La victoire est possible pour la liste Hissons Haut la Bretagne

-- Politique --

Communiqué de presse de Breizh Europa
Porte-parole: Ollivro Caroline

Publié le 23/06/21 17:33 -- mis à jour le 23/06/21 19:40

Après que la liste Hissons Haut la Bretagne a obtenu, faisant mentir les sondages, la deuxième place au premier tour des élections régionales bretonnes, l’alliance surréaliste de Loïg Chesnais Girard et Daniel Cueff permet d’entrevoir un deuxième tour des plus ouverts. En effet, à ce mariage arrangé de la carpe et du lapin, il faut ajouter un tassement salutaire du Rassemblement National et la prestation grotesque de Thierry Burlot, décontenancé par sa troisième place, sur la télévision régionale au soir du premier tour. Ce dernier n’ayant pas hésité, et l’on sentait les ficelles tirées depuis Paris, à proposer en direct un mariage de raison aux socialistes, sans avoir visiblement consulté leur tête de liste au préalable… Effet délétère garanti auprès des centristes engagés auprès de Burlot au premier tour, et qui n’avaient pas été consultés non plus !

Isabelle Le Callennec (tête de liste droite, centre et régionalistes), a de son côté mené une campagne consciencieuse lors d’un Tro Breizh de près de trois mois au cours duquel elle a rencontré les acteurs des filières innovantes de la région ainsi que des travailleuses et travailleurs de tous les secteurs. Ces gens qui font bouger la Bretagne au quotidien tout en ayant conscience que notre environnement doit être respecté, ont besoin à la tête de la région, pour les soutenir, de personnes au contact avec la réalité, loin des dogmes et des rêveries champêtres.

La liste Hissons Haut la Bretagne a par ailleurs présenté tous ses candidats en même temps et avant toutes les autres listes, renonçant à l’égrenage des noms jour après jour, procédé qui fait office de programme quand la communication a remplacé les projets pour de nombreuses listes se présentant à ce scrutin.

Isabelle Le Callennec a annoncé dès le départ qu’elle ne ferait aucune alliance au deuxième tour et elle a tenu parole. Elle a maintenant la possibilité de faire basculer la Région vers plus de pragmatisme et de réalisme, de donner de l’air à cette institution rigidifiée par des arrangements anciens entre partis et clans. Hissons Haut la Bretagne a les moyens de valider son slogan !

Breizh Europa et En Avant Bretagne, composantes régionalistes de la liste s’en félicitent puisque la gauche, au pouvoir depuis trois mandatures en Bretagne, n’a jamais fait avancer d’un iota la cause de la réunification, laissant les langues de Bretagne en soins palliatifs. Les engagements de la liste Hissons Haut la Bretagne sont des engagements forts dans ces deux domaines vitaux pour la Bretagne que sont la réunification et les langues. Le dynamisme des maires, chefs d’entreprises, paysans, marins et autres acteurs sociaux, membres de cette liste, sont autant de gages pour la Bretagne de demain dans tous les domaines. Faisons confiance à ceux qui tiennent parole ! 

Vincent Fraval, secrétaire général de Breizh Europa

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Breizh Europa est un mouvement autonomiste breton et fédéraliste européen. Site internet : (voir le site) Compte Twitter : @BreizhEuropa Page Facebook : Breizh Europa
Vos 16 commentaires
JJ Laridée
Lundi 17 janvier 2022
Ah oui quand même, vous souteniez Le Callenec ?
Vous me l'apprenez.
(0) 
soazig Landais
Lundi 17 janvier 2022
pourquoi pas ? L'alliance Chesnais Cueff est si improbable, et surtout contraire à tellement d'engagements pris par Bretagne Ma Vie...
Que fera la droite si elle prend la région ? Pas plus mal que la gauche de toute manière...
Les Verts/UDB sinon ?
(0) 
Yann
Lundi 17 janvier 2022
Isabelle Le Callennec est volontaire sans être dans l'agressivité dans le verbe comme dans l'action. Elle est rassurante.
(0) 
penn kaled
Lundi 17 janvier 2022
Oui mais tout comme Chesnais-Girard ainsi que EELV et Burlot ,elle est inféodée à un parti francilien dont le dirigeant principal Jacob est un ultra jacobin .Ne pas oublier que sa collègue Morançais ,en Pays de Loire est une ennemie jurée de la réunification de la Bretagne ,contrairement a à des socialistes en pays nantais , il n'y a aucune ouverture ni discussion possible de sa part sur la question ,alors si Morançais est encore élue je vois mal Madame Le Calennec qui par ailleurs me parait la plus honnête des têtes de listes restantes pour le second tour ,négocier la réunification de la Bretagne avec Madame Morançais .Par ailleurs la liste hissons haut la Bretagne ,sauf erreur de ma part , ne prend pas en compte la vocation maritime de la Bretagne ,elle a toujours tendance à regarder que vers l'est en insistant sur la ligne TGV Paris Brest qui nous apporte davantage de problèmes que de solutions ,notamment de part les déferlements épisodiques venant de Paris encouragés par le gouvernement lors des confinements ,faisant délibérément courir des risques à la population bretonne .C'est aussi une des causes des achats massifs de résidences secondaires par les franciliens au détriment des actifs ,des démunis et des classes moyennes bretonnes ,qui ne peuvent plus se loger à proximité de leur lieu de travail .Madame Le Calennec s'alignant sur la fnsea refuse aussi la régionalisation de la PAC ,cependant si celle ci était mise en oeuvre avec une gouvernance à dominante écologiste ,elle ne manquerait pas de créer des conflits peut être très durs avec les agriculteurs ,cette division de la population à ce sujet ne ferait pas avancer non plus l'idée d'émancipation de la Bretagne .
(0) 
Alan-Erwan Coraud
Lundi 17 janvier 2022
Bretagne Réunie est a partisan et donc n'a pas à prendre parti. Nous avons rencontré 2 de ces têtes de liste dont Mme Le Calennec qui est venue à NANTES/NAONED nous rencontrer et Monsieur Chesnais-Girard en visio. Dans les 3 premiers engagements de Mme Le Calennec travailler pour la réunification, thème majeur de sa démarche. Les électeurs de la "bretagne administrative" ont la chance de pouvoir choisir entre trois listes clairement favorables à la réunification. Nous ici en BRO NAONED/PAYS NANTAIS à par le BOYCOTT quel choix avons-nous ?
(0) 
Alter Écho & Ego machin
Lundi 17 janvier 2022
"Isabelle Le Callennec est volontaire sans être dans l'agressivité dans le verbe comme dans l'action. Elle est rassurante."
Si en plus isabelle est maternelle, bretonne, nous atteindrions des sommets! Mais il ne faut pas que le "roi" le sache, car si le roi savait ça...
(0) 
kris braz
Lundi 17 janvier 2022
Maintenant au moins, l'orientation politique de Bzh Europa est claire.
(0) 
Caroline Ollivro
Lundi 17 janvier 2022
@Pennkaled je figure sur la liste Hissons Haut La Bretagne en 4é position pour le 22 et je mmilite depuis des décennies pour la réunification de la Bretagne et la droite bretonne n'est pas jacobine. J'en veux pour preuve différents engagements depuis longtemps en faveur de la réunification et d'une décentralisation plus qu'ambitieuse (et pas qu'en période électorale)de personnalités comme celle de Marc Le Fur s'il fallait n'en citer qu'une. L'un de nos premiers déplacements de campagne il y a bientôt deux mois fut d'aller à Nantes avec Isabelle rencontrer les représentants d'A la Bretonne et de Bretagne Réunie. Isabelle m'a chargée de travailler sur le projet d'Assemblée de Bretagne. Elle s'est engagée lors de différents débats à créer une vice-présidence dédiée à la réunification si nous gagnions cette élection. En 16 ans de socialisme au CR de Bretagne nous n'avons pas avancé d'un pouce sur le sujet. Etant dans l'équipe de campagne depuis mars je peux assurer que toute l'équipe constituée de LR, de centristes et de régionalistes est attachée à la seule Bretagne qui soit, la Bretagne à 5. Comme elle n'en peux plus, non plus de l'ultra jacobinisme français et d'un pouvoir "descendant " de Paris irrespectueux de ce que veulent les Bretons. Alors si il est vrai que des LR comme Mr Jacob ne pensent pas comme nous, l'important c'est l'unanimité, l'intégrité et la détermination sur ces sujets qui caractérisent cette droite et ce centre que nous avons sur cette liste, chez nous, en Bretagne.
(0) 
jakez Lhéritier de St Nazer
Lundi 17 janvier 2022
je vote la plupart du temps "à gauche" et même ,socialement parfois extrême gauche non violente
Pour dire qu'il faut reconnaitre la paternité de la Charte Culturelle à Giscard d'Esraing en 1977,et qui a été une grande avançée.
Malheureusement cela a été détricoté sous les directions PS.
La fameuse commission mixte un "machin" innefficace ne doit pas ressortir.
Ce que l'on réclame depuis les années 1977 ce sont l'UNION des organisations politiques bretonnes humanistes avec des "meneurs" capables de présenter des objectifs communs et de ne pas céder aux postes de strapontins comme le disais un certain Michel François de l'UDB au congrès de St Nazer en 1983.
Les stratégies des bretons" de gauche,de droite du centre et d'ailleurs sont à unir?
A quand une assemblée populaire bretonne cet été pour batir un projet d'avenir détaché des organisations françaises intégristes.?
(0) 
Alter Écho & Ego machin
Lundi 17 janvier 2022
Je suis presque totalement d'accord avec Madame Le Callennec lorsqu'elle dit ce matin dans son débat vidéo, visible sur ABP que sur sa liste il y a des "régionalistes , pas des autonomistes" ?
Beaucoup d'entre vous à Breihz Europa ont vivoté au MODEM de Bayrou, et UDI de Giscard, il me semble? Votre "raccord" à la LR Le Callennec allait donc de soi! Je ne suis donc pas surpris! Pas du tout trompé!
Biens sûr, bien sûr, ( je fais du Castexisme redondant), que vous n'êtes pas "autonomistes" comme vous le prétendez, juste un zeste de régionalisme, juste un peu!
(0) 
Naon-e-dad
Lundi 17 janvier 2022
Comme l’écologie, ou la transition énergétique, la langue est une thématique transpartisane.
.
Certaines initiatives, à un moment donné, peuvent paraître plus engagées, plus déterminées, plus remarquables. Jusqu’au premier écueil ou à la première manœuvre politicienne. On vient de voir ce qu’il en est avec la liste premier tour de M. Cueff. Avant même la fin de l’élection, Ii n’a pas respecté ce qu’il avait annoncé. Même d’un point de strictement tactique, il a pris une option qui en a surpris plus d’un. Bref, c’est son affaire.
.
Il reste que la langue, thématique transversale n’appartient pas plus à l’un qu’à l’autre.
.
Il se trouve que Marc Le Fur est numéro 1, sur la liste d’Isabelle Le Callennec. L’homme de Quintin, député des Côtes d’Armor, Vice-Président de l’Assemblée Nationale, appartient au paysage politique depuis des lustres, depuis tout le temps même. Cela tout le monde le sait.
.
Ce qui est peut-être moins connu, ou oublié, est son enracinement initial en terre de Plévin (bien qu’il soit né à Dakar, les hasards de l’existence en ayant décidé ainsi). Par ailleurs, il a toujours politiquement lutté en faveur de la langue, main dans la main avec Paul Molac depuis que celui-ci est député, et certains résultats leur sont redevables (voir la Constitution, les langues régionales patrimoine de la France).
.
Tout ceci pour dire, qu’il crédibilise hautement, par son expérience et sa détermination prouvée et constante, la liste « Hissons haut la Bretagne » d’Isabelle Le Callennec, s’agissant de la langue bretonne. Et aussi de la réunification de la Bretagne.
.
J’en profite pour citer le point quinze, du tract-papier pour l’élection départementale (29) de dimanche dernier 20 juin 2021 (liste Alliance pour le Finistère) :
.
« Sikouret vo ganeomp sevenadur Breizh hag ar c’helenn brezhoneg en ur genderc’hel da reiñ an dorn d’ar c’hevredigezhioù hag ar skolioù a ro buhez dezho. »
.
En breton dans le texte, mar plij ! Traduction en pied de page (Loi Toubon. Comme dans les pubs commerciales !) : « Nous soutiendrons la culture bretonne et l’apprentissage du breton, en continuant d’accompagner les associations et les établissements scolaires qui la font vivre ».
.
Nag a blijadur lenn-se, e-korf ur follennig !
(0) 
penn kaled
Lundi 17 janvier 2022
Je n'ai pas dit que la droite bretonne était jacobine ,terme que je n'emploie d'ailleurs que occasionnellement ,tant il est historiquement sujet à controverses ,mais que les les LR bretons étaient inféodés tout comme le PS à leur état major francilien ..En plus si LR central n'est pas pire que le PS concernant les minorités nationales ,ses dirigeants sont souvent encore plus arrogants et condescendants à notre égard quand ils sont au pouvoir .Je cite Sarkozy (ceux qui défendent la charte européenne des langues minoritaires sont des gens qui n'aiment pas la France ) ,alors que même un indépendantiste breton n'aurait pas forcément la haine de la France dans la mesure ou elle commencerait à respecter la Bretagne .Fillon le grand ouestien que soutenait Madame Le Callennec était opposé également à la réunification de la Bretagne ,elle ne devait pas être sans le savoir .Et au sujet de Morençais vous dites quoi ? Dimanche mon vote est allé au parti breton ,avec lequel vous auriez du logiquement faire cause commune ,dimanche ce sera sans doute blanc .Sauf si seulement une liste prendrait en compte les conséquences catastrophiques du brexit ,voir la situation délicate de la Brittany ferries ,et prendrait la décision d'engager des pouparlers directs , sans passer par Paris avec le gouvernement anglais dans divers domaines ,et en plus si ils aboutiraient cela permettrait à la Bretagne de poursuivre les relations avec les pays celtiques dépendant de la couronne .L'Alsace a bien des relations transfrontalières ,alors pourquoi pas la Bretagne ?
(0) 
Pcosquer
Lundi 17 janvier 2022
Votre projet pour les langues et le sauvetage de la langue bretonne est faiblement noté... il vous faudrait vous aussi "un plan marshall"... Na petra'ta!
(0) 
Alter Écho & Ego machin
Lundi 17 janvier 2022
Naon-e-dad
Cela fait un siècle, et a fortiori avant, que tous les hommes politiques qui parlaient breton l'ont utilisé dans les parties brittophones de BRETAGNE, pour se faire élire.
Lorsque la défense de la langue s’est développée ils ont enfourché ce nouveau cheval de bataille(sans honte ni orgueil, mais couchés), ce nouvel argument pour se faire élire, en "communiquant" en breton jusqu'à aujourd'hui pour ceux qui la possédaient encore, ou/et qui avaient un cheptel suffisant, intéressant électoralement, pour qu'ils fassent l'effort de "s'en servir".
Ils étaient nombreux « ces activistes linguistiques » particuliers en BRETAGNE, …et quels ont été les résultats Naon-e-Dad ? Je m’en tiens, en tous les domaines essentiels à la BRETAGNE et aux Bretons, aux résultats seuls et non aux discours pour juger de l’efficacité, et effets réels de leurs démarches et pratiques politiques pour tout ce qui concerne la BRETAGNE et les Bretons ; et ce n’est pas aujourd’hui, après tant d’années et de décennies du regard porté sur la politique et ses résultats en et pour la BRETAGNE, que je vais me confondre en reconnaissance éternelle pour leurs œuvres réalisées.
Depuis combien de décennies Marc Le Fur et Mme Callennec, sont au service de la France, il ont fait ce choix, grand bien leur fasse !
Mais toute l’énergie qu’ils ont dépensée pour en arriver là où ils sont, n’a pas été utilisée pour sortir la BRETAGNE du néant dans lequel elle s’enfonce inexorablement. Ils ne sont pas les seuls, loin de là, mais se sont de beaux symboles de ce qui se passe, et s’est passé en BRETAGNE. Jusqu’à demain Dimanche 27 Juin 2021 !
Ha goude-se e vo gwelet, evit hon amzer da-zont!
NB: Je trouve amusant qu'en Loire Atlantique vous nous enviez pour la pléthore de partis qui "s'offre" à nous, ce qui nous rendrait le choix si difficile? Eh bien? Moi, en Finistère, comme vous (peut-être pas vous) je vais boycotter également ce deuxième tour,avec détermination! Ma coupe est pleine.
(0) 
Brocélbreizh
Lundi 17 janvier 2022
@kris braz
Faites-vous la différence entre les orientations politiques d'un mouvement et la stratégie que celui-ci met en œuvre pour une élection ?
@Alter Écho & Ego machin
Si vous êtes ancré dans l'idée que la gauche c'est bien et que la droite c'est mal, ou vice-versa, c'est votre liberté. Dans ce cas ne votez pas Breizh Europa, s'il vous plait !
En ce qui concerne l'autonomie en Bretagne : si vous considérez que ce mouvement représente un "zeste de régionalisme" c'est que vous n'avez pas pris le soin de vous documenter sur son objet.
Au-delà d'un tel degré d'autonomie, c'est l'indépendance...Le Parti Breton n'a pas jugé utile de poursuivre me semble t-il. Loïg Chesnais-Girard et Mme Le Callennec : ils sont tous deux compétents pour gérer les affaires courantes. Lequel des deux est le plus motivé quant à la réunification, la langue Bretonne, l'histoire de Notre Pays...? Nous pourrons peut-être en juger plus tard.
En moins de 10 ans, Breizh Europa a eu le courage de se présenter sans alliance avec des partis politiques dont le siège est à Paris : et aux Européennes en 2019 (PFE) et à Rennes pour les Municipales en 2020.
A contrario, l'UDB (Fédéraliste mais seulement de gauche dans un État centralisé) s'est allié avec les Verts donc avec Paris. A ce jour, l'UDB est le seul parti Breton qui ne se soit pas présenté de manière autonome au 1er tour (Européennes, Capitale Bretonne, ou aux Régionales comme viennent de le faire le parti breton et Cueff). C'est pourtant dans l'essence même d'un parti Breton de se battre pour l'autonomie sans s'allier avec des sensibilités qui contrent sans cesse notre initiative et notre souhait d' autonomie vis-à-vis de l'aristocratie Parisienne.
Je vous cite : "Beaucoup d'entre vous à Breihz Europa ont vivoté au MODEM de Bayrou, et UDI de Giscard, il me semble ? "
En dépit de votre BREIHZ et l'UDI pour Giscard (sans doute des fautes de frappe), c'est une question intéressante : Giscard ou Rocard, peu importe. À cette époque, beaucoup d'entre eux étaient probablement quelques part entre la maternelle et le lycée.
Bien à vous,
(0) 
penn kaled
Lundi 17 janvier 2022
Mon commentaire n'a pas paru ,mais l'essentiel c'est que vous en ayez pris connaissance .Par contre si vous aviez répondu à ma question concernant votre engagement dans le cadre du conseil régional d'entrer en contact avec le gouvernement anglais ,il est possible que vous auriez eu au moins une voix de plus .
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.