antilles, il vient de réussir un retour d’Ouest en Est bien plus ardu par l’Atlantique Nord à la rame, en solitaire et sans aucune assistance. Un défi à la force des bras et d’une volonté de fer pour se dépasser au contact de l’océan et inviter chacun·e à être acteur du changement !

  • 8 m

    C’est la longueur du rameur aviron monotype de Guirec

  • 107

    jours de voyage en mer au retour et 74 à l’aller.

  • 1 million

    de coups de rames pour traverser l’Atlantique, en ramant 10 h par jour.

Après son tour du monde époustouflant avec sa poule Monique, Guirec Soudée avait décidé de repartir, sans Monique. Son nouveau défi : une double traversée de l’Atlantique à la rame, en solitaire et sans aucune assistance ! En décembre 2020, le jeune aventurier de Plougrescant a quitté son port d’attache de Bretagne Nord: la petite île d’Yvinec dont son bateau porte le nom, où il vit de sa pêche et cultive son jardin. Direction l’île del Hierro aux Canaries : le point de départ de sa traversée aller, d’Est en Ouest. Une aventure humaine de 74 jour de mer au bout de laquelle il a atteint Saint-Barthelemy aux Antilles, en ramant 10 heures par jour, équipé des outils de navigation aujourd’hui basiques (radio, GPS et téléphone satellite) : Cette épreuve physique et mentale, il rêvait de s’y confronter….

Une traversée retour corsée par l’Atlantique Nord

Mais ce n’était que la première partie de l’aventure… Guirec est reparti le 15 juin 2021 de Cap Cod sur la côte Est des Etats-Unis, avec l’objectif de rallier Brest par l’Atlantique Nord. Il lui a fallu toute sa ténacité pour réussir cette rude traversée retour d’Ouest en Est en 107 jours de mer et une succession de tempêtes dont une première tempête tropicale qui l’a privé de ses moyens de communication depuis début juillet. Quarante-et-un an après Gérard d’Aboville, il a relevé à nouveau le défi et fait vibrer toute la Bretagne et bien au-delà. Une aventure pour se surpasser mais aussi, à travers elle, faire passer son message : nous pouvons tous être acteurs du changement et d’une transition respectueuse des ressources de la planète.

Mon objectif : motiver les gens à tout mettre en œuvre pour aller au bout de leurs projets dans le respect de la Terre et des océans.Guirec Soudée

La traversée retour de Guirec from Région Bretagne on Vimeo.

Je souhaite obtenir la transcription du média ci-dessus Faire une demande

Site web guirecsoudee.comLe carnet de bord de Guirec pour revivre sa traversée Le récit complet de son aventure par France 3 BretagneFacebook @GuirecSoudeeAventurier Instagram guirecsoudeeadventure

En images

Guirec hissant le Gwen ha du

Gros plan sur le vavigateur aventurier Guirec à bord de son rameur

Le navitageur aventurier Guirec vu de haut sur son rameur

Guirec à bord de son rameur monotype

Première défi : une traversée de l’Atlantique en solitaire à 21 ans

L’intrépide Guirec est âgé de 21 ans seulement quand il entame sa première traversée de l’Atlantique en solitaire sans assistance, avec sa poule rousse Monique, à bord d’un petit voilier en acier acheté avec des économies durement épargnées en Australie, à la pêche au grand large. C’est le début d’un tour du monde d’un pôle à l’autre, qui durera cinq ans : 426 jours de navigation dont 130 en autarcie dans les îles arctiques du Groënland. A 28 ans, il vient de relever un nouveau défi avec une consommation minimale pour vivre, et toujours le même leitmotiv : apprendre au contact de la nature sauvage et des éléments à se dépasser et à respecter la nature et les ressources qu’elle nous offre

Notre soutien aux nouveaux explorateurs

Tara, Under the pole, Energy observer, Elemen’Terre et la nouvelle aventure de Guirec Soudée : cinq odyssées marines du XXIe siècle pour la planète. Qu’elles soient scientifiques, technologiques ou humaines, ces expéditions ont au moins deux points communs : elles étudient ou observent les effets du changement climatique sur la planète en explorant les océans et cherchent à sensibiliser un large public à leur préservation. Nous sommes partenaires de ces nouveaux explorateurs ! C’est l’une des multiples façons dont la Bretagne engage son territoire dans la transition.

Ce communiqué est paru sur Région Bretagne région

Voir aussi :
tags : Région Bretagne,,
mailbox imprimer
logo
La région administrative Bretagne.
Administration régionale
Site Patton
283 avenue du général Patton, CS 21101,
35711 Rennes cedex 7
Tél. : 02 99 27 10 10 - Fax : 02 99 27 11 11 Service Presse de la Région Bretagne
T. 02 99 27 13 54, F. 02 99 27 13 34,
courriel : presse@region-bretagne.fr
Vos 1 commentaires
jakez Lhéritier de St Nazer de Bretagne
Lundi 4 octobre 2021

Bel exploit avec le Gwen ha du, et j'espère qu'il va s'impliquer dans tous les domaines de la vie Bretonne
Une course du tour de Bretagne ,des ports Bretons pourrait aussi être organisée en 2022 ?
Qu'en penserait il ,ainsi que les organisations bretonnes ?
En y ajoutant les autres sports nautiques de Cancale à Pornic cela donnerait une audience internationale
Bretagne Réunie pourrait envisager d'apporter son soutien à ce jeune breton.

ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.