Langue, culture, identité, les positions de Thierry Burlot (LREM, UDI, Modem )

-- Langues de Bretagne --

Annonce de BREZHOWEB
Porte-parole: Florent Grouin

Publié le 26/05/21 14:15 -- mis à jour le 26/05/21 14:15
Thierry Burlot - Régionales 2021 en Bretagne (Langue, culture, identité) :
(593 vues)
52591_1.jpg
Thierry Burlot, tête de liste Nous la Bretagne (LREM, UDI, Modem...) sur Brezhoweb

Dans le cadre des élections régionales 2021 en Bretagne, Brezhoweb a invité toutes les têtes de liste à venir répondre en français aux questions de Lionel Buannic sur le thème Langue bretonne, culture et identité.

Sixième de notre série d'interviews, Thierry Burlot , tête de liste Nous la Bretagne (LREM, UDI, Modem...), répond aux questions et précise les positions de sa liste et son sentiment personnel sur la langue bretonne.

Un entretien de 20 minutes, sans montage ni coupure, enregistré par Brezhoweb au cinéma Ti Hanok à Auray. À retrouver également sur Brezhoweb.

Chapitrage disponible sur Brezhoweb et sur Youtube, afin d'aller directement aux questions qui vous intéressent (Budget, éducation, bilinguisme, Diwan...).

Les interviews de toutes les têtes de liste seront diffusées jour après jour sur Brezhoweb.

Voir aussi :

0  0  
mailbox
imprimer
logo
La seule télé 100 % en langue bretonne ! Magazines, films, documentaires, émissions jeunesse, dessins-animés, séries, sitcoms... Retrouvez en streaming gratuit vos émissions et séries TV en breton en replay ou en direct de 18h à 22h30 sur Brezhoweb.
Vos 1 commentaires
burban xavier
Mercredi 26 janvier 2022
Cette interview est claire et lucide sur le sujet , l'homme connaît honnêtement ce dossier de la menace exercée sur la langue bretonne et le gallo , Stéphanie Stoll n'a pas à rougir de ce choix car elle a des compétences réelles dans le domaine , elle s'engage en politique , elle a le droit . Th Burlot est semble-t-il plus ouvert , pragmatique et son désir de faire avancer le dossier évident (x 2 le budget c'est un progrès ) ? Il constate le manque de moyens , les obstacles , il faut aller de l'avant ; le breton est en danger , il y a urgence , c'est l'affaire de tous , il faut répondre à la demande sociale des populations et l'Etat ne doit pas se cabrer sur le sujet comme il le fait, c'est d'une autre époque .
Je souhaiterais tout de même que soit évoquée la question du département de la Loire-Atlantique exclue du fait des limites régionales actuelles , l'enseignement et l'ouverture d'un département à l'université de Nantes / Naoned consacré au breton pour les étudiante)s par l'EN . La situation ne pourra demeurer figée sur les langues de Bretagne et la réunification de la Bretagne ! Il y a une évolution nette sur ces 2 sujets du fait des Breton(ne)s depuis des décennies .
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.