La pièce « Alexandra David-Néel, Mon Tibet », comédie dramatique de Michel Lengliney, mise en scène par Louis Boullé, du Théâtre-Livre Vivant de Liffré, relate la vie d'une femme étonnante, exploratrice et première occidentale à avoir pénétré la cité de Lhassa en 1924. Cette femme exceptionnelle fut également une féministe avant l'heure, polyglotte, cantatrice, écrivain, reporter et ethnologue, bouddhiste et anarchiste…

26085_2.jpg


Ses observations recueillies au cours d'une longue pérégrination qui la mène de l'Inde au Tibet, font l'objet d'une publication en trilogie parue de 1926 à 1933, et dont le premier volet, « Voyage d'une Parisienne à Lhassa », connaît un succès mondial. Son nom reste également attaché à la divulgation d'un système de pensée et d'une spiritualité dont la profondeur se dérobait jusqu'alors au public occidental. Elle consacre ainsi plusieurs écrits au bouddhisme, dont « Le bouddhisme du Bouddha » et « Le lama aux cinq sagesses ». En 1936 elle donnera des conférences dans de nombreuses capitales d'Europe devant un public enthousiaste et des salles combles.

La pièce « Alexandra David-Néel, Mon Tibet », à l'écriture subtile tour à tour comique et poignante, nous montre aussi une femme qui fut également autoritaire, coléreuse et impitoyable, notamment avec sa femme de chambre Marie-Madeleine Peyronnet, toujours en vie, et qui deviendra sa confidente à la fin de sa vie, avec qui elle revit ses voyages et notamment sa découverte des régions inexplorées du Tibet. Cette pièce singulière est un véritable documentaire sur la vie d'Alexandra David-Néel, et après Paris, au Petit Montparnasse , elle sera jouée pour la deuxième fois, ici en Bretagne.

Cette pièce met en scène deux comédiennes qui ont spontanément adhéré au projet avec enthousiasme…

Pour Marie-Hélène Le Cuff qui endosse le rôle titre après une déjà longue expérience théâtrale, (une douzaine de pièces dont : « François d'Assise », « Antigone », « Le Roi se meurt », « Huis clos », « La femme de paille », etc.), c'était comme une évidence : « Il y a cinq ans, après avoir lu la biographie d'Alexandra David-Néel, j'ai été tellement fascinée par la vie de cette femme que j'ai poursuivi mes lectures par un de ses récits les plus célèbres : « Voyage d'une Parisienne à Lhassa ». J'ai ressenti une grande admiration pour cette femme, aventurière, exploratrice et intellectuelle, qui est allée au bout de ses rêves jusqu'à devenir mendiante pour arriver à ses fins. Elle a été une des premières à faire connaître les cultures orientales et surtout à s'intéresser au bouddhisme. Ma fascination pour cette femme m'a conduite à me lancer dans cette aventure »

Quant à Maelan Paranthoen, dans le rôle de Marie-Madeleine, à 17 ans, elle tient son premier rôle après quelques années prometteuses passées à l'atelier théâtre.


Les dates du spectacle au centre culturel de Liffré

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1727 lectures.
mailbox imprimer

En 2000-2001, notre collectif de défense s'est opposé avec succès au projet profanateur de site départemental d'enfouissement d'ordures ménagères sur la partie nord / nord-est du champ de l'importante bataille européenne et franco-bretonne de 1488, qui entraîna la perte d'indépendance de la Bretagne. Là reposent environ 8.000 hommes de dix nationalités différentes, Anglais, Germains, Français, Flamands, Suisses, Espagnols, Basques, Napolitains, Gascons et de nombreux Bretons…. Cette affaire a mis en lumière méconnaissance et irrespect pour l'Histoire Bretonne, qui n'est toujours pas enseignée dans les écoles des cinq départements de Bretagne.
Aujourd'hui, en pleine construction européenne, et avant que ne repoussent les ronces de l'oubli sur notre histoire plus que millénaire, nous voudri

Vos commentaires :

Naon-e-dad
Vendredi 25 mai 2012

Pour ceux qui s’intéressent au Tibet, voir aussi le livre incontournable « Sept ans d’aventures au Tibet/Sieben Jahre in Tibet » par Heinrich Harrer, célèbre alpiniste allemand connu également pour avoir réussi la première ascension de la très convoitée Face Nord de L’Eiger / Eiger Nordwand (1938).

Harrer décrit son long séjour (en compagnie de son collègue Aufschneiter), à la croisée des vicissitudes de l'Himalayisme lors du second conflit mondial et de l’invasion chinoise au Tibet, dans un livre époustouflant, qui appartient sans aucun doute au club restreint des meilleurs ouvrages d’aventure réelle jamais publiés.

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 6 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.