Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Les représentants de la FLAREP avec le conseiller et le directeur adjoint de la Ministre de l’Éducation.
Les représentants de la FLAREP avec le conseiller et le directeur adjoint de la Ministre de l’Éducation.
- Communiqué de presse -
Langues régionales et réforme du collège
Mercredi 27 mai, div yezh Breizh représentée par David Redouté, prenait part à la délégation de la FLAREP, Fédération pour les langues régionales dans l'enseignement public, pour rencontrer le conseiller
David Redouté pour Div Yezh le 1/06/15 12:28

Mercredi 27 mai, div yezh Breizh représentée par David Redouté, prenait part à la délégation de la FLAREP, Fédération pour les langues régionales dans l'enseignement public, pour rencontrer le conseiller et le directeur adjoint de la Ministre de l'Éducation. Voici le communiqué de presse de la FLAREP suite à cette rencontre:

Le Ministère donne des assurances sur les langues régionales et annonce une circulaire qui explicitera horaires et moyens

La FLAREP, Fédération pour les langues régionales dans l'enseignement public communique : La FLAREP qui a répondu à l'invitation du Ministère de l'Éducation Nationale mercredi 27 mai dans le cadre de la concertation sur la réforme du collège, a reçu l'assurance que les enseignements bilingues en langue régionale et les enseignements optionnels de langue régionale n'auraient pas à souffrir de la réforme. Le conseiller de la Ministre, Olivier Noblecourt, et le directeur adjoint du cabinet, M. Lejeune, ont même indiqué devant une représentation de parlementaires (Paul Molac, Colette Langlade et Maryvonne Blondin) que la réforme aurait pour effet de conforter l'existant en la matière et de consolider les moyens dédiés aux langues régionales. Les enseignements pratiques interdisciplinaires doivent même permettre d'élargir à tous les élèves la sensibilisation aux cultures régionales dans les académies concernées.

La FLAREP s'est inquiétée du flou de l'arrêté du 19 mai qui ne mentionne les langues régionales que de manière accessoire et évasive. La Fédération, forte de plus de 30 ans d'expérience sur le terrain, a souligné toutes les conséquences négatives pour les langues régionales de l'absence de textes et de non--‐dits. Basques, Bretons, Catalans, Flamands et Occitans se sont montrés perplexes devant le manque de clarté de l'arrêté qui semble mettre en concurrence les horaires et les moyens entre les langues régionales et les autres disciplines et enseignements.

Les représentants du Ministère ont annoncé lors de cette audience qu'une circulaire sera publiée prochainement qui précisera les termes dans lesquels les langues régionales prendront toute leur place dans la réforme. Il a été indiqué que les dispositifs concernant le bilinguisme seront reconduits et les textes règlementaires confirmés. Quant aux moyens nécessaires, M. Lejeune a assuré que les dotations dédiées aux langues régionales seront affectées aux académies concernées en sus des financements ordinaires et interdisciplinaires. De même un correctif sera apporté pour qu'il n'y ait pas d'équivoque : quand il est question de langues vivantes, la rédaction indiquera qu'elles peuvent être « étrangères ou régionales ». Ainsi les élèves bilingues ou initiés aux langues régionales du primaire pourront-ils poursuivre leurs enseignements dès la 6ème et jusqu'à la 3ème. En outre la FLAREP a réitéré sa demande de voir le flamand et le franco-provençal intégrer la liste des langues régionales évaluées au brevet et au baccalauréat, comme l'ont été en leur temps toutes les autres langues. La FLAREP, dans les semaines à venir, sera attentive aux précisions apportées et ne manquera pas de relayer auprès des enseignants et des familles inquiets les conséquences réelles de la réforme du collège. Informations, précisions et contacts avec les représentants de toutes langues régionales sur le site www.flarep.com.

logo
Association de parents d'élèves pour l'enseignement du breton à l'école publique - secteur de la Cocopaq.
Voir tous les articles de Div Yezh
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 3 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons