Laënnec, l'homme à l'oreille d'or par Margot Bruyère
Présentation de livre de Coop Breizh

Publié le 25/05/12 11:21 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
26090_1.jpg


Né en 1781, le docteur René Laënnec fait partie des Quimpérois les plus célèbres. Sa statue trône sur la place Saint-Corentin, au cœur de sa cité d'origine et son nom est associé à plusieurs hôpitaux.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)


Après avoir passé sa jeunesse à Paris, il révolutionne la médecine en inventant le stéthoscope. Son ouvrage majeur, De l'auscultation immédiate fait toujours autorité. Il meurt en pleine gloire, de la tuberculose, à Douarnenez.

Usant de sa liberté de romancière, tout en s'appuyant sur une importante documentation historique, Margot Bruyère retrace la vie de cet homme exceptionnel. Elle nous en dresse un portrait vivant et attachant, mettant en lumière les ressorts familiaux et professionnels qui ont contribué à forger ce destin unique.

Quimpéroise d'origine, Margot Bruyère est l'auteur de nombreux romans historiques, policiers ou destinés à la jeunesse. Elle vit à Bénodet.


Vient de paraître aux éditions Coop Breizh

Laënnec, l'homme à l'oreille d'or, de Margot Bruyère

Broché, 200 pages, 13 X 20 cm, 13,90 €

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1025 lectures.
logo
Culture et musique bretonnes : le plus vaste catalogue de références livres, CD, DVD, vidéos sur la Bretagne, les pays celtiques et au-delà. Musique de Bretagne et d’ailleurs avec le label Avel-Ouest. Littérature, histoire, contes et légendes, beaux-livres, langue bretonne (brezhoneg)… et un label jeunesse : Beluga (anagramme de Bugale, "enfants" en breton). La maison d'édition COOP BREIZH est basée à Spézet. Librairie à Lorient et Paris.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.