Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Langue bretonne : pour l’UDB face à la démission de l’Etat c’est aux bretons et aux élus du Conseil régional de Bretagne de décider de l’avenir de la langue bretonne.
Nous savons dans le Centre Bretagne que la situation dans l’enseignement bilingue public est difficile : suppression d’un demi-poste prévu pour la rentrée à Rostrenen, refus d’ouverture à Bulat-Pestivien où 20 enfants sont préinscrits pour la rentrée 2006… L’UDB apporte son soutien aux parents et enseignants de ces écoles
Nil Caouissin pour UDB le 30/05/06 21:41

Nous savons dans le Centre Bretagne que la situation dans l’enseignement bilingue public est difficile : suppression d’un demi-poste prévu pour la rentrée à Rostrenen, refus d’ouverture à Bulat-Pestivien où 20 enfants sont préinscrits pour la rentrée 2006… L’UDB apporte son soutien aux parents et enseignants de ces écoles et demande le maintien du poste de Rostrenen et l’ouverture de poste à Bulat-Pestivien pour la rentrée 2006.

Pour que l’enseignement de la langue bretonne soit enfin pérennisé et que de telles situations difficiles ne se reproduisent plus l’UDB Kreiz Breizh appelle ses adhérents et sympathisants, et tous ceux qui refusent la politique linguistique actuelle du gouvernement, à participer à la manifestation du 3 juin 2006 à Rennes, organisé par le Conseil Culturel de Bretagne pour demander que la culture bretonne et l’enseignement du breton soient transférés, avec les budgets correspondants , à la Région Bretagne. Pour l’UDB face à la démission de l’Etat c’est aux bretons et aux élus du Conseil régional de Bretagne de décider de l’avenir de la langue bretonne.

Le Conseil Régional de Bretagne n’a pas les moyens financiers et institutionnels à la hauteur des ambitions qu’il affiche dans le domaine linguistique. Alors Monsieur Le Drian, président du Conseil Régional, Mesdames et Messieurs les conseillers régionaux, exigez de l’Etat les transferts de compétences et les moyens nécessaires pour mettre enfin en application effective votre plan de développement de la langue bretonne. Ayez ce courage et cette volonté politique, qui permettra de renforcer le travail de terrain mené à bien dans les villes du Centre Bretagne comme Carhaix, Rostrenen… L’avenir de notre langue et votre crédibilité politique en dépendent. Pour l’UDB Kreiz Breizh : Herve ar Gall

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons