La Ville de Redon adopte la charte Ya d'ar brezhoneg

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti breton
Porte-parole: Gérard Olliéric

Publié le 6/11/08 4:00 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Pour le respect de la pratique du breton à Redon, voici la délibération du 10 octobre 2008

La Ville de Redon adopte la Charte de la langue bretonne. Il y a de bonnes raisons pour cela. Il y a toujours eu un fort attachement à la langue bretonne à Redon a travers l'expression des nombreuses associations bretonnes, ainsi qu'un fort sentiment breton et cela depuis des siècles. Cela s'explique aussi par la connaissance qu'ont les Redonnais de l'Histoire de Bretagne. Par exemple, la municipalité de Redon lors de la construction de la mairie en 1908 a choisi d'y inscrire sa devise en breton "Kêr vihan, brud vras".

En 2007, lors du précédent mandat, la municipalité a réalisé un circuit d'interprétation historique en centre ville avec des panneaux trilingues français/breton/anglais. Il n'y a eu aucune réaction négative et les Redonnais et Redonnaises vivent déjà très bien et en paix avec des panneaux breton/français au cœur de la ville. Les livrets historiques correspondants ont été édités en français, anglais et en breton sous forme de trois fascicules différents, ils sont disponibles gratuitement à la Maison du Tourisme. La Ville participe depuis de nombreuses années à la campagne de promotion du breton organisée par l'Office de la langue bretonne. La médiathèque de la Communauté de Communes a acquis cette années 200 livres en breton, pour les enfants, les jeunes et les adultes. Les choix spontanés de noms bretons sont nombreux et cela dans tous les domaines. Quelques exemples : la radio de l'Espace jeunes de Redon s'appelle Ar Glad, un café vient de s'appeler Tavarn des Korrigans, une boulangerie à Saint-Nicolas-de-Redon An Ti Gwenn, un boulanger de Sainte-Marie a appelé son pain Lokmaria. Un autre café à Saint-Jean-La-Poterie s'appelle Kreiz-Kêr. Le Groupement culturel breton, organisateur de la Bogue d'Or, a créé en 2007 un atelier de chant en vannetais ... Tout le monde trouve cela très bien !

Durant ce dernier siècle - et sans doute aussi au siècle précédent - les associations de culture bretonne, constituées par des Redonnais et des Redonnaises, de danse, de musique, de langue bretonne, n'ont jamais cessé d'exister et de transmettre ainsi de génération en génération leur attachement à la Bretagne. Cela s'est traduit par un réseau associatif fort et solidaire. Aujourd'hui, la langue bretonne y est une réalité sociale évidente qui se traduit notamment par de nombreux élèves inscrits en filières bilingues, tant dans le secteur public que dans le secteur privé. En 2007/2008, sur 123 sites bilingues en Bretagne, avec 200 élèves, la Ville de Redon se situe au 16ème rang, avec un pourcentage de 15 % d'élèves bilingues en classes maternelles. Ce n'est pas le fruit du hasard ! C'est le fruit d'un travail militant, continu et intelligent, mais c'est aussi l'expression d'un territoire favorable au breton. Si le terrain culturel et la population n'étaient pas favorables au breton, tous les efforts des militants de la cause du breton ne seraient que des paroles dans le désert. Or Redon, c'est tout sauf un désert, c'est un pays fort de son identité dont la culture populaire si réputée se nourrit et s'appuie depuis des siècles sur la culture bretonne du Pays Vannetais. Car Redon fait partie intrinsèquement du Pays Vannetais. Il suffit pour s'en convaincre d'étudier le répertoire des danses et des chants du Pays de Redon.

C'est pourquoi la signature de la Charte de la langue bretonne à Redon est une suite logique et naturelle du parcours culturel du Pays de Redon. Toutes les associations bretonnes, réunies dans le cadre du Conseil Consultatif de la Culture et de l'Identité Bretonne de Redon, ont discuté de l'ensemble des actions retenues et ont approuvé l'initiative de la Ville de Redon.

Vous trouverez ci-dessous la délibération du Conseil Municipal du 10 octobre 2008 qui exprime bien les arguments et les motivations démocratiques de la Ville de Redon pour le respect de la pratique du breton dans notre ville. Mieux vaut une information à la source. Cette délibération est un texte essentiel pour avoir une idée exacte des motivations de la municipalité de Redon.

"DÉLIBÉRATION DU 10 OCTOBRE 2008 A REDON CHARTE DE LA LANGUE BRETONNE Redon, par sa fondation, le rayonnement de son Abbaye, et notamment son célèbre Cartulaire, fait partie des villes dont l'identité et le patrimoine sont historiquement liés à la langue bretonne. Aujourd'hui, l'identité bretonne de Redon s'exprime à travers les nombreuses associations de culture bretonne. Le nombre important d'élèves inscrits en classes bilingues des secteurs public et privé, fait que Redon participe de manière évidente à la réappropriation de la langue bretonne, au plan culturel et intellectuel, par les jeunes générations.

La Ville de Redon, pour accompagner cette démarche éducative et citoyenne bilingue, souhaite soutenir et rendre plus visible la langue bretonne dans le domaine public. La Ville de Redon, par son soutien à la langue bretonne, se positionne ainsi pour le maintien de la diversité culturelle face à l'uniformisation linguistique et culturelle grandissante induite par la mondialisation.

La Ville de Redon souhaite être une ville respectueuse et accueillante à la pratique du breton, qu'elle soit le fait de Redonnais et Redonnaises ou des personnes venant d'autres pays de Bretagne qui séjournent ou visitent notre ville. La langue bretonne ainsi valorisée permettra de renforcer l'attrait culturel, économique et touristique de la ville.

Vu l'avis du Conseil consultatif de l'Identité et de la Culture Bretonne réuni le 8 avril et le 17 juin 2008,

Le Conseil Municipal décide de souscrire à la Charte de la Langue Bretonne établie entre la Ville de Redon et l'Office de la Langue Bretonne."

Emile Granville Maire-adjoint de Redon

(voir le site)

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1203 lectures.
mailbox imprimer
Le Parti Breton a pour but de rassembler, d'unir et d'organiser tous les bretons et amis de la Bretagne décidés à réveiller la conscience nationale du Peuple Breton afin que celui-ci se dote enfin des structures politiques, économiques, sociales et culturelles lui permettant d'assurer en tant qu'entité internationalement reconnue, son avenir et son épanouissement dans le cadre d'une Europe des Peuples et de la Solidarité
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.